languefrancaise.net

Citation n°122982

Ma conscience me disait : Voilà ton mariage remis aux calendes, et ce n'est point ta faute ! Quelle joie pure et sans mélange !…

bob: 35021 source: 610