¶ abrutir

  • abrutir
    • Rendre bête (alcool) ; fatiguer intellectuellement, abêtir ; rendre sans vigueur
    • fréquence : 020
    • id : 30153

abrutir

Définition de abrutir

Rendre bête (alcool) ; fatiguer intellectuellement, abêtir ; rendre sans vigueur

fréquence : 020 registre ancien : 2

Chronologie (aide)

1843 1849 1859 1863 1887 1901 1904 1916 1930 1932 1933 1937 1948 1952 1954 1957 1960 1967 1977 2000

Citations (aide)

  • 1887 L'eau-de-vie de pommes de terre abrutissait, cela est exact, mais seulement ceux qui le voulaient source : 1887. Paris qui s'efface
  • 1937 Rendons cependant justice au pinard. Rien ne saurait le remplacer pour pousser les masses au crime et à la guerre, les abrutir au degré voulu source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1957 La drogue indienne qui ne produit pas le même effet sur tous les individus. Certains, ça les abrutit, les ratatine ; d'autres, ça les excite, les exalte, les rend d'une extraordinaires lucidité source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1859 le tout aggravé de six mille vers de pensum, c'est-à-dire deux ou trois vers écrits trois ou deux mille fois, travail à gâter la main et à abrutir l'esprit. source : 1859. Voyage autour de ma prison

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.