Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Parler pour ne rien dire » Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 12 ]

1 Dernière modification par Chauffe Marcel (16-11-2013 22:08:44)

Sujet : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Voila les meschans qui se sont emparez de ses biens, & possedent les richesses du monde : vous diriez que tout est creé pour eux, les biens leur pleuvent comme à l'envi, les honneurs entrent à foule en leurs maisons, la felicité les prend à force : ils desirent, ils ont : ils souhaitent, il leur arrive.

Guillaume Du Vair, 1617

http://books.google.fr/books?id=D-tBkRS … mp;f=false

contribution abandonnée, souhaitant reprendre ma contribution sous yd.

2 Dernière modification par éponymie (16-11-2013 21:17:12)

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Rien de nouveau sous le soleil.

WWW

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

C'est quand même joliment dit.

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Un Américain avance que les humains ne viennent pas de la Terre.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolit … erre.dhtml

Ce qui pourrait expliquer la possibilité de prévarication généralisée énoncée en ancien français en thème de ce fil.

À noter que l'homme est le seul animal qui travaille, aucune autre espèce n'a ressenti ce besoin.

Autre hypothèse à propos des richesses exprimée dans un article de mon blog intitulé “L'homme luxueux”.


Bien à vous

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

contrelabienpensance a écrit:

À noter que l'homme est le seul animal qui travaille, aucune autre espèce n'a ressenti ce besoin.

Vous irez raconter ça aux abeilles et aux fourmis !

6

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Ce qui pourrait expliquer la possibilité de prévarication généralisée énoncée en ancien français en thème de ce fil.

Petit anachronisme wink au Grand Siècle on n'écrivait plus en ancien français .

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Abel Boyer a écrit:

Vous irez raconter ça aux abeilles et aux fourmis !

Les insectes sont-ils des animaux ?

regina a écrit:

Petit anachronisme wink au Grand Siècle on n'écrivait plus en ancien français

C'est, ma foi, par trop vrai : eussé-je dû dire “français ancien” ?

Bien à vous

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

contrelabienpensance a écrit:
regina a écrit:

Petit anachronisme wink au Grand Siècle on n'écrivait plus en ancien français

C'est, ma foi, par trop vrai : eussé-je dû dire “français ancien” ?

Cela dépend : au début du siècle, nous sommes en plein moyen français ; après l'œuvre de Malherbe et puis la fondation de l'Académie, nous sommes dans le français classique qui n'est pas loin du français moderne.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

contrelabienpensance a écrit:
Abel Boyer a écrit:

Vous irez raconter ça aux abeilles et aux fourmis !

Les insectes sont-ils des animaux ?

Vous m'inquiétez. Des végétaux, peut-être !

10 Dernière modification par Chauffe Marcel (17-11-2013 17:51:25)

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Ce qui m'a étonné, c'est qu'à part l'orthographe de meschans, le &, les tournures entrer à foule et prendre à force, la pensée elle-même et la façon de l'exprimer pourraient tout aussi bien venir d'un auteur de notre époque que d'un auteur de l'Antiquité.

J'appelle cette pensée et la façon dont elle est dite la maestria, celle qui fait qu'on a envie de chanter ou de jouer avec.

J'ai seulement parcouru le texte juste avant ou juste après, avec lequel je n'ai aucune proximité, mais cette phrase là a été pensée. En fait je faisais des recherches entre les formes à l'envi, à l'envie et à l'envy, en y ajoutant aussi envis tout court ; comme de bien entendu je n'arrive pas du tout là où j'aurais cru, mais je fais des découvertes. On voit bien que des auteurs apportent d'eux-mêmes, pendant que la plupart des autres ne sont que perroquets bien éduqués, habiles de la boîte à babil. Rien de nouveau sous le soleil, là non plus.

Je croyais que le patriotisme nous venait de 1789, or il était un thème majeur, déjà, sous l'Ancien Régime, de même qu'une certaine façon de mettre le peuple en scène ; mais cela va ensemble, n'est-ce pas ?

J'arrive bientôt à la fin, ayant parcouru les sources entre 1500 inclus et 1800 exclu - après 1800 il y a trop de textes à traiter -, j'aurai au final enregistré sur tableur pas loin de 1500 résultats, mais je découvre que je dois tout reprendre pour vérifier que la date d'édition est la bonne. Il est difficile de travailler avec Google Livres sur les textes un peu anciens : on trouve des textes prétendus de 1670 en un français beaucoup plus moderne qu'en 1770, quand les machines de Google ne modernisent pas d'elles-mêmes sans vous prévenir, par exemple entre les terminaisons verbales oit, oient, ait, aient, erent, èrent : les logiciels qui interprètent les textes photographiés ne sont pas adaptés.

Pour ceux qui s'intéressent à la question entre à l'envie, à l'envi et à l'envy, je signale cette excellente source de 1856, François Génin, Récréations philologiques, ou Recueil de notes pour servir à l'histoire des mots de la langue française, http://books.google.fr/books?id=qEpQAAA … mp;f=false.

Deux bons sites, encore, sur les jeux de cartes qui ont pu beaucoup influer sur l’usage de envi :
http://www.jeux-de-cartes.com/jeux-de-c … c-mazarin/
http://academiedesjeux.jeuxsoc.fr/hoc.htm

Le castor n'est pas un insecte, et il est réputé comme infatigable travailleur.

contribution abandonnée, souhaitant reprendre ma contribution sous yd.

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Chauffe Marcel a écrit:

Ce qui m'a étonné, c'est qu'à part l'orthographe de meschans, le &, les tournures entrer à foule et prendre à force, la pensée elle-même et la façon de l'exprimer pourraient tout aussi bien venir d'un auteur de notre époque que d'un auteur de l'Antiquité.

J'adore la brièveté percussive de  :  ils desirent, ils ont : ils souhaitent, il leur arrive.

Chauffe Marcel a écrit:

mais je découvre que je dois tout reprendre pour vérifier que la date d'édition est la bonne. Il est difficile de travailler avec Google Livres sur les textes un peu anciens : on trouve des textes prétendus de 1670 en un français beaucoup plus moderne qu'en 1770, quand les machines de Google ne modernisent pas d'elles-mêmes sans vous prévenir, par exemple entre les terminaisons verbales oit, oient, ait, aient, erent, èrent : les logiciels qui interprètent les textes photographiés ne sont pas adaptés.

Oui, des vérifications sont indispensables tellement il y a d'erreurs. Si l'on a l'habitude des textes anciens et des styles d'imprimerie, on les perçoit très vite. Ça reste un instrument extrêmement précieux.


Chauffe Marcel a écrit:

Pour ceux qui s'intéressent à la question entre à l'envie, à l'envi et à l'envy, je signale cette excellente source de 1856, François Génin, Récréations philologiques, ou Recueil de notes pour servir à l'histoire des mots de la langue française, http://books.google.fr/books?id=qEpQAAA … mp;f=false.

Pour l'anecdote, ça a été un des tout premiers livres de philologie que j'ai achetés dans une librairie -- aujourd'hui disparue, bien sûr -- de la place de la Sorbonne, en face de mon lycée, il y a un petit million d'années.

12 Dernière modification par Bookish Prat (17-11-2013 14:31:11)

Re : Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?

Abel Boyer a écrit:
contrelabienpensance a écrit:
Abel Boyer a écrit:

Vous irez raconter ça aux abeilles et aux fourmis !

Les insectes sont-ils des animaux ?

Vous m'inquiétez. Des végétaux, peut-être !

DES VÉGÉTAUX, PEUT-ÊTRE ?

http://www.insecte.org/IMG/jpg/camouflage.jpg

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Messages [ 12 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

forum abclf » Parler pour ne rien dire » Quatre siècles sous le boisseau, et combien de siècles encore ?