Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

67

Bonjour,

Belou s'emploie beaucoup en Corrèze, d'où je viens, cela signifie "bourrin", "pas très malin" voire "gros con"... ça dépend du ton employé.

66

En Patois vendéen, belou serait un surnom donné aux gens des Deux-Sèvres.
http://dico.troospeanet.fr/show.php?id=1549

65

Je ne sais pas si tous les participants profiteront de vos explications, six ans après... lol

64

Perkele a écrit:

J'ai entendu "belou" en lorraine, dans le sens de "myope".

Ex. "Tu cherches tes clés ? T'es complètement belou, elles sont devant toi !"

Je confirme, enfant dans la vallée de l'Orne j'entendais et utilisais belou comme variante de bigleux
(vallée de l'Orne en Lorraine)

cela pourrait venir de « Bist du blind? » ?

https://www.skop.io/a/petit-lexique-du- … et-lorrain
Être belou : (ne rien voir)
dans l'expression t'es belou: tu ne vois rien

63

Ben... non.

Pourquoi l'emploie-t-on en Lorraine avec un autre sens ?

62

je me suis délecté de ce sujet et j'espère délivrer les personnes désireuses de connaître l'origine des mot "Belou", "Belouse", "Belousie" et par la même occasion "Ventre à choux".
C'est marrant, en parcourant les commentaires et en décortiquant, on arrive à y trouver la réponse.
Je suis vendéen habitant près de Fontenay le Comte, à la limite Vendée/Deux Sèvres.
Pour ventre à choux,il désigne bien un Vendéen pour un Belou effectivement il s'agit bien de pratique culinaire bien que l'ancien choux ai été remplacé par du choux vert classique dans une recette comme décrite un peu plus haut, une sorte soupe bien costaude. Je ne sais pas pourquoi c'est ce plat qui à été retenu, puisque nous mangeons aussi "La soupe à l'oignon"(Rituel d'inauguration d'une nouvelle maison ou les amis arrive à l'improviste en pleine nuit avec ce plat pour le déguster). Nous mangeons aussi les lumas(Escargots), les cuisses de grenouilles( d'ailleurs les américains appelles les français "the froggies" puisque les canadiens/Québécois/Acadiens/Lousiane/Nouveau Brunswick, descendants de colons français pour beaucoup originaires du Poitou ont transporté cette pratique culinaires aux states, ça a du les marquer),Nous mangeons aussi l'anguille fricassée et le farci poitevin.
Pour le mot Belou, il désigne bien un Deux-sévrien pour un ventre à choux, Ce mot est un peu aussi d'origine culinaire puisqu'il fait allusion à l’élevage des caprinés (comme dit avant les brebis), mais pour l'heure il s'agit plus des chèvres (Il suffit de regarder ou se situe l'entreprise des fromages Soignon pour le comprendre), c'est effectivement un dérivé patois qui signifie bèle. Dailleurs nous les appelons aussi les Deux-Chèvriens. Et je crois aussi qu'on les appellent les belous parceque dire Deux-Sévriens c'est chiant.
Donc c'est pas compliqué d'un coté il bouffe des choux et de l'autre du fromage de chèvre, rien de vraiment péjoratif là dedans. Par contre il à été dit qu'il n'était pas trop vraisemblable qu'une limitation départementale fractionne deux population à ce point. Et pourtant, si ! Mais l'origine est bien plus ancienne que les départements, mes leurs limites sont quasiment identiques à celles que formait autrefois le Bas Poitou (Vendée) et le Haut Poitou (Sud Deux-Sèvres), Avec deux cultures Sœurs mais néanmoins distinctes, la différence qui me frappe le plus c'est celle du jeu du palet, c'est un jeu comme la pétanque sauf qu'on utilise des palets (il en existe plusieurs variantes, Palets fonte qu'on lance sur une planche en plomb (Sud vendée), Gros palets fonte qu'on lance sur n'importe quel terrain (Moitié sud de la vendée, un peu en perdition), Palet laiton sur planche fonte (nord vendée,sud pays nantais), palet fonte sur planche Pin (Nord pays nantais).
Et bien pour ce jeu, si vous êtes en Vendée, c'est limite si on vous apprend pas à y jouer avant de marcher, vous faites 20Km en belousie, à quelques rares exception près, il ne savent même pas de quoi il s'agit. Mais c'est du détail, la différence se fait dans nos mœurs et caractère, aprioris  cette différence s'inscrit géographiquement entre Bocage, Marais plaine avec les activités différentes qui en découlent.
Voilà, j'espère en avoir soulagé quelques un.

61

C’est amusant, je connais un village où se trouve,  la chapelle au chou. Elle est nommée ainsi, paraît il, à cause du chat huant qui y niche depuis toujours.
Le chou a-t-il toujours été un légume ?
PS
Je ne comprends pas pourquoi je suis le seul à ne pas pouvoir joindre une image à mon texte sur ce forum.
Pourtant ça doit être bête comme chou.

60

Bonjour à tous
En réponse à la question de l'origine du surnom de "ventre à choux" que l'on prête aux vendéens.
"Ventre-à-choux" terme exacte mais employé à tort et à travers, il est ici question de la consommation des "choux verts fourragers Protéor", plante fourragère pouvant atteindre 1,00 m à 1,20 m  de haut dont on prélève sur chaque pied, les quelques larges feuilles du bas pour le bétail et par la même occasion on choisit un peu plus haut une ou deux feuilles moins larges et plus tendres que l'on met à bouillir dans une marmite avec de l'ail, pomme de terre et un bon morceau de lard de poitrine et ensuite une soupe au pain suivie d'une "embeurrée" de choux avec le lard. Au retour des champs ou des chantiers ça retapait son "homme" surtout en hiver, avec  plus de vitamine C que le citron. Bien entendu l'odeur de cuisson dérange quelque peu des narines un peu plus sophistiquées, mais ma famille disséminée dans d'autres régions, aime bien se retrouver autour de ce plat préparé dans la marmite de fonte, dans la cheminée et à l'ancienne, même les jeunes y gouttent, enfin un peu!. L'hiver 2011-2012 qui se prépare, verra encore quelques soirées familiales autour de ce plat ( avec les "mogettes" bien sûr). Ce plat rustique consommé en Vendée et en bordure des départements limitrophes, a donné ce sobriquet de "ventre-à-choux" à ceux qui le consomment, pensez-donc, manger comme les vaches !. Certains disent aussi, que les vendéens se cachaient "à plat ventre dans les champs de choux " pour tendre les embuscades aux "patauds", pourquoi pas, mais ces mêmes personnes parlent aussi de choux pommes cabus ou de milan, de 20 cm de haut, il ne fallait pas être bien gros,  alors ! Par contre dans les rangs de choux-verts cités ici, oui!. Les Chouans qui sont essentiellement bretons, mainois ou normands ne consomment pas ce genre de légumes mais les allemands du nord et les portugais, oui ! Quant aux choux verts, comme entrée, froids et cuits de la veille, égouttés avec un peu d'aïl et de la vinaigrette,  c'est Humm !
PS: Pour ces choux fourragers destinés au bétail, cultivés en grande quantité dans les champs on pouvait choisir, mais les mêmes  cultivés en quantité restreinte dans le jardin, uniquement pour la consommation humaine (et aussi pour les lapins, ou les poules si on en a) on peut très bien utiliser les feuilles plus longues, comme les deux mains, les nervures deviennent croquantes après cuisson, elles sont de même nature que les petites, la préférence pour le choix des petites feuilles venait du choix beaucoup plus large qu'offrait la culture en plein champs ce qui n'est pas le cas pour le jardin. C'est la même chose que pour les choux pommes cabus ou de milan, en plus "vert" d'où leur noms. Conseils: après les premières gelées c'est plus tendre. Avec du lard de poitrine, des saucisses ou un jarret, pomme de terre et de l'aïl. Essayez!

59

Soigner des cicatrices ? C'est bien inutile, la cicatrice se formant quand la plaie est guérie...
  Le choux appliqué à meme la peau favorise la cicatrice, en répandant une chaleur intense sur la plaie.

58

bonjour!
effectivement le mot "belou" est un mot relativement fréquemment utilisé dans ma région, et signifie bien le gars de la campagne. Dans notre chère région du Poitou, le deux-sevriens appelle le vendéen un "ventrachou" et le vendéen appelle le deux-sevriens un "belou". Ce sont des termes de camaraderie et de reconnaissance car ces 2 contrées ont toujours eus des liens etroits au cours de l'Histoire de France. Nottament au cours des guerres de vendée.