Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

4 060

chrisor a écrit:
Lévine a écrit:

Ce que je ne comprends pas, c'est surtout pourquoi il nous dit ces âneries. Pour qu'on y croie ? Pour le plaisir de se faire insulter (il ne va pas tarder à y arriver) ? Pour jouir de nos réactions ?

Vos réactions n'induisent que sourire !

Vous  persistez dans vos commentaires sur ma personne au lieu de répondre à ma question. La fuite, toujours la fuite...

Quelle question ? Pourquoi des majuscules ? Par convention (et non arbitraire). Pour le détail, consultez une bonne grammaire.

Autrement, bravo pour votre collection de mots commençant par A, comme éternité.

Que n'avez-vous cité ânerie, absurdité et attrape-nigaud !

(Il est possible que je vous réponde mal, mais c'est que je ne lis pas vraiment tout ce que vous écrivez, les premiers mots me suffisent, et je ne m'intéresse vraiment qu'à la langue orale). De plus, je dénie toute compétence linguistique à quelqu'un qui me parle d'une langue sacrée que lui seul pratique. En tout cas, bravo sur le débat des fifilles de France ou de Navarre, dont vous devez vous repaître.

4 059

chrisor a écrit:
P'tit prof a écrit:

Le F majuscule n'est accordé pour l'instant qu'aux « Filles de France », un titre porté par les filles des rois de France, les filles du Dauphin et les filles du fils aîné du Dauphin.

Les filles de France sot les filles du roi, un point, c'est tout.

Le terme "Filles de France" est une invention de l'Ancien Régime, en ce que les filles légitimes du roi appartenaient de facto à la Maison de France, terme désignant les institutions politiques du royaume et légitimant le droit du sang héréditaire dans la logique de succession au trône.

P'tit prof a écrit:
éponymie a écrit:

J'avais pensé à mesdames Clotilde et Elisabeth qui n'étaient pas filles de roi mais - d'après votre article de wikipedia - auraient été malgré toutes filles de France. P'tit prof aurait donc tort. Mais vu votre réponse, cela vous importait peu.

Clotilde et Elisabeth étaient petites-filles de France - titre inventé en l'honneur de Mademoiselle, fille de Gaston d'Orléans et donc petite-fille d'Henri IV. La reine d'Espagne Marie-Louise d'Orléans fut également petite-fille de France.

Mal digérer les notices de Wikipédia les fait citer de travers et dire des inexactitudes


On désigne sous le nom de «filles de France » les filles du roi de France et de son épouse légitime ou du dauphin de France et de son épouse légitime.

https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237 … 0_1_464183

Par édit du 12 mars 1710, Louis XIV donna aux descendants de la ligne aînée le rang d'enfants de France. « Par mot de fils et fille de France, Sa Majesté entend non seulement les enfants du roi, mais aussi ceux qui sont de la ligne ...

https://books.google.fr/books?id=xQ4sAQ … AF6BAgCEAI

4 058

C'est vous qui lisez mal. Les deux dernières issues des deux maisons d'Orléans étaient sans contestation possible petites filles de France. Les deux premières - d'après wikipédia copié par chrisor - non.

Et pis, c'est pas le sujet lol

4 057

éponymie a écrit:

J'avais pensé à mesdames Clotilde et Elisabeth qui n'étaient pas filles de roi mais - d'après votre article de wikipedia - auraient été malgré toutes filles de France. P'tit prof aurait donc tort. Mais vu votre réponse, cela vous importait peu.

Clotilde et Elisabeth étaient petites-filles de France - titre inventé en l'honneur de Mademoiselle, fille de Gaston d'Orléans et donc petite-fille d'Henri IV. La reine d'Espagne Marie-Louise d'Orléans fut également petite-fille de France.

Mal digérer les notices de Wikipédia les fait citer de travers et dire des inexactitudes

4 056

éponymie a écrit:

Et si votre message alambiqué et insensé [le but de mon message était de justifier ces qualificatifs] avait pour but de justifier la majuscule, je suis bien certain que je ne suis pas le seul à ne pas avoir vu où vous vouliez en venir.

Oui et bien que je l'ai spécifié dans mon dernier message que vous mettez entre parenthèses, vous persistez dans votre erreur de compréhension.

Il semble que si l'on écrit une phrase un peu longue, le message devient alambiqué pour vous ! Vous devriez relire les Ecrits de Lacan pour employer ce qualificatif !

Je disais  simplement que l'une des caractéristiques par lesquelles on pouvait concevoir l'Amour était son caractère éternel, comme les poètes que j'ai cités l'y associent. La majuscule A étant un marqueur graphique de cette éternité, elle n'est pas inadéquate ou inappropriée comme caractère de l'Amour.

Le mot Charité est initié en français par le C de la Communion (Cène si vous voulez). La Charité est surtout une Source morale ou spirituelle d'assistance, d'aide matérielle aux plus défavorisés par la nature ou par la vie (malades, orphelins, pauvres, chômeurs), pour lesquels on compatit par amour.

Si vous voulez remplacer le mot Amour par Charité, vous pouvez quérir les auteurs de ce site : https://www.bible.com/fr/bible/63/1CO.13.8-13.BFC

4 055

Lévine a écrit:

Ce que je ne comprends pas, c'est surtout pourquoi il nous dit ces âneries. Pour qu'on y croie ? Pour le plaisir de se faire insulter (il ne va pas tarder à y arriver) ? Pour jouir de nos réactions ?

Vos réactions n'induisent que sourire !

Vous  persistez dans vos commentaires sur ma personne au lieu de répondre à ma question. La fuite, toujours la fuite...

4 054

Ce que je ne comprends pas, c'est surtout pourquoi il nous dit ces âneries. Pour qu'on y croie ? Pour le plaisir de se faire insulter (il ne va pas tarder à y arriver) ? Pour jouir de nos réactions ?

4 053

chrisor a écrit:

Corinthiens 13:8-13 BFC :
"L'amour est éternel. Les messages divins cesseront un jour, le don de parler en des langues inconnues prendra fin, la connaissance disparaîtra. En effet, notre connaissance est incomplète et notre annonce des messages divins est limitée; mais quand viendra la perfection, ce qui est incomplet disparaîtra..."

La traduction du grec en amour est relativement récente, avant on traduisait en charité (au sens de amour divin) mais le mot a été tellement galvaudé que son sens originel s'est perdu [en outre, soit la traduction est vraiment mauvaise, soit vous citez mal]. Pas pour tous, certains savent encore ce que c'est que de manquer à la charité. C'est elle qui est éternelle. Z'avez un problème d'alphabet.

chrisor a écrit:

Mon message n'avait comme seul but de souligner que l'on pouvait initier le mot fille par un F majuscule. Vos propos sont hors sujet comme d'habitude.

J'avais pensé à mesdames Clotilde et Elisabeth qui n'étaient pas filles de roi mais - d'après votre article de wikipedia - auraient été malgré toutes filles de France. P'tit prof aurait donc tort. Mais vu votre réponse, cela vous importait peu.

Et si votre message alambiqué et insensé [le but de mon message était de justifier ces qualificatifs] avait pour but de justifier la majuscule, je suis bien certain que je ne suis pas le seul à ne pas avoir vu où vous vouliez en venir.

4 052

Pourquoi ce seul nom en latin ? C'est du bidouillage pur et simple.

4 051

Lévine a écrit:

Et je ne vois pas de A/a dans le mot "éternité".

Je ne sais toujours pas dans quel but vous écrivez ces idioties.




Vous qui vous référez sans cesse au latin, il n'existe pas de A dans Aeternitas.

Soit vous faîtes semblant de ne rien comprendre, soit  vos capacités d'analyse sont bornées par votre culture.

Aucune notion d'éternité pour vous  dans Aeternitas, Allah, Amour, Au-Delà, Ailleurs, Avenir, Ascension, Assomption, Ange, Aigle .

Corinthiens 13:8-13 BFC :
"L'amour est éternel. Les messages divins cesseront un jour, le don de parler en des langues inconnues prendra fin, la connaissance disparaîtra. En effet, notre connaissance est incomplète et notre annonce des messages divins est limitée; mais quand viendra la perfection, ce qui est incomplet disparaîtra..."

"L’amour, c’est l’éternité d’une vie à deux" (George Sand)
"Garde ton amour éternel. L’hiver, l’astre éteint-il sa flamme ? Dieu ne retire rien du ciel. Ne retire rien de ton âme" (Victor Hugo)
" Le bel amour dure éternellement quand deux êtres bien accordés ne font qu’un "(Marcelle Auclair)
" Mon amour, je t’attendrai sans fin, demain comme toujours". (Louis Aragon)