Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Options de recherche

forum abclf » Messages de Vendémiaire

Pages 1

Merci. Je vais pouvoir achever l'écriture de ma motion.

Bonjour,

Dois-je écrire : " Enfin, si le mandat que se sont donné le 19 juin les fédérations de l'Education Nationale constitue un bon point de départ..." ou bien : "Enfin, si le mandat que se sont données le 19 juin les fédérations de l'Education Nationale constitue un bon point de départ..."

Quelle règle faut-il suivre?

J'ai trouvé cela: VALABRÈGUE, Jean-Pierre. Le Montcellien. Dictionnaire du français régional parlé et écrit dans le Bassin Minier de Montceau-les-Mines, [Beaubery], Le Caractère en Marche, 1997.   

Je vais essayer de le consulter à la BnF dès la semaine prochaine. A mon avis, il est épuisé.

Et tiens, deux autres souvenirs:

- Tuer: "Zouber"

Beurdin: imbécile. pas Bredin. Mais bon...

Et ça me revient, les yeux: les "bitous". Y-a un frometon de Genelard(71) : "Claquebitou", bizzare, non?

Mik a écrit:

Voici une source de référence qui donne l'acception traditionnelle de l'expression, qui n'est donc pas si jeune que ça.

http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/t … m;java=no;

Être de la balle = Être de la partie, être du métier :

12. De loin je surveille mal mon équipage. Les impondérables m'échappent. Qu'y changerai-je? Voici les interprètes qui se contrôlent et perfectionnent la machine. Voici ceux qui vivent en scène et tâchent de vaincre la machine. Diderot parle à la légère. Il n'est pas de la balle.
COCTEAU, La difficulté d'être, 1947, p. 51.

Mais clairement, elle a changé de sens...

Probablement la meilleure réponse. J'ai bien connu un truand parisien qui, à plus de 80 ans, utilisait l'expression " C'est de la balle et ça se tait!".

Salut, et quelques mots de mes grands-parents maternels - Montceau les Mines - qui me reviennent , mais j'en oublie évidemment un tas d'autres :

- Queule: petite souche d'arbre, et par-là, "queulot": petit mec.
- Quinchi-e : frippé, plissé,  "avoir les doigts quinchis" après un long séjour dans l'eau.
- Crapiaud de treuffes: omelette aux pommes de terre.
- Pider: regarder avec insistance, concupiscence, espionner, ex - mon grand-père le disait souvent à ma grand-mère: " Toi, vieille, te pide!"( toi la vieille, tu reluque! "
- Débeurdaulé: aux vêtements désapareillés, mal ajustés.
- Patelot(pej) : mal habillé, ex: " O r'ssemble un patelot!" ( il resemble à un clochard), mais aussi, et peut-être, "gitan".
- Fillaud: belle fille., Pourtant masculin.
- Amitieux: amical
- pepet: garniture d'une tarte.
-Emberlingué: entraîné dans un mauvais coup. 
- A toute berlingue: à toute vitesse, on trouve ce mot dans le français populaire avec un "z" à la place du "l", mais je suis sûr qu'il est d'origine morvandiote.

J'en ajouterai d'autres à l'occasion.

Messages trouvés [ 6 ]

Pages 1

forum abclf » Messages de Vendémiaire