Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Pratiques linguistiques » "argument hygiéniste" ?

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 9 ]

Sujet : "argument hygiéniste" ?

Bonjour,
"Hygiéniste" est selon le dictionnaire un substantif ; or, je le vois beaucoup écrit en tant qu'adjectif (argument hygiéniste, théorie hygiéniste, motif hygiéniste, raison hygiéniste, etc.).
Cet emploi est-il incorrect ou "hygiéniste" est-il bien aussi un adjectif ?

D'avance merci !

2

Re : "argument hygiéniste" ?

Bonjour Imflying, et bienvenue.

L'adjectif hygiéniste existe, mais je n'en trouve trace qu'en rapport avec l'hygiénisme, mouvement d'idées que je découvre grâce à vous : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hygi%C3%A9nisme. C'est cet emploi très particulier qui l'aura tenu à l'écart du TLFi et d'autres grands dictionnaires. C'est dommage, car ce mouvement de notre XIXe siècle en vaut bien d'autres, héritier de Pasteur, ayant débouché entre autres sur une conception du sport dont s'inspirait Pierre de Coubertin. Je serais en revanche très réservé s'agissant des égouts comme un progrès de l'hygiène, convaincu qu'ils furent à l'origine de la Peste Noire, qui vous foudroyait un village entier en trois jours.

Fille légère ne peut bêcher.

3

Re : "argument hygiéniste" ?

Bonsoir 007,

    Je connais hygiéniste comme adjectif, mais toujours accolé à un nom de personne (médecin hygiéniste, infirmière hygiéniste) ou de groupe de personnes (équipe hygiéniste).
    C'est du jargon d'organisation hospitalière - désignant les personnes chargées de lutter contre les infections nosocomiales - mais je ne serais pas scandalisé de le retrouver au dico (lequel ? celui qui sera le plus vite mis à jour...).

elle est pas belle, la vie ?

Re : "argument hygiéniste" ?

Merci pour vos réponses !
Mon texte en particulier parle du mouvement anti-circoncision, qui déboulonne les raisons pseudo-médicales pour effectuer cette opération. L'argument 'hygiéniste' est souvent avancé par les pro-circoncision : cela veut dire que certains médecins pensent à tort que c'est plus propre.
Dans ce contexte, est-il correct de dire 'hygiéniste' ou faudrait-il dire 'hygiénique' ?

5

Re : "argument hygiéniste" ?

Tu pourrais écrire qqch comme : « Les tenants du mouvement anti-circoncision se heurtent aux arguments du camp hygiéniste, lesquels avancent l'argument hygiénique (relatif à l'hygiène, s'appuyant sur des considérations d'hygiène) pour justifier cette pratique. »

    Mais je ne te cache pas que, si j'avais à le rédiger, je me passerais de l'adjectif "hygiénique", au profit de la périphrase, ne serait-ce que pour éviter la répétition ; par exemple : « lesquels mettent en avant les pratiques d'hygiène ».

elle est pas belle, la vie ?

6 Dernière modification par regina (18-01-2014 21:05:50)

Re : "argument hygiéniste" ?

Mon texte en particulier parle du mouvement anti-circoncision, qui déboulonne les raisons pseudo-médicales pour effectuer cette opération. L'argument 'hygiéniste' est souvent avancé par les pro-circoncision : cela veut dire que certains médecins pensent à tort que c'est plus propre.
Dans ce contexte, est-il correct de dire 'hygiéniste' ou faudrait-il dire 'hygiénique' ?

Réponse  concernant la question d'ordre linguistique: Plusieurs dictionnaires du XIX.siècle ( ici 1832) signalent le terme comme appartenant , bien sûr, au domaine médical mais indiquent aussi qu'il est également adjectif.


http://books.google.fr/books?id=CZNylXD … mp;f=false

http://books.google.fr/books?id=CZNylXDZnZ4C&hl=fr&hl=fr&pg=PA729&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U2JzItydQY0vk2UdBRoCj-EJuDBRw&ci=36%2C412%2C272%2C51&edge=0

Pour le reste, nous sommes ici sur un forum de langue française , permettez-moi de vous le rappeler. Nous n'avons pas à savoir ce que vous pensez des médecins qui ont des arguments médicaux en faveur de la circoncision, d'une part parce que ce n'est pas le lieu adéquat pour en discuter et d'autre part car vous ne représentez pas le milieu médical scientifique.

Vous désiriez savoir si hygiéniste peut s'empoyer comme adjectif: la réponse est OUI. Restez-en là.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

Re : "argument hygiéniste" ?

regina a écrit:

Mon texte en particulier parle du mouvement anti-circoncision, qui déboulonne les raisons pseudo-médicales pour effectuer cette opération. L'argument 'hygiéniste' est souvent avancé par les pro-circoncision : cela veut dire que certains médecins pensent à tort que c'est plus propre.
Dans ce contexte, est-il correct de dire 'hygiéniste' ou faudrait-il dire 'hygiénique' ?

Réponse  concernant la question d'ordre linguistique: Plusieurs dictionnaires du XIX.siècle ( ici 1832) signalent le terme comme appartenant , bien sûr, au domaine médical mais indiquent aussi qu'il est également adjectif.


http://books.google.fr/books?id=CZNylXD … mp;f=false

http://books.google.fr/books?id=CZNylXDZnZ4C&hl=fr&hl=fr&pg=PA729&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U2JzItydQY0vk2UdBRoCj-EJuDBRw&ci=36%2C412%2C272%2C51&edge=0

Pour le reste, nous sommes ici sur un forum de langue française , permettez-moi de vous le rappeler. Nous n'avons pas à savoir ce que vous pensez des médecins qui ont des arguments médicaux en faveur de la circoncision, d'une part parce que ce n'est pas le lieu adéquat pour en discuter et d'autre part car vous ne représentez pas le milieu médical scientifique.

Vous désiriez savoir si hygiéniste peut s'empoyer comme adjectif: la réponse est OUI. Restez-en là.

Chère Regina,

Vous en doutez clairement, mais cela me semblait assez évident pour ne pas avoir à le préciser : j'avais également consulté de vieux dictionnaires avant de poster mon message sur ce forum et avais trouvé "hygiéniste (adj.)" dans le dictionnaire que vous mentionnez. Et comme vous, j'avais remarqué la date de publication : 1832.
Or, depuis 1832, de l'eau a coulé sous les ponts et, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, la langue française est en perpétuelle évolution et l'on peut se demander si, de nos jours, employer ce terme comme adjectif est correct.
On trouve chez de grands auteurs (notamment Rousseau) le verbe "rester" conjugué avec l'auxiliaire avoir : "j'avais resté" était la formule communément employée au XVIIIe siècle. Grevisse précise que le tour est archaïque, citant Chateaubriand et Voltaire ("Le français correct", §876). En 2014, je vous mets au défi de trouver même un fin connaisseur de la langue française qui ne corrigerait pas "j'avais resté" pour le remplacer par "j'étais resté".

De plus, vous ignorez apparemment qu'il est relativement important, si ce n'est fondamental, de connaître le contexte de l'emploi d'un terme pour pouvoir, au besoin, reformuler la phrase correctement ; Piotr l'a bien compris et je l'en remercie.
Si je parle de "règles", on ne sait pas de quoi je parle et connaître le contexte est nécessaire à la compréhension du terme. Ceci est un exemple parmi des centaines.
Revenons-en à nos moutons. Le terme "hygiène" renvoie à deux contextes : la propreté (ex : hygiène bucco-dentaire) et la santé (ex : hygiène de vie). On peut donc être très propre en ayant une hygiène de vie déplorable. Ne pas se brosser les dents, ce n'est pas hygiénique ; en revanche, peut-on dire que ne pas manger cinq fruits et légumes par jour, ce n'est pas hygiénique ? C'est là toute la question.
Vous semblez donc poster un message dans une discussion que vous n'avez que partiellement suivie et ne prenez même pas la peine de lire tous les messages précédents (du moins avez-vous lu l'un des miens ; en tout, ils sont au nombre de quatre, donc pas de gros effort à fournir).

Et pour finir : Ce forum n'est en effet pas le lieu adéquat pour faire connaître mes convictions sur la circoncision et sur l'avis de certains médecins. D'ailleurs, étant plongé dans la rédaction de ce texte lorsque j’ai posté ce message, je reconnais que les termes que vous avez mis en gras montrent clairement de quel côté je me range et je vous prie de bien vouloir m’en excuser. (Cela dit, je ne parle ni de religion ni de politique, j’ai donc le droit de m’exprimer à ce sujet selon les règles du forum). Mais de là à être taxé à demi-mot de prosélytisme...
Je me permets de vous faire remarquer, premièrement, que si cela vous dérange tant que ça, rien ni personne ne vous empêche de cliquer sur la petite croix en haut à droite de votre navigateur (ou à gauche, sur Mac) ; et, deuxièmement, que ce forum n'est pas non plus un lieu adéquat pour des jugements à l'emporte-pièce du type : " [...] vous ne représentez pas le milieu médical scientifique".
Qu'en savez-vous ? (Question rhétorique.)
Avant de poster et d’en profiter pour faire une leçon de "politiquement correct" à qui veut l’entendre, il serait judicieux de balayer devant votre porte.

J'en resterai là, puisque vous me l'ordonnez aussi catégoriquement.

Bien à vous.

8 Dernière modification par regina (19-01-2014 13:37:08)

Re : "argument hygiéniste" ?

Ce qui a été reconnu correct par des grammairiens et répertorié dans les dictionnaires ne devient pas ensuite " incorrect", c'est-à-dire impropre à la structure de la langue. Tout au plus pourrait-on se demander si l'emploi d'hygiéniste comme adjectif s'est rarifié aujourd'hui jusqu'à être considéré comme archaïque.
Une rapide recherche sur Internet, dans les journaux ou articles divers vous montre qu'il n'en est rien et qu'au contraire il tend à se répandre.

On trouve à foison des arguments hygiénistes, des raisons hygiénistes, des motifs hygiénistes, etc.

Vous avez donc, ce me semble, réponse à votre question et pouvez sans crainte l'employer dans le contexte qui est le vôtre.
Mon " restez-en là" ne concerne, bien entendu, nullement les questions linguistiques, vous avez eu raison de les poser  et vous êtes le bienvenu ici, je vous priais simplement d'éviter d'exposer vos opinions sur ce sujet, puisque ce forum ne permet pas d'en discuter.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

9 Dernière modification par imflying007 (19-01-2014 16:34:03)

Re : "argument hygiéniste" ?

regina a écrit:

Ce qui a été reconnu correct par des grammairiens et répertorié dans les dictionnaires ne devient pas ensuite " incorrect", c'est-à-dire impropre à la structure de la langue. Tout au plus pourrait-on se demander si l'emploi d'hygiéniste comme adjectif s'est rarifié aujourd'hui jusqu'à être considéré comme archaïque.
Une rapide recherche sur Internet, dans les journaux ou articles divers vous montre qu'il n'en est rien et qu'au contraire il tend à se répandre.

On trouve à foison des arguments hygiénistes, des raisons hygiénistes, des motifs hygiénistes, etc.

Vous avez donc, ce me semble, réponse à votre question et pouvez sans crainte l'employer dans le contexte qui est le vôtre.
Mon " restez-en là" ne concerne, bien entendu, nullement les questions linguistiques, vous avez eu raison de les poser  et vous êtes le bienvenu ici, je vous priais simplement d'éviter d'exposer vos opinions sur ce sujet, puisque ce forum ne permet pas d'en discuter.

Voilà un message moins offensif que le premier, j'en suis ravi.
Certes, je donnais mon opinion, mais ce n’était pas dans l’intérêt d’ouvrir un débat sur le sujet : c’était bel et bien pour avoir une réponse la plus juste possible à ma question, voire un remaniement ou une reformulation de la phrase.
Ce forum n’est pas là pour donner son avis ou ouvrir un débat sur tel ou tel sujet, mais force est de constater que vous voyez le mal là où il n’est pas. J’ajoute que comme dans tout forum qui se respecte, les modérateurs se chargent de supprimer les messages qui n’y ont pas leur place.
Parenthèse fermée.


Vous reprenez deux arguments que je ne saurais recevoir comme valables :
-    « Puisque le terme a été considéré autrefois comme correct, cela vaut encore aujourd’hui » ;
-    « Son emploi s’est répandu, on le trouve dans de nombreux articles contemporains. »

Admettons que son emploi soit encore correct : pourquoi est-il introuvable dans les dictionnaires plus proches de nous que celui de 1832 (Larousse, Petit Robert, TLF, Littré, Dictionnaire de l’Académie et probablement d’autres) ?
Je n’ai pas d’exemple à l’instant T, mais je suis certain qu’il existe des tournures, des emplois, des termes admis par les grammairiens de l’époque, mais considérés aujourd’hui comme étant incorrects. (La comparaison n’est pas très heureuse, mais comme emploi, nous avons le fameux verbe baiser : baiser qqn n’a plus le même sens qu’il y a quelques siècles ; le terme est vulgaire, alors qu’il ne l’était pas. On pourrait certainement trouver mieux pour illustrer mon propos, j’en conviens.)
Un terme peut faire son apparition dans le dictionnaire, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas en disparaître ; surtout que nous ne parlons pas d'un dico de l'année dernière, mais d'une édition qui a bientôt deux siècles !
Vous supposez que l’emploi pourrait s’être raréfié au point de devenir archaïque : dans ce cas, par quel terme le remplacer ?

Vous avez raison quand vous signalez que l’on trouve à foison, notamment sur Internet, le terme hygiéniste accolé à ces substantifs ; de là à dire que c’est « correct », il n’y a qu’un pas que je n’oserais franchir. Ce cher G..gle a beau trouver à ma requête plusieurs centaines de milliers de résultats en 0,30 s, le terme est toujours, selon le dictionnaire, un substantif.
On trouve également à foison après que + subjonctif ou avoir de la répartie* ; cela n’en fait pas pour autant des structure et orthographe correctes, ni à mes yeux ni à ceux des grammairiens contemporains.

Donc non, quitte à passer pour un pinailleur, je suis désolé de le dire mais je n’ai pas encore de réponse précise à ma question.

Messages [ 9 ]

Pages 1

Répondre

forum abclf » Pratiques linguistiques » "argument hygiéniste" ?