languefrancaise.net

Citation n°122289

il se tenait prêt à épauler son frangin si les choses tournaient à l'aigre.

bob: 35250 source: 1452