Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

(Page 1 sur 2)

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 à 50 sur 67 ]

Sujet : Belou

Bonjour à tous

Je suis à la recherche de l'origine ( et du sens ) de " belou".
Je n'ai pas trouvé dans mes dicos d'argot, je pense que ça doit être plutôt du patois , mais je ne sais pas de quelle région.
Merci à vous qui  savez ce que c'est qu'un belou.

Re : Belou

Bonjour Brunoco,

Pour pouvoir espérer une réponse satisfaisante, il faudrait préciser :

- au cas où vous avez entendu ce mot : dans quel contexte, éventuellement dans la bouche de qui, et s'il se prononce be-lou ou bé-lou ;

- si vous l'avez lu : où çà, et dans quelle phrase...

Plus vous donnerez de renseignements, plus vous aurez de chances qu'on puisse vous répondre.

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

Plus vous donnerez de renseignements, plus vous aurez de chances qu'on puisse vous répondre.

Dans l'attente de ces précisions indispensables on peut néanmoins se prendre au jeu des recherches à l'aveugle. Au vu du drapeau de Brunoco http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Drapeaux/bresil.gif, pourrait-il s'agir de l'adjectif «belu», prononcé avec un léger accent...  En patois dauphinois et savoyard le mot est encore courant. Trouvé sur http://www.electriccafe.org/dauphinois/
belu adj. Simplet.
Il est tellement belu qu'on l'enverrait aller chercher de l'eau avec un panier !

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Re : Belou

Bookish Prat a écrit:

En patois dauphinois et savoyard le mot est encore courant. Trouvé sur http://www.electriccafe.org/dauphinois/
belu adj. Simplet.
Il est tellement belu qu'on l'enverrait aller chercher de l'eau avec un panier !

Ce n'est PAS du patois ici, cher Bookish Prat. La phrase est en français, l'adjectif est aussi du français. Régional, soit. D'origine dialectale, peut-être (mais le dialecte lui-même, d'où vient-il?)

Il faudrait éviter de qualifier de "patois", terme assez péjoratif pour plusieurs, ce qui est du français pur et simple.

5 Dernière modification par Bookish Prat (17-04-2007 21:43:07)

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

Il faudrait éviter de qualifier de "patois", terme assez péjoratif pour plusieurs, ce qui est du français pur et simple.

Cher Pierre Enckell, va pour «en français régional du Dauphiné et de Savoie» ou toute autre formulation qui ne chatouillera pas désagréablement les oreilles des régionalistes militants. Je note, cependant, que les locuteurs des pat... euh... des parlers régionaux que j'ai rencontrés n'ont pas du mot «patois» une idée aussi dévalorisante que certains  universitaires. roll

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Re : Belou

Sur un autre forum, j'ai vécu une expérience curieuse : un occitan évoquait le patois de sa région, je lui ai répondu que ce patois était du français d'oc, une langue fort noble... et je me suis fait renvoyer dans mes buts !
Les patoisants veulent patoiser.

D'autre part, j'admire Pierre Enckell qui semble avoir une notion claire de ce qu'est un patois, alors que d'ouvrage spécialisé en ouvrage spécialisé, grammatici certant, et qu'il n'y a pas deux définitions identiques !

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

7

Re : Belou

PE ne dit pas que «belu» est du patois mais que c'est du français.

Re : Belou

Chers Bookish Prat et P'tit Prof, comprenez-moi bien, s'il vous plaît. Je n'ai aucune compétence concernant aucun patois du français.
Mais quand je lis une phrase où seul le mot belu est donné comme régional du Dauphiné ; où il n'est ni entre guillemets ni en italique ; où tous les autres mots sont purement français, comme l'est la syntaxe :  dans ce cas, je soutiens, comme le ferait n'importe quel linguiste, que c'est une phrase française. Et donc que belu est un adjectif français. Français du Dauphiné ? Soit. Français quand même.

N'oublions pas, cela dit, que la question posée concerne belou, substantif masculin, et que la source et le contexte du mot nous font toujours défaut. Dites-nous tout, Brunoco !

Re : Belou

Voici le nom du livre
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part  de Anna Gavalda
" Les Normands sont comme tous les belous, les idées, là-haut, une fois que c´est gravé..."
il s'agit d'une jeune vétérinaire qui s'installe en Normandie.
Cette phrase est isolée et s'interrompt comme ça.

Re : Belou

Ah ! En tapant les premiers mots de cette phrase sur google, on découvre qu'elle a déjà fait l'objet d'une question sur un autre forum (WordReference.com, 25 janvier 2006). Parmi les quelques réponses, il faut probablement retenir belou "agneau", localement en Normandie. Sur ce forum-ci, quelqu'un confirmerait-il ?

11 Dernière modification par Bookish Prat (18-04-2007 08:14:02)

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

Parmi les quelques réponses, il faut probablement retenir belou "agneau", localement en Normandie. Sur ce forum-ci, quelqu'un confirmerait-il ?

P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non. Il semble que le mot soit utilisé sur le mode adjectival pour qualifier un agneau... du Limousin !
Ici une partie de l'épreuve proposée aux candidats du Concours Gastronomique "Raymond Poulidor" tongue
Chaque candidat devra obligatoirement cuisiner de la viande d'agneau belou accompagnée d'au moins deux autres produits fabriqués ou cultivés dans le Limousin, le tout présenté sur six assiettes en porcelaine offertes par Royal Limoges aux 12 finalistes et dédicacées par Raymond Poulidor.
ht*p://www.saveurs-limousin.com/forum/index.php?t=l&f=1&i=689

Et, sur une brochure touristique www.tourisme.fr/tourist-office/eymoutiers.htm :
Gastronomy and country cooking
Gastronomie locale avec les commerçants : Pelaud, Pelaudine, Pavé d'Eymoutiers, Pâté de pomme de terre, Viande de Boeuf Limousine, Agneau "Belou", et les Agricultrices de Vienne et Maulde...

L'AGNEAU BELOU ?
http://i86.photobucket.com/albums/k85/loupblanc19/loupcam.jpg

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Re : Belou

Brunoco a écrit:

" Les Normands sont comme tous les belous, les idées, là-haut, une fois que c´est gravé..."
il s'agit d'une jeune vétérinaire qui s'installe en Normandie.
Cette phrase est isolée et s'interrompt comme ça.

Je ne pourrai pas vous renseigner quant à l'origine exacte, mais un bélou ou, plus souvent, un pélou est un paysan avec une connotation péjorative d'individu archaïque.
Du moins est-ce ainsi que les nomment tous les étudiants vétérinaires.
Les Normands sont donc comme tous les paysans de France... têtus et bornés. C'est l'idée que veut faire ressortir l'auteur.

13

Re : Belou

Ça serait donc un terme plus spécialement utilisé par les étudiants vétérinaires ?
ok merci bien à tous

14

Re : Belou

Pour le moment, «belou» n'apparaît pas dans les dictionnaires du patois normand que j'ai regardés sur google livres.
Mais on trouve le mot assez souvent, dans le sens cité par Zycophante, sur internet, avec l'idée de ruralité archaïque : probablement dans la suite bouseux, péquenot...
http://www.google.fr/search?num=100& … &meta=
Par exemple : «Quand aux Belouzes, c’est un terme que j’ai inventé. Il s’agit de la contraction de deux mots : belou et blues. Un belou étant un gars de la campagne, ce que j’assume parfaitement être. Je joue sur les deux sens.»
Peut-être du gallo, d'après un commentaire sur le site d'Assouline ?

15

Re : Belou

...et «peloux : paysan» est dans le dictionnaire d'argot de Nouguier (Gauvin).

Je n'aurais pas l'audace de dire que peloux et plouc, ça se ressemble, mais l'idée m'a traversé l'esprit ; l'étymologie donnée par Esnault, de «plouc» est (pour moi) peu convaincante, mais on peut noter qu'il désigne la Bretagne en premier : pop. dans toutes les villes de Bretagne, 1880 ; apocope du nom des communes commençant pour Plouc- (dont Plougastel).
Cellard et Rey, qui voient un avatar de «ploum» (même sens) ne sont pas plus séduisants.

Peut-être que le terme est dans le lexique des vétérinaires (pour désigner les ruraux rustiques), mais il ne leur appartient sûrement pas ; cf. les attestations avec Google. Il faudrait déjà déterminer si belou = pelou.

16

Re : Belou

belou n'apparaît ni dans le Dictionnaire normand-français de Bourdon ni dans le Dictionnaire du français régional de la Normandie de Lepelley (et ni dans le Dictionnaire du français régional de la Savoie et ni dans « Le Rézeau »).
L'équation belou = pelou reste pour moi donc un peu courageuse.

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part est écrit dans un français très familier, même argotique souvent, et Anna Gavalda est née en région parisienne. Je n'ai pas de meilleure solution à proposer mais je continuerais plutôt sur le chemin de l'argot que sur le chemin du régionalisme...personnellement...

Re : Belou

Peut-être Madame Gavalda croit-elle écrire plouc ?
Elle aurait entendu plou, et écrirait belou, prononcé blou, parce que rien ne ressemble plus à un b qu'un p...

Je dis bien peut-être...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

18

Re : Belou

J'ai entendu "belou" en lorraine, dans le sens de "myope".

Ex. "Tu cherches tes clés ? T'es complètement belou, elles sont devant toi !"

"La douceur est invincible." Marc Aurèle

19

Re : Belou

Bonjour,
je suis natif de la vienne, Sanxay plus précisément. Belou est un mot employé dans la région de Poitiers et pour les poitevins il désigne un paysan. Est-ce du patois? Je n'en sait rien!
Jp

20

Re : Belou

Merci encore pour toutes ces réponses

21

Re : Belou

salut a tous , vous n'y êtes pas du tout!!!!
je suis d'origine belouse!!!! le mot belous désignant les personnes habitant en deux sevres pour les vendéens!!!!
de ce que je sais cela voudrait dire : personne simple pauvre petite sans intérêt
voila si qu'un sait mieux pourquoi on nous appelle comme ça alors la j suis preneuse de la réponse

22

Re : Belou

belou semble avoir été dans beaucoup de régions , le cri d'appel des bergers pour rassembler les moutons « belou, belou, belou» Une sorte d'onomatopée imitant le bêlement du mouton  , comme les oiseleurs se servant d'appeaux pour attirer les oiseaux.

Par extension, le mot a dû désigner le berger en personne.

Toujours par extension, le terme, sous forme de substantif ou d'adjectif a ensuite désigné :

belou(se) : substantif ou adjectif: un vilain ou boudeur Revue linguistique et philologique comparée 1884  page 33.

ou

un individu solitaire qui fuit la société de ses semblables

dans Le vieux langage du pays de Retz 1970  Eloi Guittery.

Le berger évoque bien une personne solitaire, vivant près des  animaux.
Puis selon les régions, le sens a dû varier , en gardant la connotation péjorative: sauvage, simplet, paysan fruste comme ses bêtes, bête comme le mouton, etc.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

23

Re : Belou

Bonjour,
Je suis tombé sur ce forum par hasard, je cherchais l'origine du mot "Belou".
Je suis Charentais et je l'utilise souvent car on l'utilise dans ma famille.
Pour moi, ce mot qualifie quelque chose de mignon, de joli, comme dans "il est pas belou ce bébé?"

Si quelqu'un peut donner confirmation ou explications........

24

Re : Belou

De par chez nous, (Vendée) Belou (Beulou) désigne un habitant des deux sèvres et c'est assez péjoratif big_smile. Plaque d'immatriculation 79 dans une rue de Luçon "Té, r'garde dont tcho belou" ^^. En espèrant avoir pu éclairer un peu plus vos lanternes.

25

Re : Belou

Bonjour, comme Perkele, je suis natif de Lorraine et "t'es complètement belou" signifie bien dans l'est signifie " tu n'y vois rien..."
Mais quant à l'orthographe, c'est à l'insctinct !

26

Re : Belou

oui en effet ne cherché plus!! je suis des deux sevres 79!! a la limite de la frontiere de la vendée! les vendéens et deux-sévriens sont trés fétard é pour mettre une certaine ambiance on se moque de l'un é l'autre! les vendéens se nomme les ventrachoux!! ils soignaient avec des choux leurs cicatrices pendant les guerres de vendée et pour faire concurrence les vendéens nous nomme les belou car aparament les deux sèvriens étaient des fans de bière ce qui leur rendait un ventre rond d'ou belou... voila l'argot que vous recherché est d'origine deux-sèvres -vendée..

27

Re : Belou

Merci pour cette intervention érudite.

"La douceur est invincible." Marc Aurèle

Re : Belou

Soigner des cicatrices ? C'est bien inutile, la cicatrice se formant quand la plaie est guérie...

Il me semble que ventrachoux s'explique mieux par une habitude alimentaire : ces gens-là ne mangent que des choux, ce sont des ventrachoux.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

29

Re : Belou

Il me semble que ventrachoux s'explique mieux par une habitude alimentaire : ces gens-là ne mangent que des choux, ce sont des ventrachoux.

Je confirme : ayant travaillé en Vendée, en milieu agricole, j'ai reçu cette explication-même d'un vendéen ... pur chou et maugette.

elle est pas belle, la vie ?

30

Re : Belou

La fameuse Mere Cottivet qui etait l'as du parler Lyonnais, disait toujours au revoir a ses "belins et belines" (les auditeurs), d'un ton affectif. En Patois du Dauphine, pres de Cremieu, les paysans utilisaient le mot "belines" pour appeler les betes.

31 Dernière modification par Bookish Prat (07-04-2008 22:04:09)

Re : Belou

hubertus a écrit:

En Patois du Dauphine, pres de Cremieu, les paysans utilisaient le mot "belines" pour appeler les betes.

Dans la collection Le français retrouvé de chez... BELIN (ça ne s'invente pas !),  il y a, in Les mots des régions de France (de Loïc Depecker, préface de Gérald Antoine), deux entrées qui intéressent ce fil Belou.
Belin, n. m.
Centre...; Bélier.
Illustré par les compères du Roman de Renart dans lequel Belin est le nom du bélier, ce belin des dialectes français est de la famille de bêler, qui se prononce souvent «beler» dans les régions du Centre. L'un des cris du berger pour rallier son troupeau y est d'ailleurs : «Té, belin, té !» Ou bien aussi : «Bêli, bêlo !».
Belou, n.m.
Auvergne, animaux. Agneau.
Un belou est un petit belin, nom ancien du mouton, encore fréquent, notemment dans la région du Centre. Comme l'animal est tendre, mon chéri
se dira, de même, en Auvergne, mon belou !

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

32

Re : Belou

Je sais pas si c'est lié ou non, mais en ancien français la belue était une bête sauvage ou une sorte de monstre. On retrouve le terme en moyen-anglais : «  Than muste hit nedes be that he be transported in nature of a beste or of a belue of the see. »

Je crois que belua était un des vocables latins qui désignait la hyène : « Est animal quod graece dicitur hyaena, latine uero belua, de qua lex dicit : "non manducabis hyaenam, neque quod simile est illi, quoniam immundum est". »

33

Re : Belou

Aprés plusieurs études les vendéens nomment les deux-sevriens les belou à cause du mot "bele" venant du patois francais voulant dire : se plaindre, pleurnicher, n'allant pas bien. Pour se moquer de ceux çi les vendéens ont alors inventer le mot belou pour les nommer.

34

Re : Belou

Bjr a tous! en fait ventrachoux est un nom de code donné pendant les guerres de vendée qui signifiait qu'il faillait se cacher, donc s'allonger sur le sol dans les champs de choux, d'ou le terme ventrachoux!

Re : Belou

juju a écrit:

en fait ventrachoux...

Est-ce dans les champs de choux que les chouans abusaient du chouchen ? tongue

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

36

Re : Belou

quand j'étais petit, mon frère le disait dans le sens 'niais' / 'con', je suis d'ardèche donc je penses que c'est du patois

37 Dernière modification par Coco 47 bis (12-09-2009 04:57:02)

Re : Belou

Piotr a écrit:

Il me semble que ventrachoux s'explique mieux par une habitude alimentaire : ces gens-là ne mangent que des choux, ce sont des ventrachoux.

Je confirme : ayant travaillé en Vendée, en milieu agricole, j'ai reçu cette explication-même d'un vendéen ... pur chou et maugette.

Mogette (gros haricots secs de Vendée), et non maugette.

Re : Belou

Salut Brunoco ! Nous autres, qui vivons au Brésil, serions donc plus au fait de la langue française que les belous de l'hexagone ?...
Le mot "belou" est un mot courant et vivant en français, et il n'est pas nécessaire d'aller lui chercher des homonymes dans des langues régionales, qui par ailleurs ne sont plus guère parlées depuis belle lurette...
Un belou est un individu plus ou moins louche, inquiétant et ce mot ne peut que venir de l'argot "loubard" abrégé en "loube" puis transformer en verlan : lou-be > be-lou...   (encore faut-il avoir de la suite dans les idées)

DEFENSE DE CRACHER PAR TERRE ET DE PARLER BRETON. (Le Ministère de l'Éducation Nationale)

39

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

Bonjour Brunoco,

Pour pouvoir espérer une réponse satisfaisante, il faudrait préciser :

- au cas où vous avez entendu ce mot : dans quel contexte, éventuellement dans la bouche de qui, et s'il se prononce be-lou ou bé-lou ;

- si vous l'avez lu : où çà, et dans quelle phrase...

Plus vous donnerez de renseignements, plus vous aurez de chances qu'on puisse vous répondre.

Ma grand mère m'appelle ma belou je suis d'origine charente ca  veux dir quoi

Re : Belou

thomazeau a écrit:

Ma grand mère m'appelle ma belou je suis d'origine charente ca  veux dir quoi

Chère Thomazeau, il ne faut pas s'arrêter comme ça à la deuxième ou troisième intervention. Si vous vous étiez donné la peine de toutes les lire, vous sauriez que vous avez le choix entre :
ma simplette # 3 et 21
mon agneau # 10
ma paysanne / plouc # 12, 15, 19, 24
ma myope # 18, 25
ma boudeuse # 22
ma solitaire # 22
ma mignonne # 23
ma fan de bière # 26
ma chérie # 31
ma hyène # 32
ma pleurnicharde # 33
ma niaise # 36
ma loubarde # 38 ...
Mais comme vous utilisez le présent à propos de votre grand-mère, je suppose qu'elle est en vie : le plus simple serait de lui demander.

41

Re : Belou

Sans compter qu'on peut avoir l'air niaise, simplette, boudeuse et pleurnicharde parce qu'on est myope...

"La douceur est invincible." Marc Aurèle

42

Re : Belou

En tant que "ventre-à-choux", pour moi le terme "belou" désigne bien un habitant des Deux-Sèvres. Par contre, d'où ça vient, j'en sais rien. Et c'est amical, pas connoté péjorativement.

43

Re : Belou

Bonsoir, en vérifiant l'orthographe de ce mot, j'ai vu apparaître votre discussion.
il me semble bien (en tous cas c'est dans ce sens que j'emploie le mot) que belou signifierait aveugle ou peut-être simplet. En tout état de cause je l'emploi lorsque je ne trouve pas quelque chose qui soudainement m'apparaît.

44

Re : Belou

Coco 47 bis a écrit:
Piotr a écrit:

Il me semble que ventrachoux s'explique mieux par une habitude alimentaire : ces gens-là ne mangent que des choux, ce sont des ventrachoux.

Je confirme : ayant travaillé en Vendée, en milieu agricole, j'ai reçu cette explication-même d'un vendéen ... pur chou et maugette.

Mogette (gros haricots secs de Vendée), et non maugette.

oui je suis vendéen la mogette est un plat régionale
et pour le mots beulou (qui s écrits pas ) ces les vendéen qui appelle les personnes des deux sevres comme sa on peux dirent que ces plutot negatif

45 Dernière modification par Pierre Enckell (11-07-2010 13:46:22)

Re : Belou

le petit 85 a écrit:

pour le mots beulou (qui s écrits pas ) ces les vendéen qui appelle les personnes des deux sevres comme sa on peux dirent que ces plutot negatif

Oui, cela a déjà été dit ici, parfois avec quelques différences orthographiques, aux # 21, 24, 26 et 33. Ce sens-là est donc largement confirmé. Ce qui m'étonne un peu, c'est que ce terme implique une très nette appartenance départementale, alors que les frontières des départements sont la plupart du temps artificielles et que la référence aux départements, contrairement à celle des provinces et des "pays", est à ma connaissance toute moderne - souvent basée, comme on l'a dit plus haut, sur les plaques d'immatriculation des voitures.

Je me demande d'ailleurs - ceci n'a plus rien à voir avec la langue - si ces mêmes plaques, dont on annonce la fin sous ces formes, n'ont pas contribué à aiguiser ou même à créer des rivalités interdépartementales. Quand on entend un chauffeur parisien commenter la manoeuvre d'un véhicule de Seine-et-Marne, ou des provinciaux vitupérer contre les "75", ou même des compétitions irraisonnées entre véhicules gardois et héraultais, on se dit qu'il suffit de peu pour dresser les uns contre les autres...

46

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

des compétitions irraisonnées entre véhicules gardois et héraultais

[ne vous sentez surtout pas tenu de répondre !… ] J’ai — pour ce qui me concerne — découvert cet antagonisme il y a quelque vingt ans. Ne seriez-vous pas installé en Languedoc ?

Re : Belou

Sylvain B a écrit:

Ne seriez-vous pas installé en Languedoc ?

Je connais des gens à Nîmes et à Montpellier.

48 Dernière modification par Coco 47 bis (12-07-2010 03:38:41)

Re : Belou

Pierre Enckell a écrit:

[…] la référence aux départements, contrairement à celle des provinces et des "pays", est à ma connaissance toute moderne […]

Je crois que la naissance des départements remonte à la Révolution française. Mais peut-être le grand public ne s'y est-il « référé » que bien plus tard… Ce qui m'amène à souhaiter que soit explicitée la formule « la référence aux départements ».
En tout cas, je me rappelle que quand j'étais écolier, dans les années 1950, nous apprenions les noms des départements et le nom du chef-lieu de chacun d'entre eux. Pour notre région, la Bretagne, on allait jusqu'aux chefs-lieux d'arrondissement. Mais nous ne voyions guère de plaques d'immatriculation exotiques : sur notre route départementale (ici une pensée émue pour le grand Jean Yanne), il passait cinq ou six automobiles par jour, toutes immatriculées 22.

Re : Belou

Coco 47 bis a écrit:

Ce qui m'amène à souhaiter que soit explicitée la formule « la référence aux départements ».

Vous direz plus facilement, je pense, "Je suis Breton" que "je suis Costarmoricain" (et comment disait-on quand votre département s'appelait Côtes-du-Nord ?). On se réfère à sa province d'origine (correspondant parfois aux régions d'aujourd'hui) plutôt qu'au département, il me semble.
Moi aussi, j'ai été obligé en cours de géographie (sixième? cinquième?) d'apprendre les noms des départements et des préfectures, mais c'était pour moi des noms bizarres à réciter dont l'importance restait obscure, comme les canaux qu'il fallait dessiner sur une carte muette de la France. Tandis que la Normandie c'était les pommes, la Gascogne d'Artagnan, l'Auvergne les bougnats, la Provence Alphonse Daudet, la Lorraine Jeanne d'Arc...

50

Re : Belou

Bonsoir les Belous,

Mon père, originaire de Lorraine, a été très très vexé quand le maire du village ( à coté de ROYAN -Charentes Maritimes ) a appelé notre allée : Allée des Belous car les Belous sont plus que des myopes, des débiles ! en français politiquement correct des gens différents.
J'ai été content d'apprendre aujourd'hui que ce sont simplement des gens des 2 sèvres.
à bientôt

Messages [ 1 à 50 sur 67 ]