Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 6 ]

1 Dernière modification par charkos2000 (21-09-2019 14:18:47)

Sujet : La ponctuation

Je travaille mon français avec un livre dans lequel il parle du point et il raconte à son sujet qu'ils marquent les pauses et les inflexions de la voix dans la lecture et fixent les rapports entre les propositions et les idées. Que veut dire "fixent les rapports entre les propositions et les idées" ?

2 Dernière modification par charkos2000 (21-09-2019 14:15:38)

Re : La ponctuation

Pouvez-vous me dire tout ce que vous savez à propos du point, comment le maîtriser ? Savoir où le mettre ?

Re : La ponctuation

Il marque la fin des phrases.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

4

Re : La ponctuation

Comme le dit P'it Prof, le point marque la fin d'une phrase, avec l'inflexion qui va avec : la chute de l'intonation dans le grave.
    Par conséquent, écrire dans un livre qu'il marque les pauses est une erreur : c'est la virgule, notamment, qui marque les pauses.

    Le point est peut-être le signe de ponctuation le plus facile à maîtriser : une idée = une phrase + un point.
    Par contre, traiter de la ponctuation dans son ensemble (et notamment la redoutable virgule) est autrement complexe. Certains abéciens sauront, j'en suis certain, te conseiller un ouvrage simple et clair.

elle est pas belle, la vie ?

Re : La ponctuation

Merci pour vos réponses mais justement quand est-ce qu'on sait qu'une phrase se termine pour y mettre un point ?

6 Dernière modification par éponymie (21-09-2019 18:20:22)

Re : La ponctuation

Bonsoir,

charkos2000 a écrit:

Je travaille mon français avec un livre dans lequel il parle du point et il raconte à son sujet qu'ils marquent les pauses et les inflexions de la voix dans la lecture et fixent les rapports entre les propositions et les idées.

Cela semble intuitif pour vous aussi : vous l'avez mis correctement votre point. Une phrase avec un sujet, un verbe, un complément et une proposition relative qui précise le complément.

En gros, tout comme pour une syllabe, il faut une voyelle, pour une phrase, il faut un verbe (il arrive qu'il soit implicite, il arrive que la phrase soit onomatopéique). Et si un seul verbe ne suffit pas à exprimer l'idée que vous voulez exprimer, vous allez en ajouter un autre avec une coordination, une subordination, etc.

En vous expliquant ceci, je crois deviner ce que voulait dire l'auteur de :

fixent les rapports entre les propositions et les idées

La proposition serait la syntaxe, la construction, les idées, ce que pense la personne.

  1. Il est sympa mais c'est un branquignol.

  2. Il est sympa. Mais c'est un branquignol.

Les propositions sont identiques. Il y a certainement une nuance dans ce qui est exprimé (l'idée). En partant du principe que ce soit une même personne qui écrit. S'il s'agissait de moi, la version un, traduirait une certaine sympathie, la version deux, une idée de catastrophe. Il n'est pas dit, que quelqu'un d'autre ait les mêmes nuances en tête.

C'est une réponse à votre question initiale, ce n'est pas forcément la bonne. Je ne suis pas dans la tête de l'auteur. Et je ne suis pas d'accord avec la première partie de ce qu'il écrit : tous ces points qui ne feront jamais partie d'un texte lu à haute voix...

Messages [ 6 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,050 secondes, 89 requêtes exécutées