Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Options de recherche (Page 1 sur 4)

forum abclf » Messages de Olso

Pages 1 2 3 4 Suivant ►

Sujets de Olso Recherche définie par l’utilisateur

Messages trouvés [ 1 à 50 sur 190 ]

Abel Boyer a écrit:

Malgré ma réponse positive dans le message 3, je dois dire que je suis moi-même tenté de ne pas mettre le point d'interrogation dans certains cas, surtout si la phrase est longue et que le point d'interrogation arrive quand on ne l'attend plus :
Pourriez-vous faire silence, on ne s'entend plus ici, alors que j'ai encore des choses importantes à vous dire ?
Évidemment, on pourrait ponctuer différemment :
Pourriez-vous faire silence ? On ne s'entend plus ici, alors que j'ai encore des choses importantes à vous dire.
ou contourner la difficulté :
Veuillez faire silence, on ne s'entend plus ici, alors que j'ai encore des choses importantes à vous dire.

Merci pour vos réponses.
Les cas pour lesquels je posais la question sont plutôt des phrases courtes.

En cas de phrase longue, on serait plutôt dans la configuration "Pas de "?" quand la citation est très longue" que j'ai vue quelque part. Par exemple ici.

Entre temps, j'ai trouvé d'autres sources qui étayent la version pro-point d'interrogation.
http://www.etudes-litteraires.com/forum … ation.html
https://francais.lingolia.com/fr/gramma … -indirecte

aCOSwt a écrit:

Poses-tu là une question d'honnêteté intellectuelle ?

Olso a écrit:

Bonjour aCOSwt,
Je ne comprends pas ta question sad
Peux-tu stp préciser ce que tu entends par là ?

P'tit prof a écrit:

Je note le point d'interrogation  après le peux-tu.
Ou bien c'est de l'humour, ou bien vous posez une question dont vous connaissez la réponse !

Bonjour,
Je suis désolé, mais non.
Si je demandais des précisions, ce n'est pas le plaisir de vous faire perdre du temps. Je suis surpris et déçu qu'à cette demande de précision, vous préférez répondre par d'autres questions. J'ai l'impression soit que je suis particulièrement stupide, soit fatigué ce jour, soit les deux, soit que ... je ne sais pas sad

Que signifie une question d'honnêteté intellectuelle, svp ?

Si vous ne voulez pas perdre votre temps, ne répondez pas, mais j'aurais aimé comprendre.
Je veux bien que répondre une tierce personne, pour ne pas faire perdre le temps des mêmes smile

aCOSwt a écrit:

Poses-tu là une question d'honnêteté intellectuelle ?

Bonjour aCOSwt,

Je ne comprends pas ta question sad
Peux-tu stp préciser ce que tu entends par là ?

Bonjour à tous,

Après 7,5 ans d'absence (!!), je reviens vers vous pour une question qui me torture actuellement.

Faut-il mettre un point d'interrogation après les phrases commençant par :
- Pouvez-vous
- Pourriez-vous
- Peut-on
?

Exemples :
- Peut-on faire un point sur le sujet.
- Pouvez-vous saisir vos imputations.
- Pourriez-vous vous présenter en quelques mots.

Bref, tout ce qui est demandes, sollicitations polies, plutôt que questions.
J'ai cherché dans différentes sources mais n'y ai pas trouvé de réponse précise à cette question.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3384
http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3383
http://www.la-ponctuation.com/point-interrogation.html

Merci d'avance pour votre aide.

J'avais lu, mais pas compris d'où venait votre blot. Est-ce une proposition sérieuse d'équivalent français pour spam ? Je n'ai pas encore compris ce mot. Est-ce un néologisme ou un mot déjà existant en français, auquel vous donneriez un nouveau sens ?

Pour moi, ordinateur est comme spam en anglais, à savoir un mot préexistant en français - il n'y a pas que sa source latine qui existe - auquel on a donné un nouveau sens. "on" est le professeur Jacques Perret, ness pas ?

P'tit prof a écrit:

Pas pour moi.
Pourriel n'évoque aucune signification à mon esprit, aucune image, alors que je sais ce qu'est le spam : une sorte de pâté.

Mais qui, en France, connaît ce sens originel de spam ??? A mon avis, personne, ou presque.
Pour moi aussi, pourriel est une création excellente ! On reconnaît facilement le "pourri" et le suffixe -el, qu'on retrouve dans logiciel, courriel, tutoriel, gratuiciel etc.
Alors que spam, en France, n'est connu que parce que c'était le premier terme popularisé, comme e-mail, qu'on a peut-être encore mis trop de temps avant de lancer pourriel, car c'est court, car il s'est répandu avec succès. Il est toujours difficile de déloger un leader de sa position de pointe.

P'tit prof a écrit:

Je note aussi qu'alors que les anglophones emploient pour l'informatique des mots courants déjà dans leur langue, les adaptateurs se croient tenus de forger des néologismes.
C'est là faire bien de l'honneur à la langue anglaise que de croire que ses mots les plus simples n'ont pas d'équivalents dans les autres langues !
Ainsi, au lieu de forger des termes, puisons dans notre fond.

Pour souris, on a pu traduire le mot d'origine. Pour les autres, je ne trouve pas qu'on soit condamné à créer des néologismes, plus que les anglophones. Et courriel est une francisation très bonne de e-mail. Les néologismes ne sont pas forcément artificiels et mauvais. Logiciel, ordinateur etc - qu'oublie-je ? - sont de très belles trouvailles.

Je parlerais plutôt des fautes d'ortographe, que des pléonasmes, trop connus et anciens ...
J'avais listé, il y a quelque temps, les fautes commises les plus fréquemment dans ma boîte.

Une grande partie concerne les mots en -i / - is, "misorthographiés" soit avec un -s superflu, soit sans le -s nécessaire.

Mots en -i, pouvant être misorthographiés avec un -s superflu
- abri
- ami (sur ce mot, on ne fait pas la faute au singulier, trop connu)
- parmi
- le replis
- un soucis (la faute la plus fréquente)

Mots en -is, pouvant être misorthographiés sans le -s nécessaire
- avis
- bris (de glace)
- hormis
- tamis
- taudis
- relais

Merci de compléter ces listes, si vous pensez à d'autres mots.

8

(84 réponses, dans Promotion linguistique)

Vraiment, vous utilisez "maille" ? Alors là, bravo, chapeau, j'ai jamais entendu ça ! smile Très fort !

Certainement, il en vient, du français, "mail", comme un gros pourcentage des mots anglais ! De la malle de la malle-poste, je crois. Voir plus haut dans ce fil.

Comme disent certains, l'hégémonie de l'anglais est acceptable puisque c'est une langue dont une grosse partie du vocabulaire vient du français ! Terrible, n'est-ce pas ?

Pour moi, ce n'est pas une raison pour accepter tous ces anglicismes, mots anglais, barbarismes qui s'immiscent en français.

Même si je suis conscient et d'accord aussi que ce problème d'anglicisation interne de la langue française (axe interne selon Claude Hagège) est moins grave, beaucoup moins grave, que la pure et simple éviction du français remplacé par l'anglais (axe externe) dans de plus en plus de domaines, pas seulement à l'international (Union européenne, Jeux Olympiques ...) mais même en France aussi maintenant (brevets, enseignement supérieur, recherche, salons internationaux ...)

9

(84 réponses, dans Promotion linguistique)

Ce que j'en pense ? Trop de mal ! (sans "i")

ça me fait trop penser au mot anglais "mail" signifiant courrier postal, et au mot français "mail" se prononçant effectivement "maille" mais qui signifie voie, chemin, allée, pour que je sois partisan de l'utilisation de ce barbarisme, désolé de le dire !

Je suis même un farouche adversaire des "mails" qui sont en train de s'imposer en français, à mon avis car les gens l'utilisent comme abréviation de "e-mail" ... sad

Si vous voulez utiliser "maille", allez y mais alors écrivez vraiment "maille". Est-ce ce que vous faites ? vraiment ? smile Pourquoi pas alors !

C'est vrai, j'étais beaucoup trop prétentieux en disant "pour mettre tout le monde d'accord", j'aurais pu me passer de cette formule !

10

(84 réponses, dans Promotion linguistique)

Pour mettre tout le monde d'accord (même si ça fait prétentieux de le dire sad ) , je propose ce que j'utilise personnellement pour remplacer l'horrible, affreux, énervant "mail", à savoir le "mel", qui a un triple avantage :
- francisation phonétique de "mail"
- contraction de "message" et "électronique" (ce qu'est le fameux "mél") mais désaccentuée, sans l'accent aigu, qui rend le mot quasi-imprononçable, comme vous l'avez dit
- court, plus court que courriel, qui est le terme le plus officiel en français, mais qui a contre lui d'être beaucoup plus long que "mel"

Chaque fois que je reçois un message avec le mot "mail" écrit dedans, je le remplace par "mel" dans ma réponse, ou par "message" (ou par "courriel") et je prie mon interlocuteur de ne pas utiliser "mail", "qui est un barbarisme ni anglais, ni français (en anglais, mail = courrier postal, en français, mail = voie, allée, chemin).

11

(27 réponses, dans Promotion linguistique)

Moi j'entends parler d'opération "lâcher de livres" pour le désigner, c'e'st beaucoup plus parlant que ces "crossing".

12

(27 réponses, dans Promotion linguistique)

Si c'est pour parler (anglais) de travers, et dire des choses que personne ne comprendra, c'est pas la peine !

vix a écrit:

Le plus drôle est de voir le français encore utilisé aux J.O.
Alors que pratiquement plus personne ne comprend cette langue dans le monde. Encore un vestige du colonialisme (dont le plus brutal d'entre eux, le colonialisme français).

Lollll. Le plus drôle, pour moi, c'est de voir le goût de la provocation gratuite de certains wink

Patoiglob, vous n'avez pas trop compris le sens du fil, je crains,  et d'ailleurs le français aussi se fait massacrer, et pas besoin d'aller chercher loin de la France, en France même, il suffit de voir le langage "sms" et comment l'orthographe est martyrisée ...
Ce qui serait ringard, ce serait de parler français ...

15

(27 réponses, dans Promotion linguistique)

Cross booking *... lolllll
je réserve un billet de train, tu me réserves le mien, ça tombe bien, je pars bientôt à ....
A mon avis, il était question plutôt de book crossing, que je vois souvent francisé par "passe livres" qui est pas mal du tout ! smile

* Ce néologisme-barbarisme est une preuve de plus, selon moi, qu'à force d'utiliser à tort et à travers des mots anglais à la place de mots français à créer, on se met à dire n'importe quoi, ne comprenant pas ce qu'on dit ...

Vix a écrit:

des langues dites étrangères par rapport à des langues dites chantantes

skirlet2 a écrit:

J'adorrre... il y a donc des langues étrangères et des langues chantantes qui ne peuvent pas être étrangères ? lol

Non, ce que Vix voulait dire, c'est que les langues chantantes sont un meilleur point de départ pour apprendre les langues étrangères.
Alors quelles sont les langues chantantes ?
Les Italiens sont meilleurs en langues étrangères que les Français, c'est bien connu ... ?
Les Français sont mauvais en langues étrangères, c'est bien connu (?)

Bonjour papy
Pour une telle demande, je te recommande de te tourner plutôt vers le forum Freelang Lokanova,
plus spécialisé dans ce sujet là.

Cordialement,
ON

PabLitO a écrit:

L'anglais utilise deux verbes avec une floppée d'additifs pour exprimer des milliers de choses : to set et to get.
Un seul suffit au français pour parvenir au même résultat : schtroumpfer.
smile

llolllll wink

bien dit !!!

Pierre Enckell a écrit:

Chers amis,

Est-ce que l'intérêt pour la langue française doit nécessairement entraîner le mépris et le ridicule jetés sur la langue anglaise ?

Je suis navré par ce que je lis dans cette rubrique. Si on y trouve quelques plaisanteries pas très fines mais relativement inoffensives, il y a aussi de fort déplaisants dérapages. Toutes les binettes du monde n'en retireront pas le mauvais goût.

Mais tout ça, c'estde l'humour, voyons ! Je n'y vois pas la moindre pincée d'agressivité ou d'hostilité, ni même de dérapages, envers la langue anglaise dans tout ce qui a été dit sur ce fil. On ne peut d'ailleurs pas (et on ne devrait pas) montrer de l'hostilité envers une langue. C'est contre la politique et les pressions pour en faire la langue totale qu'on peut, et devrait protester, c'est tout.

Bravo, en attendant, tu n'as commis aucune faute dans ton premier message ! smile
10/10.

La seule faute, qui n'est pas de ton fait, est qu'il est écrit par défaut 'Messages' au pluriel alors que ton compteur est à 1 message sad  Il faut vite rectifier ça en écrivant d'autres messages ! wink

Bonjour,

Qui a lu l'article Vive le multilinguisme dans le numéro 11 de la revue trimestrielle Cerveau & Psychologie ?
Un thème très intéressant !
Merci d'avance si vous l'avez, et pouvez me le transmettre en privé, ou au moins pour vos commentaires.

http://img356.imageshack.us/img356/6672/cerveauetpsychon117yb.th.jpg

(cliquer sur l'image pour la voir en taille réelle)

----------------------------
"Parler plusieurs langues : c'est facile!", ne pas manquer dans Cerveau&Psycho n°11 septembre 2005 l'article de Britta Hufeisen : ESSENTIEL 

Britta Hufeisel, qui dirige le centre des langues étrangères de l'Université technique de Darmstadt, en Allemagne présente les travaux les plus récents en neurolinguistique et didactique des langues et les résultats de ses propres recherche. La "révolution du plurilinguisme", expression qui n'engage que votre serviteur, est en marche... Bonne lecture et merci d'avance pour vos commentaires !

Donc imaginez la souffrance pour les paysans vieux sourds et nains ! wink surtout s'ils sont chauves (moi ça me dérange pas qu'on me traite de chauve et non de 'dégarni' ou quelque chose du genre, appelons un chat un chat ! et pas un "félin domestique de petite taille", halte aux hyprocrites périphrases politiquement correctes !)

Quoique là on dévie pas mal du sujet de ce fil, tabous dans les médias, même si celle qui a posé la question est partie (pas dans le sens de mourir) depuis belle lurette.

22

(7 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Georg a écrit:

Pourquoi "cette fois" ? Avons-nous été déjà en désaccord ?

Ben disons pas vraiment en désaccord, mais en discussion : sur le fil "Il n'y a que", l'histoire de savoir s'il fallait subjonctif ou pas après cette certaine expression verbale  wink

ON

23

(7 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Tout à fait d'accord avec vous, cette fois-ci !

Pourriez-vous nous dire l'étymologie d'étymologie d'ailleurs wink, pour peut-être aider à ne plus faire la faute ?

24

(5 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Rien ne vous empêche de dire "indicatif" et "subjonctif", ce sera plus clair et univoque !

C'est un peu comme dire Amérique au lieu d'Etats-Unis, c'est un peu de l'abus.
Pensez aux pauvres autres Etats d'Amérique (non étatsuniens), et aux pauvres autres modes, conditionnel, subjonctif ...

25

(5 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Attention, Georg, dans "il n'y que vous qui sachiez", "sachiez" est également au présent !!  mais au présent du subjonctif, pas de l'indicatif  wink

Subjonctif et indicatif = modes
Présent ... = temps

26

(3 réponses, dans Réflexions linguistiques)

estelleone a écrit:

pourriez-vous m'aider?

voici la phrase concernée:

d'un bond , loïca a rempli un sac avec ses affaires et sans y réfléchir pour ne pas y renoncer, a pris le chemin de la gare d'auterlitz.

quel est le temps  de cette phrase? et il faut la mettre au passée simple.

Au passé simple, svp ! (pas 'passée')

Ce ne serait pas vous aider que faire l'exercice à votre place ! sad
Mais comme je suis méchant, voici wink :

"D'un bond, Loïca remplissa un sac avec ses affaires et sans y réfléchir pour ne pas y renoncer, prisa le chemin de la garde d'Austerlitz"  (avec les majuscules en plus smile )

ON

27

(15 réponses, dans Parler pour ne rien dire)

Aubert a écrit:

(...) je regrette simplement qu'il faille y consacrer autant de temps (j'ai entendu jusqu'à 7 ans).

Et maintenant vous êtes sourd ??? wink Je compatis wink

ON

Angelina a écrit:

Honnêtement, j'ai du mal à croire que le langage texto n'a AUCUNE influence sur le le français/orthographe des jeunes d'aujourd'hui!

Bonjour Angelina,

Tout d'abord, avant la critique, félicitations pour le verbe "textoter", c'est la première fois que je le vois, joli mot, bravo smile

Je vais être lourd, encore une fois, je demande pardon d'avance, mais je vais redire ce que je dis toujours :

1) Avez-vous des études montrant une baisse du niveau en orthographe des jeunes ? je ne suis pas sûr qu'il en existe qui le démontrent ...

2) Avez-vous compté combien de fautes vous avez fait dans votre message ? est-ce à cause de votre propension à utiliser le langage texto, abrégé, parfois ? je ne crois pas ... (Comme je suis vraiment très pinailleur, je vais lister ces fautes ci-dessous, désolé ... sad   )

3) A mon avis, comme on dit souvent "de tout temps, les jeunes ont fait des fautes d'orthographe !" C'est un peu normal, la langue française est très difficile à écrire. Comment expliquer le relatif succès du langage mini-phonétique ? En français, les sons n'ont rien à voir avec les lettres, et les lettres rien à voir avec les sons. C'est très difficile d'écrire correctement en français. Je sais, ce n'est pas une excuse. Mais est-ce normal que le fait d'écrire correctement sa langue, quand c'est notre langue maternelle, soit devenu une discipline à part entière ? Et qu'elle fait l'objet de concours, mêmes internationaux. Qu'on gagne des prix en récompense de ne pas faire de fautes (les Dicos d'or ...) ??? C'est à se frapper la tête contre les murs, je pense.


Petite récapitulation des fautes :

J'ai fréquenté plein de forums où les jeunes textotent tellement que ça en deviens

-> que ça en devient

Ils se rendent pas compte qu'ils peuvent avoir l'air d'illetrés.

-> d'illettrés

Y a des étrangers qui maîtrisent le français mieux qu'eux! Et j'exagère à peine, voir pas du tout!

-> voire pas du tout !

Mais que ça n'ait aucune insidence, aucune.....

-> incidence

et ça c'est sûre que ça n'est pas de la faute du texto

-> et ça c'est sûr

oui, y a bien des chances, mais que le texto n'ai aucune insidence.....

-> que le texto n'ait (subjonctif) aucune incidence ...

ça les vexent!

-> ça les vexe

Et apparement, je ne suis pas la seule,

-> apparemment

puisque de plus en plus de modérateurs inculent dans la charte

-> incluent  (faute de frappe, ici, sans doute)

c'est sûr qu'on passe au moins une demi-heure à écrire le moindre message en français correcte,

-> en français correct  wink

apart si on réponds à quelqu'un un message contenant un seul mot!

à part si on répond (sans 's') ....

et ça prends aussi beaucoup moins de place

-> ça prend

Personnelement,

-> Personnellement

Bonne nuit à tous (quoi-que vu l'heure, bonjour!)

-> quoique ...

Pour quelqu'un(e) qui dit défendre le français correct, c'est pas fameux, toutes ces fautes !! Qu'avez-vous à dire pour votre défense ? wink Vous étiez fatiguée, il était très tard/tôt ?

Pinaillement, en espérant ne pas vous avoir trop vexée,
ON

Mes propositions :
live = en direct
playback = en pré-enregistré

30

(74 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Le 's' au pluriel n'est pas purement français, on l'a aussi en anglais, etc ... En quelles autres langues au fait ?  Et l'euro a d'autres noms (ou graphies) dans d'autres langues européennes.

31

(53 réponses, dans Réflexions linguistiques)

C'est quoi, le bull-finch ? les autres mots (anglais utilisés en France) me sont connus, mais celui-là non sad

Olso a écrit:

Et d'abord pourquoi tous les sites internet des Alliances Françaises sont systématiquement bilingues français-anglais à la base ? Me trompé-je ? L'anglais est-il la 2ème langue officielle de la France ? cela incite-t-il les étrangers à apprendre le français ? il faut qu'ils soient drôlement motivés alors ! Et soient capables d'apprendre - au moins - 2 langues étrangères.

Mea culpa, je me suis avancé un peu vite sad  Pourquoi ai-je dit ça ?

La plupart des sites internet des Alliances Françaises sont bilingues français + langue locale, d'après mon échantillon visité : Bulgarie, Croatie, Danemark, Hongrie, Pays-Bas, Chine, Brésil, Venezuela ... et sans doute la plupart des autres.

Voir le Réseau mondial de l'Alliance Française.
Si jamais vous trouvez des exceptions, ce sera intéressant.

O.N.

Canbell a écrit:
Olso a écrit:

Et d'abord pourquoi tous les sites internet des Alliances Françaises sont systématiquement bilingues français-anglais à la base ?

Je suppose que vous vous êtes rendu sur le site de l'AF Paris, dont les étudiants viennent du monde entier. Dans les pays non francophones, la tendance est plutôt d'avoir des sites en français et dans la langue du pays d'accueil.

Non je ne parlais pas du tout de l'AF Paris en particulier. Pour laquelle il n'y a d'ailleurs pas plus de raison que son site soit bilingue français-anglais ! Je parlais de divers sites étrangers de l'AF qui sont en anglais plus qu'en langue locale, voir mentions dans des sites de défense du français. Je peux retrouver les références s ça vous intéresse, et si ça ne concerne pas que Bangalore.

Canbell a écrit:

Olso a écrit:

Autrement dit, mon questionnement est : la stratégie de la France, si je l'ai bien comprise, de viser la 2ème place - au niveau européen -, après l'anglais, est-elle pertinente ? Vous aurez compris que je ne le pense pas !

Qu'entendez-vous par "viser la 2ème place" au niveau européen ? D'un point de vue politique, il me semble qu'elle l'occupe déjà, et est même sur-représentée par rapport à son poids démographique. Ou bien je vous ai mal compris ?

Ah non, voyons, du point de vue politique, en Europe, la France a un rôle de tout premier plan, jusqu'à récemment on parlait d'axe Paris-Berlin, comme axe dominant en UE.

Quelle est la langue la plus sur-représentée actuellement en UE par rapport à son poids démographique ? Trop facile ! ... et c'est de moins en moins le français, ça c'est sûr. Qui pourrait retrouver les sources des statistiques qui montraient qu'en 15 ans, depuis 1986, la part des textes écrits en français à la Commission Européenne avait diminué de moitié (de 60 % à 30 %) ?

Cordialement,
O.N.

34

(74 réponses, dans Pratiques linguistiques)

nanou a écrit:

les Anglais, d'ailleurs, mettent la marque du pluriel à Euro, car ce n'est définitivement pas un adjectif mais un substantif.

En parlant d'horreur (titre de ce fil), félicitations pour l'emploi abusif  de "définitivement" !!! sad (dans le sens anglais de "vraiment", "absolument", "complètement" ...).
"Définitivement" en français, c'est "une fois pour toutes".

Cordialement,
O.N.

Aubert a écrit:

Toc, toc, puis-je me permettre de demander quelle est la représentation du français en corée, s'il y a toujours une scission entre la corée du Nord, et la Corée du Sud ? Ton drapeau, c'est laquelle des deux, Lars ?

Non, cher Aubert, tu ne peux pas ! Je vais peut-être faire un peu flic, mais ça n'aurait plus aucun rapport ni avec le sujet de ce fil, ni avec le thème du forum !

Rien ne t'empêche de demander en privé aux concernés, mais en public, ça craint sad

S'il s'agit de la place du français en Corée, ouvre un fil spécifique !

Merci pour la réponse complète smile

O.N.

Il y a plusieurs variantes possibles de revues franco-polonaises :

revue
- écrite en français (fr)  (avec éventuellement explications de vocabulaire)
- écrite en polonais (pl) ((avec éventuellement explications de vocabulaire)
- certains articles écrits en fr, d'autres en pl  (avec ou non résumé dans l'autre langue) *
- tous les articles en bilingue fr / pl

* c'est le cas par ex. de la revue Paris-Berlin, franco-allemande.

Ai-je oublié un cas de figure ?

Au fait, si cette revue franco-polonaise bilingue existe, je suis intéressé !

38

(14 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Bonjour Aubert, je vous laisse responsable de cette affirmation que la règle "Bien que + subjonctif" n'est plus valable, et peut être enfreinte à volonté *.

Bienvenue au nouveau Grévisse, écrivez-donc un livre ! wink

* A moins que votre "bien que j'ai" (sans "e" à "aie") soit une simple faute de frappe, auquel cas cette remarque est inutile et déplacée.

PS :
En relisant tout le fil, je constate, comme Orientale, que vous répondez totalement hors-sujet, en plus wink

39

(38 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Pour revenir à la langue de bois, je viens de redécouvrir par hasard (en cherchant autre chose*) l'excellent "dictionnaire xyloglotte du professeur Cosinus"  smile  http://www.cledut.net/xylo.htm

qui contient les fameux classiques :
capillotétratomie : tendance à couper les cheveux en quatre. N.B. il existe de nombreuses variantes, dont la tétrapilectomie
capillotracté : tiré par les cheveux.

mais aussi, parmi de nombreux autres :
logotomie : action de couper la parole
Minosarpédorhadamantie : L'Union Européenne (car Minos, Sarpédon et Rhadamante sont issus de l'union européenne, à savoir de l'union entre Zeus et Europe)
nécroglotte : langue morte
nodocéphale : tête de noeud
nodovermiculotracter : interroger

* ça faisait longtemps que je souhaitais le  retrouver ... la preuve que c'est en ne cherchant pas qu'on trouve wink

Publier sur internet un article entier de journal est-il licite ?

Bonjour cher administrateur du forum,

toi qui sais tout wink   (d'autres aussi peuvent répondre, s'ils sont informés)

Certains assurent que la publication (sur un blog, dans une liste de diffusion, sur un site ...) d'un article entier de journal est répréhensible, le journal pouvant porter plainte pour reproduction illicite ou quelque chose comme ça...

-> Saurais-tu quelles sont les conditions de ces re-publications : faut-il demander la permission au journal ? On me dit que certains journaux les autorisent si on a acquitté un droit sur Internet.

-> N'a-t-on pas le droit du tout ? Faut-il alors se limiter à la publication de très courts extraits ?

-> Y a-t-il une différence entre journaux papiers et journaux sur internet ?

Merci d'avance pour tout éclaircissement,
Olso

L'essentiel est que tout le monde réagisse au journal !

42

(38 réponses, dans Pratiques linguistiques)

oarsman a écrit:

Voilà un second exemple des procédé utilisés dans ce qu'on épingle comme "langue de bois": présupposer (donner comme acquis) ce qui n'a nullement été posé  ~_^
Allez, on avance, l'air de rien...

La remarque d'Aubert, selon moi, n'a rien à voir avec de la langue de bois*, c'est juste une remarque ironique.

* En tout cas, d'après ma compréhension de l'expression langue de bois.

A tous :

bon c'est bien gentil tout ça, mais on a pas mal dérivé depuis les premiers messages de ce fil, qui était destiné à l'origine à discuter de la question "le français ringard, l'anglais moderne".

Alors pour tout ce qui concerne les anglicismes abusifs et les dictionnaires de néologismes humoristiques commençant par -a, merci de créer un nouveau fil !

Merci d'avance,
Olso

Eritsuku a écrit:

mais... Dites-moi, les Français de France prononcent-ils  “ware” comme si ça s’écrivait “oir”?

Disons que "ware" a - au moins - 2 prononciations en France :

-"oir", comme dans mouchoir, si on prononce le "w" comme dans whisky et pas comme dans wagon wink - et un peu comme "war" (guerre) sans 'e'

Et plus fréquemment :
- "ouaire", comme le software en anglais, pour tous les mots en -ware issus du vocabulaire informatique anglo-saxon et repris tels quels en français

Un récent article du Figaro (reproduit ci-dessous) poursuit l'entreprise de manipulation des esprits, alors qu'on pensait ce quotidien moins anglo-colonisé.

Ou bien les auteurs de l'article font preuve d'une superbe ignorance,
ou bien d'une effarante hypocrisie, ou encore
d'un énorme masochisme, ou tout à la fois
- le titre parle de langues étrangères au pluriel,
l'article parle de palmarès internationaux au pluriel,
mais cite pour preuve UNE étude, toujours la même pour ceux intéressés
par la question, comparant les performances uniquement en anglais
de la France et de pays principalement scandinaves et nordiques !!

Malgré la publication récente d'un article sur l'étude de François Grin, qui montrait bien combien de milliards d'euros coûte à la France et à l'Europe cet asservissement linguistique et culturel. L'article en profite pour louer (lau'di) la réforme Fillon qui "met le paquet sur les langues étrangères" (sic) Pffff... sad

Pour réagir, écrire à contact @ lefigaro.fr (sans espaces)
ou bien remplir le formulaire sur : http://www.lefigaro.fr/perm/contact.html

-------------------
http://www.lefigaro.fr/rentree/20050902.FIG0133.html

Des cours trop axés sur la grammaire, des élèves peu intéressés

Pourquoi les jeunes Français sont si mauvais en langues étrangères
M.-E. P.
[02 septembre 2005]

La réforme Fillon, qui «met le paquet» sur l'apprentissage des langues étrangères, va-t-elle enfin inciter les élèves de l'Hexagone à maîtriser les langues de Shakespeare, de Goethe ou de Cervantès ? Le défi est de taille. Car, malgré des plans qui se succèdent depuis quinze ans, les jeunes Français se classent toujours parmi les derniers dans les palmarès internationaux.

En témoigne une enquête récente réalisée dans sept pays européens (1) auprès d'élèves de 15 ans (niveau d'une classe de troisième). Nos collégiens obtiennent un score de 30,6 en compréhension orale de l'anglais contre plus de 70 pour les Norvégiens et les Suédois, en tête du classement. L'écrit est encore plus catastrophique, avec une note de 14,6, soit trois fois moins que le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède. Bref, les Français sont bons derniers. Pire, leurs résultats se sont effondrés en quelques années. «Leurs compétences sont moins bonnes en 2002 qu'en 1996, quel que soit le domaine», explique l'étude.

Plusieurs facteurs sont avancés : des classes surchargées ou l'absence d'évaluation de la compréhension de l'oral, dans la mesure où les langues vivantes ne font l'objet, assez paradoxalement, que d'épreuves écrites au baccalauréat. De plus, en dehors des cours, l'exposition des élèves à l'anglais est quasiment nulle. Ils ne regardent pas de film en version originale anglaise, ne lisent ni journaux ni livres en langue étrangère. La façon d'enseigner est aussi mise en cause, trop axée sur la grammaire.

Depuis 1997, pourtant, les programmes affirment que l'accent doit être mis sur la communication, le savoir-faire et pas uniquement sur la correction grammaticale. Mais ces instructions ne sont pas toujours prises en compte par les enseignants. «Il faut que nos élèves s'expriment davantage à l'oral dans les enseignements de langue vivante», a insisté le ministre de l'Education, Gilles de Robien, lors de sa conférence de rentrée. Les autres pays avec lesquels la France est comparée dispensent de surcroît plus d'heures de cours de langues à leurs élèves.

Face à ce tableau noir, la loi Fillon a fait de l'amélioration de l'apprentissage des langues étrangères une priorité. On dédoublera progressivement les classes de terminale pour améliorer les compétences des élèves en compréhension et expression orale. Ces classes ne dépasseront pas vingt élèves cette année, assure le ministère. Pour mettre l'accent sur l'oral, les quelque 6 200 jeunes assistants étrangers seront affectés prioritairement à la mise en oeuvre de cours de conversation.

La loi Fillon prévoit aussi la généralisation de l'étude d'une langue vivante dès le cours élémentaire. Ce sera chose faite cette année en CE 2, puis en CE 1 en 2006 ou 2007. Les enfants devront aussi apprendre une deuxième langue vivante dès la classe de cinquième à partir de 2007. Parallèlement, à partir de 2006, le concours de recrutement des professeurs des écoles (instituteurs) comprendra
une épreuve obligatoire de langues. Enfin, les élèves pourront être répartis en groupes de niveaux, sans référence à leur classe ou à leur âge. Will it be enough ?

(1) Enquête menée en 2002 (et publiée en 2005) par le réseau européen des responsables des politiques d'évaluation des systèmes éducatifs.

Antonin a écrit:

Question subsidiaire, comment diriez vous en vrai français (et non franglais), le « making of » à part le « faisage de » comme j’ai vu dans un DVD, qui avec courage (et surtout humour) n’a pas voulu mettre ce terme. (PS : je  connais pas la réponse)

D'accord avec pas mal de choses que vous dites sur la francisation, la promotion d'une langue etc.

Pour "making of", très bonne question, je suis sûr que gb pourra facilement citer des sites spécialisés indiquant déjà des propositions d'équivalents français.

Je viens de penser à "coulisses" de la préparation du film.
"En bonus de ce DVD, on trouve les coulisses du film".  ça le fait, non ? smile

Et sinon, pourquoi pas un mot français raccourci (par apocope, pour faire pédant wink ) : la "prép", ou "prépa" pour préparation du film. Ou encore "le fabriquage" du film.

47

(5 réponses, dans Réflexions linguistiques)

-> 75 %
Je préfère mettre un espace, suivant en cela la règle "mettre un espace avant les signes doubles : ":"   ";"   "!"   "?" ...  (et avant les mots comme euros, EUR ...)"

D'accord avec Eritsuku pour ses arguments sur la francisation des néologismes. Parfois il vaut mieux des néologismes courts, ne traduisant pas mot à mot, qu'un mot long, respectant la structure de l'original. Autre exemple (même si moins bon (?) : "jeune pousse" pour start-up.

Tout ça nous ramène au sujet sur Le Petit Franciseur - Décodeur franglais - français. Voir autre fil du forum, dans Promotion linguistique.

49

(38 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Peux-tu me l'envoyer aussi stp ?

ça doit ressembler au Pipotron, mais sous forme de tableau ça doit être également intéressant smile  Voir une quantité impressionnante de générateurs de phrases telles que celles du Pipotron sur www.charabia.net

Neutral a écrit:

Afin de pas utiliser le mot qui choque "email" on a inventé courriel plutôt que courrier car au (faible) train où va la poste il était plus sage de donner des ailes (même qu'une) à courrier et en faire courriel, je ne vois pas d'autre explication.

Pour "courriel", l'explication de ce néologisme, c'est plutôt un mot-valise que celle poétique que vous donnez wink  Et le "on" ici, ce sont les Québécois.

Messages trouvés [ 1 à 50 sur 190 ]

Pages 1 2 3 4 Suivant ►

forum abclf » Messages de Olso