Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

938

Comme disait Pierre Dac "Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des œufs mollets."

Chover a écrit:

Joli.
Mais je me pose maintenant une question : une clé à mi-mollet peut-elle nous aider à remettre les pieds sur terre ?

937

Joli.
Mais je me pose maintenant une question : une clé à mi-mollet peut-elle nous aider à remettre les pieds sur terre ?

936

On gagne rarement haut la main en levant le pied.
La cuite des verseaux est moins cuisante que la fuite des cerveaux.
Friser le ridicule défrise le fier.
Jadis on se contentait de fiches d'état civil, aujourd'hui on fiche des tas de civils.
Il est plus facile d'avoir la tête dans les étoiles quand on n'a pas les pieds sur terre.
Une demi-clé à molette est sensiblement aussi utile qu'une clé à mimolette.

Le pire contre-attaque

Ces temps-ci le pire se porte bien. Pour ne pas dire qu’il se porte de mieux en mieux. Les pessimistes diront que le pire est devant nous, les optimistes derrière nous et les navigateurs grecs plutôt neutres que le Pirée derrière eux à l’aller et devant eux au retour. Mais le pire est là chaque jour, quelque part, contrairement au calendrier Pirelli qui n’est là qu’une fois par an. Il est là mais jamais où on l’attend, histoire d’emmerder le monde. C’est normal, c’est le pire. Il arrive même qu’en cherchant à faire pour le mieux, on fasse pire, c’est dire s’il ne nous veut pas du bien. On peut l’imaginer, on peut le craindre, mais on ne peut pas le prévoir. Certaines voyantes ont bien essayé mais le résultat n’a pas été très concluant. Et le pire c’est que leurs clients sont revenus. Le pire est insaisissable mais il est souvent annoncé. Il n’est jamais loin lorsque les bien-pensants se mettent à multiplier les mauvaises pensées et que le piaillement des oiseaux de mauvais augure n’augure rien de bon. Quand tout va mal, voire de mal en pis, voir le mal partout est un pis-aller qui n’aide pas à aller mieux.
Et pourtant comme le disait Coluche, jusque-là c’est pas plus mal que si c’était pire ! Je m’arrête là pour ne pas faire pire.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

935

glop a écrit:
Alco a écrit:

Il faut marcher sur des œufs quand la route est pleine de nids-de-poule.

Surtout si l'on transporte des œufs à dos d'âne.

… et qu'il n'y a plus sur la route que des gendarmes couchés.

934

Alco a écrit:

Il faut marcher sur des œufs quand la route est pleine de nids-de-poule.

Surtout si l'on transporte des œufs à dos d'âne.

933

Il faut marcher sur des œufs quand la route est pleine de nids-de-poule.

932

Si vous souffrez des trapèzes, évitez les acrobaties.
Se faire mener en bateau et être en galère sont des expressions toujours en vogue.
Il est difficile de faire entendre raison à quiconque a ses raisons de ne pas écouter.
Les gens sur leur petit nuage risquent un jour de tomber de la dernière pluie. .
Paradoxalement, il ne faut jamais prendre des problèmes de hanche par-dessus la jambe.
Ne pas franchir le pas peut paradoxalement conduire à se retrouver bien avancé. .

Sous haute-tension

C’est entendu, il va nous falloir être sobre cet hiver. Il ne s’agit pas de limiter la consommation de vin tiède mais de moins faire chauffer le compteur Linky que la carte bleue. Comment ? Rien n’est imposé, tout est suggéré, au consommateur de mettre toute son énergie à rechercher des solutions pour en consommer moins. Baisser le chauffage en est une. Le couper totalement serait même radical mais très vite rejeté par les téméraires qui ont déjà tenté d’écaler des œufs avec des moufles. Sachant qu’une baisse du thermomètre intérieur et la présence d’un bonnet de nuit au lit n’annoncent pas des épisodes nocturnes particulièrement torrides. Et si vous n’avez pas encore de couette, vous pouvez commencer à vous faire des cheveux. Utiliser vos équipements électriques pendant les heures creuses en est une autre. Avec circonspection bien entendu, car passer l’aspirateur et faire tourner votre lave-linge en mode essorage 1600 tours/minute à 2h du matin risquent de provoquer des élévations de températures significatives chez vos voisins, peu propices à la sobriété énergétique requise. Mettre la pédale douce sur l’éclairage en est une troisième. Outre les économies d’énergie générées, cette solution présenterait l’avantage d’une mise en veilleuse de certains illuminés loin de passer pour des génies de la lampe.
A vous de trouver d’autres pistes pour ne pas trop exciter les électrons et éviter que le spectre du black-out se joigne à celui du burn-out pour hanter vos nuits (noires, bien sûr), au risque de vous conduire au knock-out. Tout ça nous promet un hiver sous haute-tension.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

931

C'est extra !

930

Essuyer un échec ne rend pas le résultat plus brillant.
Se sentir bien dans sa peau préserve en général de vouloir la peau des autres.
Le sourire est souvent de façade lorsqu'on se trouve au pied du mur.
Si vous avez le cafard, allez faire un tour au marché aux puces, ça vous changera.
Je suis toujours à l'heure mais c'est rarement la bonne.
Il vaut mieux croire en la chance qu'en Dieu. La chance ne se fait pas prier pour apparaître de temps en temps.

Foire du trône

On a beau tirer les rois chaque début d’année, il reste encore quelques couronnes en circulation bien que le souverain ne soit plus monnaie courante. Ces rescapés des révolutions exercent encore et toujours une authentique fascination sur une population encore sous le charme désuet de la monarchie, à défaut de celui de la bourgeoisie. Une certaine nostalgie de l’enfance avec ses princes et ses rois sortis des contes, quand ils ne rentraient pas dans les comtesses. Un attrait du faste peu surprenant dans une société où tout va très vite, un goût de l’apparat chic sans pour autant passer pour des apparatchiks.
Et peu importe si tous les monarques ne sont pas des flèches, et je ne parle pas du roi des cons jamais couronné mais qui n’est pas près d’abdiquer, quand il y a des bijoux et de l’or fin, ça passe. L’or fin justifiant les moyens comme chacun le sait. Cette fascination est bien sûr un peu moins marquée en France, pays qui a coupé court à la royauté il y a 200 ans après avoir coupé court un roi un peu plus tôt, mais elle reste présente dans les esprits avec sa part de rêve. Surtout lorsqu’on sait que pour aller de République à Palais-Royal il n’y a rien de plus simple. Prenez la ligne 11, changez à Hôtel de Ville, puis empruntez la ligne 1, c’est pratique et plus rapide que le carrosse. Et God save the Queen même si c’est obsolète !

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

929

Dealer est l'anagramme de leader, confirmant ainsi que le pouvoir est une drogue.
Il y a ceux qui dorment du sommeil du juste et ceux qui souhaitent juste dormir.
L'argent du cachet permet parfois de se dorer la pilule.
La peur donne des ailes, sauf peut-être la peur de l'avion.
On ne peut pas se dépasser sans aller au bout de soi-même.
Quand on est trop habitué à l'ennui, on ne sait plus quoi faire pour s'emmerder.

Recette du blaireau gratiné à la crème

•    L’essentiel pour réussir cette recette est de trouver un beau blaireau. Vous en trouverez facilement dans les forêts, les bars-tabacs ou sur les réseaux sociaux. Si vous avez un blaireau dans la famille, il est déconseillé de le cuisiner
•    Choisissez-en un au poil et ramenez-le à la maison. Ne le conservez pas trop longtemps avant de le préparer, il pourrait rapidement devenir rasoir
•    Si vous êtes pressé, vous pouvez vous procurer un blaireau déjà bien gratiné mais là vous jouez avec le feu, il risque d’accrocher
•    La crème doit être choisie avec soin. Pas de bon blaireau à la crème sans crème de qualité. Un grand pot de crème onctueuse à 50% de matière grasse et 0% de matière grise est donc requis. Si vous n’avez pas de pot, vous risquez de passer pour un blaireau
•    Sortez un grand plat en évitant les plats à tarte, le blaireau est déjà suffisamment tarte pour ne pas en rajouter. Beurrez le blaireau, saupoudrez-le de fromage râpé et ajouter deux ou trois oignons
•    Enfournez et faites cuire 45mn à 180°C. Si vous avez affaire à un gros blaireau, laissez le mijoter 15mn de plus. Surveiller régulièrement la cuisson, un blaireau bien beurré peut facilement déborder
•    Une fois la cuisson terminée et le blaireau bien gratiné, sortez-le (attention, il peut arriver qu’un blaireau gratiné soit insortable) et badigeonnez-le de crème
•    Quelques tranches d’andouille ouvriront avantageusement le repas avant de servir le plat principal
•    S’agissant du choix du vin, un Château Font Barbu 2016 accompagnera avec bonheur ce blaireau à la crème

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink