Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Options de recherche (Page 3 sur 61)

forum abclf » Messages de regina

Sujets de regina Recherche définie par l’utilisateur

Messages trouvés [ 101 à 150 sur 3 010 ]

101

(19 réponses, dans Réflexions linguistiques)

@ diconome : merci d'être attentif! faculté des sciences et techniques smile

Pour le reste, les abréviations Si, S2, S3 ne sont pas très difficiles à comprendre. Aujourd'hui on ne compte plus en années universitaires mais en semestres.
Yassine rate un module lors du semestre 4, autrement dit au cours de la deuxième partie de sa deuxième année universitaire d'où la non homologation du DEUG.

Malgré cet échec il a pu s'inscrire en troisième année de licence, donc au semestre 5 mais il lui faudra de toute façon réserver un semestre pour préparer à nouveau ce module raté. ( c'est le semestre de réserve).

Après cela, il obtiendra donc le DEUG, c'es-à dire l'équivalent de la deuxième année de licence dans son université marocaine ( plus peut-être ce semestre 5 auquel il s'est inscrit) mais il ne désire pas poursuivre la troisième année à Fès et choisit donc de postuler pour une inscription en troisième année de licence ( à nouveau un semestre 5) quelque part en France.

Un forum étudiant peut être complémentaire du nôtre mais pas indispensable pour l'aide demandée.

102

(19 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Il vous dit d'écrire faculté des sciences techniques de Fès ( sans majuscules)   et il rectifie une étourderie de ma part : il faut écrire  ingénierie.

103

(2 réponses, dans Pratiques linguistiques)

En principe, n'importe quel dictionnaire de français doit pouvoir vous renseigner.

Ici, le TLFi qui est en ligne. Explications avec exemples.

Loc. adv. Au demeurant. Au reste, tout bien pesé.
1. [Introduit une oppos. ou une restriction] Il est un peu vif, mais, au demeurant, bon garçon (Ac.). J'ai suivi les conseils de ce gros bêta de notaire, au demeurant le meilleur des hommes (ROMAINS, Knock, 1923, II, 5, p. 13). Il était un théoricien de la violence. Au demeurant, sensible, sentimental, timide et malheureux (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 30).

2. [Implique une conclusion] Ils se sont battus en duel, puis embrassés, en pleurant, sur le terrain. Ils sont, au demeurant, les meilleurs amis du monde (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Homme-fille, 1883, p. 613). Au demeurant, il était enchanté de la vie, ses affaires marchaient (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 191) :
2. Elle gardait le bagou parisien, un esprit de surface et d'emprunt, une gale de drôlerie attrapée en se frottant aux hommes. Au demeurant, l'air grande dame, quand elle voulait.
ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 132.

Vous pourriez aussi selon le cas 1) ou 2) remplacer la locution par : par ailleurs ( pout le 1) ou par tout compte fait ,  ou en fin de compte, finalement...

104

(19 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Actuellement étudiant en troisiéme  année de Licence Mathématiques et calcule scientifique a la faculté des sciences technique  de Fès, je souhaite poursuivre une autre licence dans votre établissement pour que je serai former avec un bagage assez vaste qui va me permettre d'accéder une école d'ingénierie ou un master.

Proposition:

Actuellement étudiant en troisième année de licence mathématiques et calcul scientifique à la Faculté des Sciences Techniques de Fès, je souhaite m'inscrire dans votre établissement pour préparer une nouvelle licence complémentaire ce qui me permettra ensuite d'accéder à une école d'ingénieurs ( ou d'ingénièrie) ou de poursuivre vers l'obtention d'un master.

Quelques remarques:1)  aucune raison, à mon avis, de mettre une majuscule à licence et aux noms des disciplines concernées.

2) Par contre, lorsque vous citez l'université où vous étiudiez c'est en quelque sorte son appellation, donc majuscules.

Je peux me tromper, les spécialistes de la typographie confirmeront ou infirmeront....


3)

pour que je serai former avec un bagage

Là, attention ! on comprend ce que vous voulez dire, mais c'est un type de phrae impossible en français.

Pour que cette formation me dote d'un bagage suffisant pour envisager l'entrée dans une école d'ingénieurs...
Afin que ...

Mais c'est lourd et je vous consillela tournure plus simple et explicite proposée plus haut.
D'autres auront peut être de meilleures idées...

105

(4 réponses, dans Promotion linguistique)

Appellation  régionale certainement! Je crois qu'ailleurs on dit tomates allongées ou tomates Roma.

Mais ici en Provence, la plupart des gens continuent de parler de pendelottes, moi la première. Pourquoi tombées dans l'oubli?
Revenez faire un petit séjour dans le Midi et écoutez parler les gens smile

Pour vous en convaincre, au lieu de chercher dans les dictionnaires ou les encyclopédies, consultez donc les nombreux sites de recettes en tapant " pendelottes". Vous y verrez de nombreuses interventions, des recettes, avis conseils, tous actuels et le mot y figure employé avec naturel.

Moralité d'antan:

Plus on pèle les aulx, plus ils sentent mauvais

et sa variante:

Plus on pile les aulx, plus ils sentent mauvais

107

(19 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Effectivement, en France on ne parle plus de DEUG. Mais c'est le terme qu'emploie yassine dans son message et il ne nous a nullement informé du lieu et du nom de la nouvelle faculté pour laquelle il postule.

Au Maroc comme en Tunisie la langue universitaire reste le français et rien ne nous dit que Yassine veuille suivre des études universitaires selon le système français. En absence d'informations précises, ce n'est pas cet aspect-là que je retiens pour améliorer la rédaction de sa lettre.

108

(19 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Actuellement étudiant en 3.année de licence de mathématiques et calcul scientifique à la Faculté des Sciences Techniques de Fès je souhaite poursuivre ma licence dans votre établissement : il me reste juste un module à valider ce deuxième semestre pour obtenir mon DEUG. ...
Voilà pour le début. Je suppose que vous ne souhaitez pas repartir à zéro dans le nouvel établissement ?

Z'avez bien raison car ça c'est vraiment ce qu'on apprend à l' école primaire smile Royal !

110

(28 réponses, dans Pratiques linguistiques)

La jeannette n'est pas exactement la planche à repasser. C'est un accessoire de celle-ci: une mini-planche qui se fixe sur la table à repasser normale et sur laquelle on enfile les manches pour pouvoir les repasser en évitant les plis.
Le mot n'est pas vieilli, je ne crois pas qu'il en existe un autre pour désigner cet objet particulier.
Mais avec les tissus modernes on trouve de moins en moins de gens qui prennent la peine de repasser et s'en servent.

Voici une planche à repasser normale pourvue d'une jeannette.
http://www.msv-france.fr/631-391-thickbox/table-a-repasser-luxe-avec-jeanette.jpg


Le terme, de plus, n'est pas propre à la Belgique lorsqu'il désigne cet ustensile.

Le pluriel aulx résiste pourtant hors archaïsme et littérature dans la locution figée la foire aux aulx

Celle-ci a traditionnellement lieu dans diverses villes et pas seulement en Provence:

1) 14, 09, 2012 Région d'Arras à Bapaume:, journal La Voix du Nord :

La foire aux aulx, l'occasion de faire ses réserves d'ail auprès de producteurs

2)http://www.ville-draguignan.fr/index.ph … ts-annuels Ville de Draguignan , évènements de l'année: septembre: foire aux aulx.

3) Marseille : 2004

La cité phocéenne a sa foire aux aulx

Sur les vingt marchés que compte la ville de Marseille, il en est un plus éphémère, plus folklorique que tous les autres : c’est le marché à l’ail du Cours Belsunce, à deux pas du vieux Port. Une tradition lancée au début des années 1900 qui suscite encore l’engouement des Marseillais et le soutien sans faille de la municipalité.

A son origine, cette foire aux aulx était associée à celle des terraillettes. Il s’agissait de poteries, souvent des miniatures, très prisées des Marseillais. Made in Taïwan a fait son œuvre et les poteries marseillaises ont disparues du marché à l’ail.

4) Encore Bapaume:

L 'endive s'invite à la foire aux aulx

septembre 2013

5) Brissac-Quincé:

La Saint Maurice, traditionnelle foire aux aulx
(pluriel d'ail), aux oignons et aux oies,
se tient tous les ans à Brissac-Quincé,
le samedi qui suit le 22 septembre,

Dans ce cas particulier et pour ceux qui , comme moi, ont la chance d'habiter des régions productrices d'ail, les termes foire aux aulx ou marché aux aulx restent bien vivants.

Mis à part cet emploi on ne le trouve plus guère.

Effectivement, en Provence nous faisons une distinction entre fougasse et fouace. Il n'en est pas de même dans toutes les régions de France.

Absoluent pas! La fougasse est une sorte de pain plat, à croûte molle et fait traditionnellement à l'huiie d'olive et pas au beurre. De plus , elle est souvent salée, agrémentée d'oignons, de lardons , d'anchois...
Vous n'êtes pas coutumier des régions méridionales smile

Voici une fougasse traditionnelle:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/Fougasse_1.jpg

Une autre au fromage:
http://www.douniacuisine.com/image-recette/1870.jpg

Ce qui se rapprocherait le plus de la fougasse, c'est le gibassié ( variante:  gibassier)

Dans mon enfance à Toulouse, on faisait une nette différence entre la chocolatine ( sorte de croissant/brioche fourrée au chocolat) et le pain au chocolat qu'on nous distribuait parfois en goûter au lycée: il s'agissait d'une tranche de pain accompagnée d'une barre de chocolat. Parfois la pâte de fruit remplaçait d'ailleurs le chocolat.

Quant à la chocolatine, elle restait un délice du dimanche, comme le croissant.
Pour l'occitan, d'accord avec Eponymie. J'ai vérifié dans lou Tresor dou Felibrige de Mistral qui reste le dictionnaire d'occitan le plus complet à ce jour et qui recense tant les variantes provençales que languedociennes. Le terme n'y figure pas.

Pour les Rois, dans le Midi, on ne parle même pas de galette mais de la couronne des Rois. ( avec ou sans fruits confits ) et qui n'a rien à voir avec la galette  parisienne à la frangipane.

Chocolatine est un mot effectivement issu de chicolatina en occitan, mais comme vous le signalez à juste titre, c'est un mot français. Il est répertorié dans le Robert 2009 ( l'édition que je possède) , je l'emploie depuis toujours puisque c'est le seul terme employé dans ma ville natale, Toulouse, pour désigner ces pains au chocolat , lesquels d'ailleurs ont tout de la brioche ou du croissant quant à la pâte et rien qui fasse penser à du pain. Ceci dit en passant.

Et que ce soit à Marseille où j'habite ( où le mot n'est pas habituel) ou à Paris, il est compris de tous. Je n'ai encore jamais vu un boulanger, où que ce soit en France, hésiter quand on lui commande ladite chocolatine.

Dans les deux exemples que vous donnez le contexte peut justifier un pluriel :
Pour le premier, il est précisé que  les gens gagnent leur vie pour eux-mêmes et pour les membres de leur famille ! : " ils amassent de l'argent pour eux et pour leurs familles"

Dans le deuxième il est question d'un groupe  de huit personnes et les choses sont envisagées sous l'angle collectif.
Ce qui ne peut être le cas de correcteurs qui font  justement un travail individuel . Ma taquinerie visait une intervention, celle du dénommé Ornithorynque qui s'exprimait dans un contexte précis.

Leçon de l'école primaire : si j'avais dit "leur vie", ça aurait voulu dire qu'ils avaient tous la même vie.

Que non pas ! Cela signifierait simplement que chacun n'a qu'une vie ( au singulier), pas la même... Quelle étrange idée.

Attention danger! Les gens pensent à sauver leur tête! Auraient-ils tous la même tête?

Fais-toi oublier, mini-reine.

Euh... N'y compte pas big_smile   Oh, pardon! c'est un lapsus...

Ornithorynque a écrit:

Ce n'est pas une raison pour ne pas rappeler de temps à autre que des gens font ça, au moins aussi bien, pour gagner leurs vies

Ils sont comme les chats, alors? Paraît qu'ils en ont neuf wink

Ah, pour le tarif, va falloir que je réfléchisse...

Ce qui a été reconnu correct par des grammairiens et répertorié dans les dictionnaires ne devient pas ensuite " incorrect", c'est-à-dire impropre à la structure de la langue. Tout au plus pourrait-on se demander si l'emploi d'hygiéniste comme adjectif s'est rarifié aujourd'hui jusqu'à être considéré comme archaïque.
Une rapide recherche sur Internet, dans les journaux ou articles divers vous montre qu'il n'en est rien et qu'au contraire il tend à se répandre.

On trouve à foison des arguments hygiénistes, des raisons hygiénistes, des motifs hygiénistes, etc.

Vous avez donc, ce me semble, réponse à votre question et pouvez sans crainte l'employer dans le contexte qui est le vôtre.
Mon " restez-en là" ne concerne, bien entendu, nullement les questions linguistiques, vous avez eu raison de les poser  et vous êtes le bienvenu ici, je vous priais simplement d'éviter d'exposer vos opinions sur ce sujet, puisque ce forum ne permet pas d'en discuter.

La phrase admettra même encore mieux : si tu ne joues aucun rôle , tout se passera bien.

Mon texte en particulier parle du mouvement anti-circoncision, qui déboulonne les raisons pseudo-médicales pour effectuer cette opération. L'argument 'hygiéniste' est souvent avancé par les pro-circoncision : cela veut dire que certains médecins pensent à tort que c'est plus propre.
Dans ce contexte, est-il correct de dire 'hygiéniste' ou faudrait-il dire 'hygiénique' ?

Réponse  concernant la question d'ordre linguistique: Plusieurs dictionnaires du XIX.siècle ( ici 1832) signalent le terme comme appartenant , bien sûr, au domaine médical mais indiquent aussi qu'il est également adjectif.


http://books.google.fr/books?id=CZNylXD … mp;f=false

http://books.google.fr/books?id=CZNylXDZnZ4C&hl=fr&hl=fr&pg=PA729&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U2JzItydQY0vk2UdBRoCj-EJuDBRw&ci=36%2C412%2C272%2C51&edge=0

Pour le reste, nous sommes ici sur un forum de langue française , permettez-moi de vous le rappeler. Nous n'avons pas à savoir ce que vous pensez des médecins qui ont des arguments médicaux en faveur de la circoncision, d'une part parce que ce n'est pas le lieu adéquat pour en discuter et d'autre part car vous ne représentez pas le milieu médical scientifique.

Vous désiriez savoir si hygiéniste peut s'empoyer comme adjectif: la réponse est OUI. Restez-en là.

Il y aurait aussi le trottinement du chien sur parquet ou carrelage.

Parce que les griffes ne s'entendent normalement pas trop. Soit le chien a l'habitude de sortir en plein air auquel cas ses griffes s'usent  régulièrement sur le sol naturel  soit il est toujours en intérieur sur un sol dur et théoriquement son maître lui taillera  les griffes ou le fera faire.

Le bruit des pattes sera aussi fonction de la taille et du poids de l'animal. Dans un appartement, sur du parquet, on peut imaginer une allure tranquille et régulière, d'où la proposition de trottinement.
Sinon, ce sera cliquetis, claquement...

Je propose le crissement des pattes sur le parquet.

124

(24 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Afrique méridionale

125

(3 830 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Les anglais avec Father  le situent dans le registre du Feu spirituel (Fire) et du Futur.

Et les Allemands avec Vater, je suppose dans le domaine de la violette ( Veilchen), de la danse de Saint-Guy ( Veitstanz) , de l'oiseau (Vogel) et... du bétail ( Vieh).

J'imagine un mode d'emploi pour un changement de roulements de remorque ( pour voiture, vélo ou autre). Si le bricoleur a du matériel étranger et une feuille d'indications obtenue par traducteur automatique, ça peut donner ce genre de perle.

127

(17 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Dans certains lycées on parle de DST ( devoirs sur table ) voire de DS. Un jour précis ( en général une demi-journée) de la semaine est réservé à ces devoirs communs à un même niveau de classe et à une même filière. Une semaine ce sera un devoir de maths, la semaine suivante sera réservée à une autre discipline et ainsi de suite.
Ce n'est pas exactement un contrôle continu car les élèves sont plutôt placés en condition d'examen.

Un docteur dira que le type est apraxique.

129

(20 réponses, dans Pratiques linguistiques)

De quoi voir la vie en rose wink

130

(20 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Mais Wikipédia et le Tlfi parlent aussi de la couleur des fleurs de la plante fuchsia. C'est bien la première hypothèse donnée . Ils disent aussi que l'inventeur est le chimiste allemand von Hofmann mais que ce fut commercialisé par une firme française du nom de Renard ou Renart. Auquel cas, Fuchs correspond aussi à la traduction du nom de l'entreprise. Il est bien possible qu'on ait pris les deux paramètres en compte ...

Wikipédia allemand ne retient que l'analogie de couleur  comme origine du nom.

131

(20 réponses, dans Pratiques linguistiques)

Le nom allemand est Fuchsin. Aucun rapport avec ce que vous dites. Le chimiste allemand, concurrent de Verguin ( ils se seraient disputés la découverte) se nommait  August Wilhelm von Hofmann. Et il aurait donné ce nom en s'inspirant du nom de la fleur Fuchsien en allemand, fuchsia en français pour la similarité des couleurs données par ce colorant .

132

(107 réponses, dans Écriture et langue française)

Grosso modo: c'est une critique envers la morale, la bienséance qui serait une entrave à la création littéraire de qualité.

Les auteurs sont alors obligés de recourir à des pseudonymes, à l'anonymat pour écrire librement ou bien peuvent produire des oeuvres de qualité médiocre, se contentant d'aller dans le sens des idées morales de leur temps.

L'épitrope :  forme du siscours où l'on va dans le sens du locuteur avec excès ( pour obtenir l'effet contraire)

contrefision ou antiphrase : on valorise ce qu'on veut discréditer.

Une parodie ?

135

(107 réponses, dans Écriture et langue française)

La morale s'appuie sur la religion, la religion s'appuie sur la morale, elles se rejoignent et se soutiennent mutuellement dans ces objurgations à l'adresse des femmes.

Quitte à passer pour ancien élève d'établissement élitiste, je ferai remarquer que mes anciens professeurs de lettres ne faisaient aucun "cadeau" à quiconque se hasardait à mettre dans une copie : "par contre".

Seuls en revanche ou toutefois  étaient acceptés.

Ce qui montre seulement le décalage entre la norme et l'usage. Lorsqu'une convention semble tout à coup exagérée ou  trop sévère, c'est qu'elle va devenir caduque.

Les anciens professeurs de lettres, n'en déplaise à yd, ne faisaient que leur métier: enseigner aux élèves, à une époque donnée, à distinguer entre langue dite familière, correcte, soutenue. L'usage évolue, la science linguistique progresse, les enseignements adaptent alors leur contenu.

137

(4 réponses, dans Pratiques linguistiques)

On ne sait pas trop comment vous répondre, sanaa.

Si vous avez une question précise sur une tournure de phrase, une expression, un point de grammaire, posez-la et vous obtiendrez l'aide demandée. Pour le reste, il vous faut travailler pour progresser smile

Atteint d'un TOC, pardi, il ne sort jamais sans sa toque, d'un tic sans sa tique.

Rapidement et sans avoir le temps de vérifier , il me semble que dans présenter qqch ou qqun à qqun, il y a un complément d'objet direct suivi d'un complément d'objet second , correspondant à un datif : les deux compléments se laissent pro nominaliser :

Je la lui présente

Par contre dans comparer x à y nous avons un complément d'objet direct puis un deuxième indirect pour lequel on ne peut supprimer la préposition :

Je le compare à lui, à elle.

140

(3 réponses, dans Réflexions linguistiques)

Lorino n'est pas un nouvel arrivé sur notre forum. Voici près de 70 messages dans lesquels il a toujours demandé une aide concernant diverses situations de sa vie professionnelle et étudiante. Ses messages ont toujours été courtois et il a toujours reçu l'aide demandée .

Il existe différents types de masters et ils ne sont pas tous réservés aux seuls " littéraires".  Bref, je trouve votre réponse bien discourtoise.

@ lorino
A première vue , votre message est correct. Mais il y a certainement moyen de le mieux toiletter pour qu'il corresponde au  jargon académique et universitaire...Qui s'y colle? wink

Ce n'est pas tant que ça sonne mal à l'oreille.
Mais dire qu'on vous confie l'aspect ou des aspects d'un travail, c'est un non-sens.
On vous confie bien un travail lequel a différents aspects.

142

(960 réponses, dans Jeux de mots...)

Avec un bémol en période de soldes wink

143

(3 830 réponses, dans Réflexions linguistiques)

אדם, Adam, désigne d'abord l'humain sans désignation de sexe. C'est lorsqu'est créée la femme que le terme Adam prend cette acception masculine. Isha désigne d'abord la femme par opposition à l'homme. Et אישה , Isha désigne aujourd"hui encore en hébreu moderne la femme.

il s'agit bien d'abord de deux noms communs.

J'avais déjà remarqué sur le blog privé de cet Abécien des articles puants. Ce n'est de loin pas le premier. Jusque là, il avait du moins été bien inspiré de n' y inviter qui que ce soit à partir de notre forum.

Je demande donc à Piotr, notre modérateur, de retirer le lien WWW qui apparaît à chacun de ses messages. Aucune raison qu'ABC fasse le relais vers ce type de texte.

Non, non, ma version était  bien erronée , merci P'tit prof ! smile

Voila ce qu'il en coûte d'omettre de vérifier ce qu'on pensait simple.

Si, ESN, vous avez ces outils en ligne: par exemple sur cette page où se trouvent plusieurs dictionnaires anciens. Cherchez ceux qui correspondent à la période où écrivait l'auteur. Mais effectivement, il vous faut lire tout l'article correspondant; ceci dit, vous aurez vite fait de repérer le tour que vous cherchez.

http://portail.atilf.fr/dictionnaires/index.htm

ne pas entendre raillerie était déjà repertorié dans la première édition du dictionnaire de l'Académie en 1694.

On dit aussi, d'Un homme sensible sur certaines choses, qu'Il n'entend pas raillerie là dessus. ne luy parlez pas de cette affaire-là, il n'entend point raillerie sur ce chapitre-là.

Pour échoir gage , c'est une expression qui renvoie au code d'honneur de la chevalerie. On parlait de gage de bataille. C'est au fond un terme de droit  militaire médiéval. Si j'ai bien compris, quelqu'un qui ne respectait pas ces codes était passible d'un gage.

Ici, dans le cas d'enfants, il semble qu'ils aient organisé une auto-surveillance lors des bagarres, un juge de camp pouvant décider qui ne respectait pas les règles, ceci pour éviter aussi des dérapages. Dans ces jeux les enfants avaient certainement défini la hauteur et la nature des gages.

Pour mener des mains , là aussi, il vous faut chercher dans des anciens dictionnaires. Cela signifiait s'entrebattre.

Lorsque vous lisez un texte non contemporain n'hésitez pas à consulter les dictionnaires d'époque. Les anciennes éditions du dictionnaire de l'Académie sont consultables en ligne.

1) "en station": le mot station a un sens particulier aujourd'hui, dans le domaine religieux. Il désigne chacun des 14 arrêts de Jésus lors du calvaire, on parle des stations du chemin de croix.

Mais le dictionnaire de l'Académie ( 6ème édition, 1835) indique :

station:     Il se dit particulièrement en parlant Des églises, chapelles et autels désignés par le supérieur ecclésiastique, que l'on va visiter, pour y faire certaines prières, afin de gagner les indulgences. Station pour gagner le jubilé...

Faire ses stations, Visiter les églises désignées pour y gagner les indulgences.

Chateaubriand et ses soeurs suivaient  avec leur famille ce rite d'effectuer en quelque sorte un parcours précis de prière en se rendant d'église en église.

2) la raillerie: les mousses sont des apprentis marins, supposés jeunes et encore naïfs. Ils trouvent normal qu'on fasse allusion à l'eau puisqu'ils se destinent à la marine et n'ont pas compris qu'on les incite à laisser la place sur le pont, donc à plonger pour laisser passer les gens de meilleure condition. Ils n'ont pas compris le mépris.

3) oui, cette tournure permet l'expression du doute.

Ce qui pourrait expliquer la possibilité de prévarication généralisée énoncée en ancien français en thème de ce fil.

Petit anachronisme wink au Grand Siècle on n'écrivait plus en ancien français .

Un sujet qui a déjà été discuté ici sur ABC mais je ne le retrouve pas.

On y signalait que l'emploi de l'article défini devant des noms propres existait aussi avec une connotation hypocoristique dans bien des régions et avait encore cours en français régional.

L'Est ( Lorraine et Alsace) l'utilisent beaucoup ( influence germanique) mais je l'entends souvent en Provence.

"Et que devient le Bastounet?" ( diminutif de Bastien)

Ailleurs, souvenir :http://www.youtube.com/watch?v=nLHnxY-9Za0  La Fanette

Le plus simple serait de renvoyer votre premier mail en rajoutant une phrase du style:

"Pourriez-vous, s'il vous plaît, accuser réception de ce mail?"

D'autre part, vous pouvez configurer votre messagerie afin de recevoir systématiquement une confirmation lorsque le destinataire de votre message a ouvert celui-ci.

Messages trouvés [ 101 à 150 sur 3 010 ]

forum abclf » Messages de regina