languefrancaise.net

Citation n°141187

Le mot chic, beau, peut se rattacher à chiquer. On dit d'une belle chose : †c'est tapé, †c'est touché (voir plus loin toquer), on a pu dire aussi *c'est chiqué (la chute d'é s'est produite dans linvé = †linve). […] Dans les Petits mystères de Paris (Paris, Desloges, 1844), on trouve au tome II : « C'est un tireur chiqué, c'est un zic de talent. », etc. Le Nouveau catéchisme poissard (Noblet, s. d.) contient l'« Aimable conversation de mam'selle Gotot la Mal-Chiquée ». On a donc dit « être bien ou mal chiqué » comme on dit « être bien ou mal torché ».

bob: 21372 source: 2639