Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

(Page 4 sur 46)

forum abclf » Jeux de mots... » Définitions fantaisistes

Flux RSS du sujet

Messages [ 151 à 200 sur 2 261 ]

151 Dernière modification par Bookish Prat (23-05-2007 16:44:33)

Re : Définitions fantaisistes

piotr a écrit:

CALIFOURCHON : du grec kalos = beau, et de fourchon = petit four.

  n. m.  Organe copulatoire féminin.

   Spécialt :  Monter à califourchon = monter à l'assaut d'une dame.  Jupe à califourchon = jupe ample et largement fendue sur le devant (permettant de pratiquer commodément le déduit dans des conditions respectant l'intimité et la pudeur, modèles ici)

Ainsi donc, c'était ça! ABC de la langue française dissimulait habilement un site VP (vintage porn). J'avais déjà mes soupçons. tongue

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

152

Re : Définitions fantaisistes

APPRENTISSAGE : apprenti-sage, seul apprenti à ne pas draguer la femme du patron.

COR-NICHON : en forme de cor

153 Dernière modification par Ti-Ron (22-10-2006 22:39:32)

Re : Définitions fantaisistes

Je ne suis pas trop sûr, la dernière personne n'a pas laissé de piste pour continuer! wink

CRAPAHUTER:  (1816; américain) verbe intransitif, formé à partir de crapaud et de hutte. Action de se cacher dans un endroit humide avec les insectes, généralement sous une pierre ou une vielle souche d'arbre.

Les amérindiens se crapahutaient partout lors des guet-apens.
- Buffalo Bill

Je relance avec ORGUEIL !

Ce n'est pas le mot qui illustre la poésie, mais la poésie qui illustre le mot !

154 Dernière modification par Pearl (24-10-2006 23:06:50)

Re : Définitions fantaisistes

Hou la ! Les élèves sont un peu dissipés par ici ! wink Et si on reprenait le fil ? smile
Un gage pour Krokodilo, qui a gardé le ballon sans le relancer ! smile
Proposition Bookish Prat adoptée !

BARBIFIANT : adj./part. prés. du verbe barbifier = restyler en poupée Barbie.

T'as vu le louque à Ginette ? Elle s'est fait kôtcher... Il l'a barbifiée grave !

ORGUEIL :

"On ne fait jamais d'erreur sans se tromper."  J. Prévert.

155

Re : Définitions fantaisistes

Un gage pour Krokodilo, qui a gardé le ballon sans le relancer !

je dé-gage parce que je n'avais pas compris les règles ! de toute façon, toujours pas pigé. D'après Bookish Prat, paraît que faut faire du "vintage porn" maintenant ?:/
Orgueil (c'est dur, ça, pourquoi ça tombe sur moi ?)
orgueil = orgue tape à l'oeil, trop de dorures ! Et puis tous ces tuyaux dressés vers le ciel, c'est pas un peu phallique, non ?

Je relance avec Tirailleur = tir qui a raté son but, les sénégalais n'ayant pas eu suffisamment de munitions pour s'entraîner, déjà le déficit budgétaire !
Bon, puisque j'ai répondu moi-même, je relance encore avec :

Chinoiser (pinailleur c'était trop facile hmm)

156 Dernière modification par Pearl (28-10-2006 15:36:36)

Re : Définitions fantaisistes

krokodilo a écrit:

Un gage pour Krokodilo, qui a gardé le ballon sans le relancer !

je dé-gage parce que je n'avais pas compris les règles ! de toute façon, toujours pas pigé.

Bon... smile Il s'agit tout simplement de proposer une définition détournée du mot lancé par le forumeur précédent et ensuite de proposer à son tour un nouveau mot pour le volontaire suivant !
Un petit tour sur la page 1 de la rubrique est peut-être une bonne idée pour se familiariser quand on attrape le train en marche et qu'on n'a pas eu le temps de composter. smile

D'après Bookish Prat, paraît que faut faire du "vintage porn" maintenant ? hmm

A chacun ses fantasmes. smile Les compositions sont libres !

Les mots ( à définir) en capitales offrent une meilleure lisibilité, si je puis me permettre cette petite suggestion. smile

"On ne fait jamais d'erreur sans se tromper."  J. Prévert.

157 Dernière modification par Andreas (02-11-2006 10:54:58)

Re : Définitions fantaisistes

ORGUEIL : n. m. fin XIIe de orge et œil - Regard avide que qqn. jette sur les ressources (surtout agriculturelles) de qqn. d'autre. - Par ext. Le destinateur de ce regard.
Général Koenig! Sachez et dites à vos troupes que toute la France vous regarde et que vous êtes son orgueil (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.671).

ALIMENT :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

158

Re : Définitions fantaisistes

ALIMENT : Ali ment sur les heures d'ouverture de son épicerie : il ouvre jour et nuit. La nuit c'est une épicerie arabe et le jour une épicerie asiatique parce qu'il sous-traite à une famille chinoise !  La morale de cette histoire, c'est qu'Ali ira loin.

PAPAUTE/ PAPOTER (au choix)

159 Dernière modification par Andreas (24-03-2007 21:17:31)

Re : Définitions fantaisistes

(j'avais envie de déterrer ce sujet)

PAPOTER : v. intr. de Pape, par anal. avec pianoter « jouer mauvais sur un piano » - Exerce sa fonction papale d'une façon négligente, prêcher mal. Par ext. Dire des bêtises.

Qu'il faisait bon dans la chaleur et la douce intimité des salons! On se groupait, on se mettait cinq autour d'une table et on papotait (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p.54).

ACCOMBANT :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

160

Re : Définitions fantaisistes

ACOMBANT:

Fondé sur une expression perdue qui, à la source, relevait du "à bon chat, bon rat", "à bon cheval, bon cavalier" dans le contexte du doute émis lors de débats ou argumentations entre deux participants de teneur intellectuelle limitée, i.e., "à bon con, bon con" un imbécile en vaut un autre, MAIS la répétition ici nourrie de fréquentes utilisations de cette expression -- car il y a forte explosion de participants tels que les sus-nommés -- fit que l'on vint à une contraction "acombant" signifiant "un con quelconque"  il est acombant = il n'a aucune envergure, aucune personnalité, est aussi idiot que le suivant"

CONCUPISCENT...................

161

Re : Définitions fantaisistes

CONCUPISCENT : adj, qualifie le passage initiatique de l'innocence à celui de libertin.
peut se traduire par :
" Un con un cul et puis cent "
Dans le cas ou le passage s'effectue sur une période brève  l'interprétation
" Un con un cul et puissant " est tout à fait recevable.

Mais attention à l'échec. Souvenons nous de Brutus, qui, comme le raconte Guy Montagné, a été hué par la foule, pour avoir failli à la 99e vierge, au son de Brutus pédé, Brutus pédé, Brutus pédé.....
C'est de cet échec, jamais assumé, que l'histoire a retenu cette phrase inoubliable : " Toi aussi, mon fils.""

ARGUTIE :

162

Re : Définitions fantaisistes

ARGUTIE : n.f. pejor. Raisonnement qui s'appuie sur des références fixées par des technocrates , sans réelle logique. "Tu raisonnes  comme l'argus" , c'est écrit donc , c'est vrai.
"Ce ne sont que des arguties de rond-de-cuir !"
" Face aux grévistes, la direction s'évertuait à énumérer de pauvres arguties peux convaincantes".
Deriv. ARGUTE: n.m.f.  Personne utilisant des arguties pour étayer un raisonnement
" Tu t'exprimes comme un véritable argute du capitalisme"


GODELUREAU:

163 Dernière modification par piotr (11-04-2007 20:13:15)

Re : Définitions fantaisistes

GODELUREAU: n. m. du latin  gaude luro  =>  réjouis-toi, être lubrique
Chien souvent de petite taille mais de mauvaise moeurs, ayant coutume de se frotter aux jambes des gens de bien jusqu'à en obtenir satisfaction. A quelquefois des comportements encore plus dépravés (se livre à l'anthropophilie).

« Vous voulez volontiers quelque godelureau
   Qui méthodiquement vous lèche le morveau
. »
          (Scarron : Jodelet ou le maître valet, Acte II, scène 5, 1645)

« Aussi bien l'époque compte-t-elle assez de "petites femmes" disposées à associer un godelureau à leur "Monsieur sérieux" pour que les jeunes bourgeois ne soient point tentés d'assaillir leurs partenaires de danse ou de tennis. »
          (J. de Chastenet : La France de Monsieur Fallières, 1949)


    TERGIVERSER :

elle est pas belle, la vie ?

164

Re : Définitions fantaisistes

Pearl a écrit:

Mince ! Je m'ai fait griller de vitesse...:|

CRAPAHUTER, donc !

Alors, là fastoche! Une simple anagramme donne la solution: CRAPAHUTER vient de PARACHUTER. Tous ceux qui ont fait un stage de survie commando en Amazonie le savent bien. Il ne suffit pas de sauter en parachute au milieu de la forêt primaire et se nourrir de fritures de mygales, il faut CRAPAHUTER jusqu'au camp de base, là où la presse internationale, fortuitement convoquée, ovationnera les survivants sans trop les chahuter.

http://www.madarpok.hu/images/Theraphosa%20blondi.JPG

165

Re : Définitions fantaisistes

C'est vrai qu'il faut relancer: y a d'autres maniaques de la ZYGÈNE ? big_smile

166

Re : Définitions fantaisistes

S'il te plaît, BP, ne remonte pas à un message situé plusieurs pages en amont.

    Si tu souhaites relancer, tu reprends le fil là où il est, et tu proposeras  ZYGENE  ensuite.

    Merci.

    Donc on repart sur  TERGIVERSER.

elle est pas belle, la vie ?

167

Re : Définitions fantaisistes

piotr a écrit:

Donc on repart sur  TERGIVERSER.

Désolé, confus et repentant roll, c'est tout d'la faute à ce maudzit poussif PC d'emprunt que j'utilise au lieu de mon Mac à l'ergonomie douce, à la mémoire infaillible, rapide comme l'éclair ... wink

Merci Piotr, de me laisser me dépatouiller avec TERGIVERSER. Ça tombe bien parce que je sais tout sur le sujet: je tergiversais déjà en culottes courtes!
TERGIVERSER appartient au vocabulaire de l'agriculture d'autrefois. En ai-je pris des raclées pour avoir tergiversé le charretin de fumier dans une douve asséchée! Le proverbe le dit bien: «Qui renverse une birouette, tergiversera un tombereau». Aujourd'hui le terme a pris un sens nouveau: tergiverser un projet, c'est, après moult tentatives, faire capoter un projet pour un motif plausible qui, cependant, ne trompe pas l'observateur avisé qui décèlera la malice, la tergiversation sournoise sous les apparences de l'accident fortuit. Je ne serais pas étonné qu'un article du code pénale punisse sévèrement la tergiversation, même involontaire.

Y a la ZYGÈNE qui attend, et elle n'est pas commode tongue

168

Re : Définitions fantaisistes

ZYGÈNE : n.f. Appareil communément appelé "gégène" du gr. zygo donnant zugon: joug et deriv : couple, et gène du gr. genês: origine, naissance.
La zigène est donc un instrument générant un flux d'électricité infligeant deux décharges successives croissantes.

169

Re : Définitions fantaisistes

Zorille :

170

Re : Définitions fantaisistes

Brunoco a écrit:

Zorille :

à la Réunion, un ZORILLE (mot-valise) est un garde du corps métropolitain.

PANCA (oui, c'est un mot du dico)
.

171 Dernière modification par Andreas (12-04-2007 08:36:54)

Re : Définitions fantaisistes

ZORILLE [zori(j)] ou ZOORILLE : n. f. de zoo
1. FAM. Jardin zoologique de petite taille, sale et médiocre.
2. ARG. Femme qui travaille dans un tel jardin zoologique. Par ext. Femme du demi-monde ou libertin.

Zorilles (...) qui projettent les substances repoussantes de leurs glandes anales (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t. 59, 1976, p. 12498)

SAUMURE :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

172

Re : Définitions fantaisistes

Ah! Il m'a grillé, Bookish !

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

173

Re : Définitions fantaisistes

BP a écrit:

à la Réunion, un ZORILLE (mot-valise) est un garde du corps métropolitain.

Pour les non-initiés, il faut dire pourquoi c'est drôle (oui, même si je sais que ça ne se  fait pas ...) : dans les DOM, un zoreille est un métropolitain ; le terme m'a toujours fait copieusement rigoler.

elle est pas belle, la vie ?

174

Re : Définitions fantaisistes

merci piotr, j'avoue que je peinais a comprendre

175

Re : Définitions fantaisistes

On était à saumure, non ?

SAUMURE : n.m. bave de saumon.


GOURANCE :

176 Dernière modification par Bookish Prat (13-04-2007 06:07:47)

Re : Définitions fantaisistes

Zarg a écrit:

On était à saumure, non ?

SAUMURE : n.m. bave de saumon.


GOURANCE :

GOURANCE: saumon amnésique qui en a bavé pour remonter une rivière qui n'était pas celle où il est né.

On en était à PANCA:

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

177

Re : Définitions fantaisistes

PANCA : n.m. de l'anlais 'pancake', par apocope : pancake dont il manque un morceau. Désigne les pancakes préparés par un cuisinier ou un boulanger qui, trop gourmand, n'a pas pu se retenir d'en manger une bouchée par la fin.
(Par la fin, oui, pas par le début, sinon ça ferait un cake.)

PROLEGOMENE :

178

Re : Définitions fantaisistes

PROLEGOMENE: n.m. de promene et lego. Petite caisse  où l'on pouvait aisément ranger et transporter les nombreuses pièces de lego que les rejetons des années 70 accumulaient.

179

Re : Définitions fantaisistes

Criticisme:

180

Re : Définitions fantaisistes

CRITICISME : n.m. - par apposition de 'cri' et 'tic' : trouble nerveux caractérisé par la manie de pousser des cris à tour de bras [sic]. Souvent confondu (à tort) avec le Trouble Obsessionnel du Comportement appelé "obsession critique", qui est quant à lui un tic en toc consistant à répondre du tac ou tac.

TETRARCHAT :

181 Dernière modification par Bookish Prat (16-04-2007 15:15:16)

Re : Définitions fantaisistes

Zarg alors a écrit:

TETRARCHAT :

Les petites filles françaises avaient du mal à prononcer «Cheshire Cat».
http://shopping.animazing.com/gallery/vintage/images/alice%20and%20cheshire%20cat%2040564_jpg.jpg
Comme la bestiole avait une drôle de tête, elles la baptisèrent Chat à Tête Rare. Au grand dam de leur p'tit prof de français qui leur expliqua que «chat à» sonnait mal. L'une d'elle — coïncidence, c'était une petite Alice – lui trouva son vrai nom : Têt' rar' d'chat qui devint, le «d» étant tombé en syncope (on le comprend), le Tetrarchat.

Le suivant, pour faire plaisir à Skirlet2, c'est clair, sera HOPAK (à signaler, ici, une ân... grave erreur du PLI 2005 qui croit y voir un mot russe alors qu'il est typiquement... wink).

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

182 Dernière modification par sloupinette (17-04-2007 20:17:25)

Re : Définitions fantaisistes

HOPAK : rien a voir avec transparent, translucide, rien a voir non plus avec l'organisme ayant un rapport de plus en plus lointain avec le logement… non, non, non! nous avons ici la contraction de deux mots  simples  : hoplite et la contraction du mot paquetage : pack, ce qui amène, par simplification pak  mot que nous utilisons encore très couramment, d'où: HOP PAK et finalement HOPAK.
Donc pour en revenir à notre pôvre hoplite, ce guerrier grec si lourdement chargé, à la vue de son  pak.
Engagez vous, rengagez vous qu ils disaient...:lol:
le nouveau mot:    HIMATION

183 Dernière modification par Zarg (22-05-2007 20:47:34)

Re : Définitions fantaisistes

HIMATION : n.f. retranscription abusive de la forme "il m'a", suivie du suffixe '-tion' - Tendance puérile à se réfugier sous la protection d'une autorité en dénonçant avec virulence une menace, réelle ou fantasmée.  Ce terme est formé à partir de complaintes infantiles du type "Maman, Paul il m'a griffé !" ou encore "Maîtresse, mon voisin il m'a piqué mon crayon !". La forme "il m'a", souvent élidée de son "L" pour être prononcée [ima] a donné "imation", orné ensuite d'un "H" pour faire joli. Syn. rapportation, caftage, dénonciature.

PALIMPSESTE :

"Appeler un chat un chat, quelle misère !" San-Antonio

Re : Définitions fantaisistes

PALIMPSESTE : Terme érotique, comme tous les mots de la langue.

"Avec une puissante himation, il introduisit son palimpseste dans le tétrarchat. Elle, au bord du criticisme, serrait convulsivement les hopaks, et, tandis que les prolégomènes de l'homme battaient contre son panca, elle lui vissa la gourance dans la saumure."

BROCCOLI :

185

Re : Définitions fantaisistes

BROCCOLI : n.m. apposition de ‘broc’ (cf loc. adv. « de bric et de broc ») et de ‘oli’ transcription phonétique de « au lit » – Démonstration plaisante de la diversité du vocabulaire érotique français, notamment en matière d’activités en chambre.

« L’exemple de Pierre Enckell, ci-dessus, est un broccoli d’autant plus savoureux qu’il est chou. »

Nota : les puristes stigmatisent le double-"C" et préfèrent écrire « brocccoli » avec trois "C".

TROMPETTE :

"Appeler un chat un chat, quelle misère !" San-Antonio

186 Dernière modification par Andreas (23-05-2007 08:43:26)

Re : Définitions fantaisistes

TROMPETTE : n. f. de tromper
PÉJ. Petite manœuvre mensongère destinée à tromper qqn.

je vis le roi qui me tendoit les bras, et qui me dit avec sa trompette, qu' il ne pouvoit plus vivre sans moi, (...)
AULNOY Marie-Catherine d', La Chatte blanche (1698), p. 533

CATOBLÉPAS :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

187 Dernière modification par Bookish Prat (23-05-2007 12:48:10)

Re : Définitions fantaisistes

CATOBLÉPAS: «Trop nul !» s'exclama la petite fille lorsque je posai la question: «Euh... là, je sèche... qui peut bien savoir ce qu'est un catoblépas ?».
Réponse de la spécialiste: «Fastoche ! c'est le logiciel qui transforme ta Carte Bleue en clé de jumelage pour te mettre dans la peau du vieux dragon qui va réveiller la Princesse».
Le vieux dragon ne s'en est pas remis.

PROLAPSUS:

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Re : Définitions fantaisistes

prolapsus

: n.m

Professionnel de la débauche, en net prolifération dans les sociétés modernes. cool

pissaladière

189 Dernière modification par piotr (23-05-2007 16:31:14)

Re : Définitions fantaisistes

PROLAPSUS (ça je sais ce que sais) : n. m. Psychol., de « pro- » et « lapsus ».
 
  Action de commetre un faux lapsus, prévu, préparé, prémédité, anticipé, à l'avance quôa !
  Synonymes : mensonge, diplomatie, vanne, canular, craque, hâblerie.

Le prolapsus de la luette et de la muqueuse est le plus fréquent.

         (Eugène Bouchut : Traité pratique des maladies des enfants, 1867)

Cet exemple nous montre que c'est souvent un procédé utilisé par les enfants, souvent accompagné d'un râclement de gorge : c'est en cela que le prolapsus est perceptible.


     CATAPLEXIE :

    Oups ! grillé par Marie : PISSALADIERE, donc.

elle est pas belle, la vie ?

190 Dernière modification par Andreas (23-05-2007 16:49:33)

Re : Définitions fantaisistes

PISSALADIÈRE : n. f. aussi PISSE-À-LA-DIÈRE, de pisser et «dière» (provenc. «merde»)
1. RÉGION. POP. excréments canins mêlés d'urine.
2. (sans doute par étymologie pop.) sauce de salade dégoûtante.

Une bonne pissaladière, telle qu'on en trouve aux marchés de Nice (G. MÉDECIN, La Cuis. du Comté de Nice, 1972, p.74)

CATAPLEXIE :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

191

Re : Définitions fantaisistes

CATAPLEXIE : (n.f.) Med.  (de complexus et catastrophe) Maladie des nerfs affectant le sujet gauche (pas seulement des deux mains) atteint du complexe de la catastrophe.

Qu'il manifestât au travail un zèle désordonné qui allait parfois jusqu'à briser quelque machine, cela passait sur le compte de la cataplexie (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 248).

PÉDAGOGUE :

"On ne fait jamais d'erreur sans se tromper."  J. Prévert.

192

Re : Définitions fantaisistes

Pédagogue : (n.m) de Goguenots ( cabinets, latrines) et Pédale. Lieu d'aisance où la chasse d'eau est activée par une pompe elle-même activée par l'occupant qui se doit de pédaler pour faire venir l'eau au réservoir.
" Je ne vais plus dans ce restaurant, le pédagogue est infecte et mal huilé ..."


RODOMONTADE

193

Re : Définitions fantaisistes

RODOMONTADE. n. f., (v. 1735 ; par déformation de l'expr. " Route de Montaigu ", d'après Ronéo et Juliette, William Shakespeare)
vx. Prendre rodomontade (= prendre la route de Montaigu) : se dit d'une jeune fille défiant l'autorité parentale et s'en allant conter fleurette à partie désapprouvée.
Par euphémisme, faire des rodomontades : se vanter de telles aventures, réelles ou, le plus souvent, purement imaginaires, particulièrement chez les jeunes adolescentes.

194

Re : Définitions fantaisistes

Zut, encore oublié un mot. Essayons

DRUPE

195 Dernière modification par Perkele (17-06-2007 23:01:45)

Re : Définitions fantaisistes

DRUPE : Personne riche vivant dans les rochers et qui se laisse facilement berner par autrui. syn. rupin rupestre. Ex. "Non ! Je ne suis pas drupe, Monsieur !"

Hist. Etym. L'un d'entre eux (DRUPI) fut un chanteur célèbre en italie.




PROTOSYNCELLE

"La douceur est invincible." Marc Aurèle

196 Dernière modification par Andreas (13-07-2007 15:55:36)

Re : Définitions fantaisistes

PROTOSYNCELLE : n. m. du grec proto- (antérieur), syn- (ensemble) et lat. cella (cellule)
Qui était dans la même cellule de prison avec qqn.

A Constantinople, le clergé paroissial dépend uniquement du protosyncelle [...] (Raymond JANIN, Les églises orientales et les rites orientaux, p. 119)

ZINGUER :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

197

Re : Définitions fantaisistes

ZINGUER:  v.t. boire un coup, mouiller le gosier

Il y avait une fois... un bar établi près du gué d'une rivière. Les habitués disaient "Allons au zinc au gué". Petit à petit, paresse aidant, cela devint: "Allons zinguer"
"Son House prend alors une vieille bouteille et fabrique son propre bottleneck, se coupe deux fois sur le tranchant du goulot mais réussit à faire zinguer ses cordes."

C'est zinzin? roll

Des avis contraires prétendent que ce mot a une autre origine:
De joyeux lurons aimaient bien se pinter dans un bar, mais un guetteur était désigné à tour de rôle qui devait surveiller que ni marchéchaussée, ni - encore pire - des épouses ne viennent troubler la fête.
Son rôle était donc de faire le "guet du zinc",  il devint "Zinc-guetteur" et faisait donc  le "Zinc-guet". Et on créa le verbe "zinguer". 
"Jean, c'est à toi de zinguer aujourd"hui".

Dans cette atmosphère, je ne pense quà un seul mot:

ROMANTIQUE

198 Dernière modification par Andreas (22-07-2007 22:35:30)

Re : Définitions fantaisistes

ROMANTIQUE : n. f. ou m. de l'anglais
Parasite bouquineur se nourissant principalement des romans d'Harry Potter.

Ceux qui doutent d'eux-mêmes, se contentent de passer pour des Français, mais les grands lions, les romantiques sublimes s'anglicisent, que c'est un plaisir. (J.K. PARKING, Le collège de Pouledard, p. 133)


AUTODAFÉ :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

199

Re : Définitions fantaisistes

AUTODAFÉ : n. m.   XVIè S. de "autour du feu", déformé par l'influence italianisante  de la Renaissance.

   À l'origine, grande fête en plein air puis, par extension, toute ripaille publique ou banquet privé.

  « À Florence, trente-sept ans plus tôt, Savonarole  avait ordonné un gigantesque autodafé pour le dernier jour du Carnaval. »   (P. Barret, Le roi des derniers jours, 1534-1535, Éd. Complexe à Bruxelles, 1985)


     COQUECIGRUE :

elle est pas belle, la vie ?

200

Re : Définitions fantaisistes

COQUECIGRUE  - n.f.  COQUE de français – la charpente d’un bateau, CIGUE du latin TSUGA – un arbre conifière, et RUE de français – un chemin

Une allée en Venise où on permet seulement des pirogues d’Indiens (d’Amériques)


PRESBYTE

les événements mémorables ne ressemblent jamais à ce qu'on attend d'eux.

Messages [ 151 à 200 sur 2 261 ]

forum abclf » Jeux de mots... » Définitions fantaisistes