languefrancaise.net

Citation n°121048

Et puis je m'assoye – avec mon grand bouzin dans la tétère, mon bras en morceaux, et je me force à me souvenir de ce qui venait d'arriver.

bob: 19839 source: 4236