Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Parler pour ne rien dire » La Fleur bleue (Novalis)

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 ]

1 Dernière modification par Ysaur (23-06-2012 12:18:43)

Sujet : La Fleur bleue (Novalis)

Bonjour.


Voici un petit écrit très romantique du merveileux et raffiné auteur allemand  NOVALIS que j'ai envie de présenter ici :


http://nsa30.casimages.com/img/2012/06/23/120623122732405095.jpg



LA FLEUR BLEUE

"Il [Henri] se trouvait sur un moelleux gazon, tout au bord d'une source qui sortait en plein air, et où ses eaux, apparemment, s'évanouissaient. Des roches d'un bleu sombre, striées de veines multicolores, se dressaient à une certaine distance : mais la lumière du jour était plus limpide et plus douce autour de lui que d'ordinaire, et le ciel, d'un azur presque noir, était parfaitement pur.

Ce qui, pourtant, le fascinait avec la force irrésistible d'un charme tout-puissant, c'était, et ici-même, tout auprès de la source, une fleur élancée et d'un bleu lumineux qui l'effleurait de ses larges feuilles resplendissantes.

Des fleurs sans nombre et de toutes les couleurs se pressaient autour d'elle, embaumant l'air du plus exquis parfum. Il ne voyait cependant que la seule fleur bleue, et longuement, avec une tendresse qu'on ne saurait dire, il attacha ses regards sur elle.

A la fin, comme il voulait s'approcher d'elle, il la vit tout soudain qui bougeait et commençait à se transformer ; les feuilles se faisaient de plus en plus brillantes et venaient se coller contre la tige, qui elle-même grandissait ; la Fleur alors se pencha vers lui, et ses pétales épanouis se déployèrent en une large collerette bleue qui s'ouvrait délicatement sur les traits exquis d'un doux visage.

Dans un étonnement émerveillé et délicieux qui ne cessait de croître, il suivait la métamorphose singulière, quand, brusquement, il fut réveillé par la voix de sa mère et se retrouva là, sous le toit paternel, dans la chambre commune où le soleil matinal, déjà, mettait son or."


http://nsa29.casimages.com/img/2012/06/23/120623123833736835.gif

« Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles, la blanche Ophélia flotte comme un grand lis »

Messages [ 1 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

forum abclf » Parler pour ne rien dire » La Fleur bleue (Novalis)