Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

(Page 1 sur 2)

forum abclf » Promotion linguistique » Anglicismes désuets

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 à 50 sur 78 ]

1 Dernière modification par vh (11-11-2016 17:33:36)

Sujet : Anglicismes désuets

caddie, caddy : désignait un chariot de supermarché au cours des années 60-70 < marque commerciale caddie

< angl. caddie (chariot de golf) <angl. caddie (garcon qui porte le sac de clubs de golf) < forme écossaise du fr. cadet 

lavatory : 1894 boutique de coiffeur avec cabinet de toilette,. 1907  cabinet de toilette dans une maison particuliere
< angl. lavatory < b. lat. lavatorium
Le métro parisien a longtemps gardé ses enseignes de lavatory.


http://www.etymonline.com/index.php?term=caddie
http://www.etymonline.com/index.php?term=cadet
http://www.cnrtl.fr/etymologie/caddie
http://www.cnrtl.fr/etymologie/lavatory


Mot-piège :
En anglais, le mot orthographié caddy désigne une petite boîte à thé, du malais katy, unité de poids

2

Re : Anglicismes désuets

Ce nouveau fil m’en rappelle un autre où il était question notamment de mass-média.
En matière d’anglicismes, comme pour les plantes, il y a les bisannuels et les vivaces.
S’il en est un, particulièrement stérile, dont la superbe, qui plus est latine, est indéfectible, c’est bien le "coitus interruptus".

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

3

Re : Anglicismes désuets

À y être de ressortir les anglicismes désuets, j'eusse préféré que l'on exhumât ceux dont le sens même est perdu, par perte d'usage de l'objet désigné.

       Au contraire de Caddie, qui est un nom de marque commerciale déposée et désigne un objet de la vie quotidienne (soit un chariot à courses), à l'opposé des chiottes qui restent un lieu de fréquentation... courante (autrement appelées toilettes), je pense d'avantage à bow-windom, keepsake et autres sweepstake.

elle est pas belle, la vie ?

4 Dernière modification par vh (12-11-2016 16:36:13)

Re : Anglicismes désuets

glop a écrit:

S’il en est un, particulièrement stérile, dont la superbe, qui plus est latine, est indéfectible, c’est bien le "coitus interruptus".

Il faudrait  un fil pour les latinismes introduits par l'anglais ( anglatinismes  ?)


PS : Si lavatory avait  été lavatorium, on aurait alors  un latrinisme wink

5 Dernière modification par yd (12-11-2016 18:33:42)

Re : Anglicismes désuets

Le coït, c'est venu du grec, presque en ligne droite. Le lit et tout le tsoin-tsoin que toute bonne âme lui associe depuis qu'il en existe, c'est-à-dire depuis la civilisation et après les maisonnées, réputées à moult foyers, dans lesquelles il n'était pas question de coïter. Mais il me manque un bout, celui de l'histoire. Ce coitus interruptus nous serait revenu, comme un retour de bâton, par l'anglais ?

Fille légère ne peut bêcher.

Re : Anglicismes désuets

Le coït, c'est venu du grec,

Non, du latin :

coitus :
        1 - cŏĭtus, a, um : part. passé de coeo.
        2 - cŏĭtŭs, ūs, m. : - a - action de se joindre, de se réunir, réunion, rapprochement. - b - union charnelle, accouplement. - c - greffe, ente. - d - fécondation des plantes.

Quant à coeo, il signifie copuler.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

7 Dernière modification par yd (12-11-2016 19:07:53)

Re : Anglicismes désuets

Autant vouloir faire du grec un dérivé du latin, mais vous ne m'étonnez pas ; κοίτη, c'est pour les chiens ?

Fille légère ne peut bêcher.

Re : Anglicismes désuets

κοίτη, c'est pour les chiens ?

En effet, c'est la niche du chien ! entre autres sens...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

9

Re : Anglicismes désuets

Cynique aussi, en grec c'est pour les chiens.

Fille légère ne peut bêcher.

10

Re : Anglicismes désuets

Oui, κοιτη c'est la couche, le lit, la corbeille, du verbe κεîμαι qui signifie être étendu, gésir.

elle est pas belle, la vie ?

11 Dernière modification par vh (13-11-2016 05:14:32)

Re : Anglicismes désuets

Piotr a écrit:

À y être de ressortir les anglicismes désuets, j'eusse préféré que l'on exhumât ceux dont le sens même est perdu, par perte d'usage de l'objet désigné..

http://www.oel-bild.de/Bilder/1307S.jpg

le tub : (prononciation à l'anglaise) emprunté  à l'anglais (1878). En anglais depuis la fin du 14e s. (etymonline.com)


Aujourd'hui, on dirait sans doute une grande cuvette

http://www.cnrtl.fr/etymologie/tub
En anglais, tub a subsisté dans bathtub (baignoire)

12 Dernière modification par vh (14-11-2016 14:33:49)

Re : Anglicismes désuets

hammerless : arme à feu sans chien apparent < angl. hammerless hammer (marteau, chien d'arme à feu)  + -less (sans).

Marcel Pagnol (dans Jean de Florette) a écrit:

Ce fusil, c'était son luxe et son orgueil. Il l'avait acheté d'occasion chez un armurier d'Aubagne, au prix fabuleux de trois cents francs : car c'était un fusil sans chien, un « hammerless », qu'il appelait le namerlesse.

Voir aussi :
http://www.languefrancaise.net/forum/vi … 17#p115017

13 Dernière modification par vh (14-11-2016 19:46:04)

Re : Anglicismes désuets

pickup, pick-up : 1933, appareil pour écouter des disques, tourne-disque (1936), électrophone (1935)

Le mot pickup a parfois désigné le tourne-disque sans amplificateur ni haut-parleurs), que l'on branchait sur une entrée d'un poste de TSF (de radio), généralement marquée "P.U." (pick-up)

angl. to pick up : ramasser, cueillir quelque chose près du sol (cf. préléver le signal present sur le disque)

14 Dernière modification par Ylou (14-11-2016 18:43:31)

Re : Anglicismes désuets

Qui dira de nos jours qu'il va au dancing ?
Et parle-t-on encore de living-room?

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

15 Dernière modification par glop (14-11-2016 20:23:16)

Re : Anglicismes désuets

Le guilledin (gelding) a laissé place au hongre mais il y a de cela bien longtemps.
C’était avant que les pickups soient motorisés.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

16

Re : Anglicismes désuets

Je ne pense pas non plus qu'on parle encore beaucoup de knickers.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

17

Re : Anglicismes désuets

Alco a écrit:

Je ne pense pas non plus qu'on parle encore beaucoup de knickers.

https://fr.tintin.com/images/tintin/persos/images/tintin.png

Comment ça !?

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

18

Re : Anglicismes désuets

Je me demande si on emploie encore souvent le mot play-boy.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

19

Re : Anglicismes désuets

Ylou a écrit:

Je me demande si on emploie encore souvent le mot play-boy.

Les suffragettes les auraient-elles suivi?

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

20 Dernière modification par vh (15-11-2016 01:32:40)

Re : Anglicismes désuets

Le water-closet

21

Re : Anglicismes désuets

Un drink

22

Re : Anglicismes désuets

On prend un drink et on danse le jerk.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

23 Dernière modification par vh (15-11-2016 17:12:49)

Re : Anglicismes désuets

Avec les danses, on n'a pas fini.
jerk, rock, rock n' roll, foxtrot, break dance, French cancan, twist , two steps

Ce sont des emprunts spécifiques et concis qui, pour la plupart, enrichissent la langue.

On trouve autant d'emprunts d'autres langues (tango, valse etc.).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_danses

Re : Anglicismes désuets

Est-ce que le rock est si désuet que ça.
Moins que la contredanse !

25

Re : Anglicismes désuets

Il n’est pas aisé d’établir une frontière entre les anglicismes démodés depuis que d’autres mots les ont  remplacés et les anglicismes tombés en désuétude parce qu’ils désignent des choses qui ont quitté notre quotidien.
Aujourd'hui, on a de plus en plus rarement l’occasion d’utiliser le mot juke-box parce que les juke-box se font rares.
Lorsque je parlais du jerk, je pensais à une danse des années soixante. Le mot anglais quant à lui n’a pas pris une ride, j’en conviens.

Je ne crois pas que l'on enterrera le rock de si tôt mais le bon vieux temps du rock'n'roll semble bien loin.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

26

Re : Anglicismes désuets

Glop a écrit:

... mais le bon vieux temps du rock'n'roll semble bien loin.

       C'est du spleen ou de la nostalgie ?

elle est pas belle, la vie ?

27 Dernière modification par glop (18-11-2016 11:45:21)

Re : Anglicismes désuets

Piotr a écrit:
Glop a écrit:

... mais le bon vieux temps du rock'n'roll semble bien loin.

       C'est du spleen ou de la nostalgie ?

Les deux mon capitaine.

Qui plus est, le terme hovercraft est devenu d’autant moins familier que l’eurotunnel a remplacé les aéroglisseurs* que nous appelions ainsi.
*ACV (Air Cushion vehicle) aux USA
https://m.slate.fr/story/115409/sauveta … s-francais

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

28 Dernière modification par vh (19-11-2016 02:11:34)

Re : Anglicismes désuets

pipeline > oléoduc/gazoduc

29

Re : Anglicismes désuets

Je crois que le bazooka a laissé la place au lance-roquettes, pour une raison qui m'est inconnue mais que je ne peux qu'applaudir (d'un point de vue linguistique, s'entend).

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

30 Dernière modification par vh (20-11-2016 23:07:19)

Re : Anglicismes désuets

Parenthèse :

On aurait pu  simplement franciser le mot en pipeligne, pour 2 raisons :
1)  oléoduc et gazoduc sont jolis et font  instruit, mais que  dit-on lorsqu'on ne connaît pas le contenu des tuyaux (gaz, pétrole, eau d'érable ...).

2)  Le mot anglais est  déja proche du français.
angl. pipeline  < pipe ( b. lat *pippa) + line (< moy. fr. ligne)

http://www.erlstenmaple.com/uploads/2/2 … 15.jpg?478

31

Re : Anglicismes désuets

Alco a écrit:

Je crois que le bazooka a laissé la place au lance-roquettes, pour une raison qui m'est inconnue mais que je ne peux qu'applaudir (d'un point de vue linguistique, s'entend).

http://www.radiospirits.info/wp-content/uploads/2014/05/revels1.jpg

Robert (Bob) Burns.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

32 Dernière modification par glop (24-11-2016 23:25:56)

Re : Anglicismes désuets

J’ai l’impression que le smoking se fait rare en France.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

33 Dernière modification par vh (24-11-2016 21:28:51)

Re : Anglicismes désuets

doping (sport) > dopage
cracking  (combustibles) > craquage, vapocraquage
body-building : musculation, muscul

34

Re : Anglicismes désuets

Ce fil commence par caddie ... mais ce mot n'a rien de désuet. Dans ma région , c'est le seul terme pour désigner le charriot que l'on prend dans le supermarché ou même ce sac à roulette qu'on tire pour aller au supermarché. Il est plus vivant que jamais.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

35

Re : Anglicismes désuets

C'est vrai aussi pour moi dans l'ouest, du moins pour le chariot de supermarché.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

36

Re : Anglicismes désuets

Et c'est vrai aussi en Rhône-Alpes.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

37

Re : Anglicismes désuets

Un break, ça ne se dit plus du tout malgré qu'il y en a tant.

Fille légère ne peut bêcher.

38 Dernière modification par glop (02-12-2016 12:36:31)

Re : Anglicismes désuets

Vauxhall (Voho)

Le Vauxhall de Paris fait partie des très nombreux lieux de divertissement que le préfet Haussmann a fait détruire.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

39 Dernière modification par vh (29-11-2016 16:26:37)

Re : Anglicismes désuets

liftier : garcon d'ascenseur    < angl. lift (ascenseur)  + -ier (suffixe de profession)

Voir aussi :
http://www.languefrancaise.net/forum/vi … 88#p133688

40 Dernière modification par vh (04-12-2016 15:32:21)

Re : Anglicismes désuets

dandy
http://www.cnrtl.fr/definition/dandy

41

Re : Anglicismes désuets

En France, l'usage du mot dandy a provoqué la disparition de l'adjectif gandin (boulevard de Gand).

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

42

Re : Anglicismes désuets

Il y a une forme d’anglicisme (que je ne serais pas fâché de voir disparaitre) dans la pratique à "l’anglaise" du mot trivial qui s’apparente alors (pour moi) aux buzzwords les plus abscons.
Exemple :
Une grille garantit des qualités de service non triviales, c'est-à-dire qu'elle se distingue des autres infrastructures dans son aptitude à répondre adéquatement à des exigences (accessibilité, disponibilité, fiabilité…) compte tenu de la puissance de calcul ou de stockage qu'elle peut fournir.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grille_informatique

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : Anglicismes désuets

Mais s'agit-il vraiment d'un anglicisme proprement dit ? Le sens de trivial ici semble être ordinaire, quotidien, sens peut-être un peu vieilli et même uniquement littéraire, mais reconnu.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

44

Re : Anglicismes désuets

glop a écrit:

buzzwords

Quécéksa ?

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

45

Re : Anglicismes désuets

Alco a écrit:
glop a écrit:

buzzwords

Quécéksa ?

Un des composants de la langue de bois.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

46 Dernière modification par glop (30-12-2016 16:56:13)

Re : Anglicismes désuets

trevor a écrit:

Mais s'agit-il vraiment d'un anglicisme proprement dit ? Le sens de trivial ici semble être ordinaire, quotidien, sens peut-être un peu vieilli et même uniquement littéraire, mais reconnu.

Les synonymes de trivial proposés (par exemple) par le CNRTL me confortent dans l’idée que ce mot est ou était devenu quasiment synonyme de vulgaire. Ce même mot anglais ne se traduit-il pas, en français par anodin ?
Je crois donc que si l’on s’exprime en français, il vaut mieux éviter de composer avec le mot anglais trivial qui ne peut que prêter à confusion.
Dans la phrase que j’ai citée, l’insertion négative de trivial semble découler d’une démarche tortueuse d’évitement d’un terme précis qui est d’ailleurs illustrée par l’explication nécessaire qui fait suite à ce mot.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : Anglicismes désuets

Les synonymes de trivial proposés (par exemple) par le CNRTL me confortent dans l’idée que ce mot est ou était devenu quasiment synonyme de vulgaire.

Je ne le connaissais que dans ce sens... jusqu'à ce que la remarque de Trevor me fasse consulter le dictionnaire.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : Anglicismes désuets

J'ajoute qu'un apport de l'anglais me semble d'autant moins probable que le sens courant de trivial en anglais est « de médiocre importance », sens qui conviendrait mal dans la phrase citée en tête de ce fil.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Anglicismes désuets

Je pense que c'est bien à l'anglais que nous devons ce sens, puisque l'article cité par 'glop' traduit en partie l'original anglais, qui dit : « Nontrivial quality of service is achieved.»
https://en.wikipedia.org/wiki/Grid_computing
ou encore, dans la source initiale :
to deliver nontrivial qualities of service
http://dlib.cs.odu.edu/WhatIsTheGrid.pdf

Nontrivial et son équivalent français semblent donc vouloir dire non basique, ayant un intérêt certain.

C'est un langage qu'on connaissait déjà un peu avec les mathématiques, où l'on parle souvent de solutions triviales et non triviales. Le TLF donne cette définition :

1. [En parlant d'un élément] ,,Qui satisfait manifestement à une définition ou aux conditions d'un problème, mais n'a, en général, qu'un intérêt intrinsèque mineur`` (Math. 1967-69).

En anglais, je lis ceci :

nontrivial in Technology
Requiring real thought or significant computing power. Often used as an understated way of saying that a problem is quite difficult or impractical, or even entirely unsolvable ("Proving P=NP is nontrivial"). The preferred emphatic form is "decidedly nontrivial".
See uninteresting, interesting.
[Jargon File ]
(1995-02-21)

The Free On-line Dictionary of Computing, © Denis Howe 2010 http://foldoc.org
.

Re : Anglicismes désuets

Je ne connaissais pas nontrivial en anglais. Important ferait l'affaire.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Messages [ 1 à 50 sur 78 ]

forum abclf » Promotion linguistique » Anglicismes désuets