Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 13 ]

Sujet : Se rapprocher

Il me semble que l'expression « se rapprocher de » quelqu'un ou d'une institution (au sens d'aller voir) fait partie du langage populaire. Il tend à devenir une norme, par ignorance, dans certaines administrations.
Le vrai sens de se rapprocher de quelqu'un est Établir des liens de confiance, d'amitié.
Il existe plusieurs façons d'exprimer cette idée : aller voir, aller prendre des renseignements auprès de, rencontrer, entrer en contact avec, etc.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

2

Re : Se rapprocher

Oui. Ou "s'adresser à quelqu'un".
J'aurais plutôt pensé que "se rapprocher de quelqu'un utilisé avec ce sens était un glissement de sens à la mode, une sorte de métonymie, une trouvaille qui a eu du succès et qui a perdu sa saveur; du même genre (bien que d'un autre ordre) que "il n'y a pas de souci".
L'expression n'est plus qu'un tic de langage, une impropriété.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

Re : Se rapprocher

Alco a écrit:

Il me semble que l'expression « se rapprocher de » quelqu'un ou d'une institution (au sens d'aller voir) fait partie du langage populaire. Il tend à devenir une norme, par ignorance, dans certaines administrations.

Je ne vois pas cela comme du langage populaire, mais bel et bien comme une forme usuelle du langage administratif :

se rapprocher
verbe pronominal◆se rapprocher de (prise de contact) contacter, prendre contact avec ex. :je vous invite à vous rapprocher de cet organisme➝je vous invite à contacter ou prendre contact avec cet organisme

http://www.safpt.org/section/SAFPT-CODE … tratif.pdf
https://www.fonction-publique.gouv.fr/a … mars02.pdf
Ça me rappelle un peu la formule "prendre langue avec..."

4

Re : Se rapprocher

Ah oui, effectivement, c'est du jargon administratif. L'entrée précédente dans le lexique est tout aussi loufoque : rapporter au sens d'annuler.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

Re : Se rapprocher

Alco a écrit:

Ah oui, effectivement, c'est du jargon administratif. L'entrée précédente dans le lexique est tout aussi loufoque : rapporter au sens d'annuler.

Meuh non, Alco. C'est tout à fait classique.
Grand Robert :

III Fig. Dr. V. Abroger, annuler. Rapporter un décret, une nomination.

Académie 9e édition :

DROIT ADMINISTRATIF. Revenir  sur  ce  qui  avait  été  décidé,  abroger,  annuler.  On  a  rapporté  cette  mesure, cette nomination. Le conseil municipal a rapporté sa délibération. Ce décret a été rapporté.

6

Re : Se rapprocher

Et "redresser une erreur" ?

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

7

Re : Se rapprocher

Abel Boyer a écrit:
Alco a écrit:

Ah oui, effectivement, c'est du jargon administratif. L'entrée précédente dans le lexique est tout aussi loufoque : rapporter au sens d'annuler.

Meuh non, Alco. C'est tout à fait classique.
Grand Robert :

III Fig. Dr. V. Abroger, annuler. Rapporter un décret, une nomination.

Académie 9e édition :

DROIT ADMINISTRATIF. Revenir  sur  ce  qui  avait  été  décidé,  abroger,  annuler.  On  a  rapporté  cette  mesure, cette nomination. Le conseil municipal a rapporté sa délibération. Ce décret a été rapporté.

Bon, alors jargon juridique.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

Re : Se rapprocher

Oui, mais pourquoi pas ? Pourquoi valorise-t-on les expressions d'un patois ou d'un métier artisanal, et couvrons-nous d'opprobre le vocabulaire juridique ?

9

Re : Se rapprocher

Abel Boyer a écrit:

Oui, mais pourquoi pas ? Pourquoi valorise-t-on les expressions d'un patois ou d'un métier artisanal, et couvrons-nous d'opprobre le vocabulaire juridique ?

Parce que, dans le cas qui nous occupe, il pourrait faire oublier le sens commun du terme, qui est d'établir des liens d'amitié et de confiance, et qu'il existe au moins un verbe du langage courant qui exprime très bien cette idée de contacter quelqu'un.
Les mots spécialisés sont intéressants quand ils expriment simplement une idée qui ne peut se dire autrement ou qui est liée au contexte de la spécialité.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

10

Re : Se rapprocher

Alco a écrit:

Le vrai sens de se rapprocher de quelqu'un est Établir des liens de confiance, d'amitié.

Hmmm, une langue vivante évoluant, par définition, la notion de vrai sens me parait difficilement défendable. Mais admettons, il me semble que se rapprocher de a également un sens propre (sans doute plus ancien – donc plus vrai ? - que le figuré) qui signifie venir plus près de, jusqu’à éventuellement entrer en contact. Dès lors, se rapprocher de pour signifier entrer en contact avec ne me parait pas déraisonnable.

Re : Se rapprocher

Quand on lit la notice du dictionnaire pour "rapprocher", on voit que le verbe est déjà largement polysémique sans que cela n'ait impliqué l'oubli ou la désuétude d'un sens particulier. Je ne partage pas votre crainte et plus généralement nous savons que nous avons une appréciation différente sur les synonymes et la richesse de la langue !

12

Re : Se rapprocher

Mouais... la langue a souvent tendance à évoluer sous l'influence des médias qui répètent des incorrections non perçues comme telles. « À l'insu de mon plein gré » en est un bon exemple. Et je ne vois pas vraiment d'enrichissement de la langue dans l'emploi à tout-va de la préposition « sur » qui s'est introduite dans un langage « branché » stéréotypé. Une interlocutrice m'a un jour repris parce que je disais « quand je vais à Paris » en me répliquant « quand vous allez sur Paris ». Sans parler de l'expansion de cette préposition dans des domaines aussi différents que les métiers de bouche (« on est sur des parfums de fruits compotés ») ou l'immobilier (« on est sur de beaux volumes »).

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

Re : Se rapprocher

Nous parlions seulement de se rapprocher ou de rapporter. On ne peut pas mettre dans le même sac toutes les extensions/changements de sens ou les changements de préposition. Cela dit, l'usage évolue. Quand j'étais jeune, on me reprenait si je disais : Pour les vacances, je pars à Paris ou je pars en Italie. Aujourd'hui, bien rares sont ceux qui s'opposent à cette construction.

Messages [ 13 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,047 secondes, 85 requêtes exécutées