godiche

godiche (tableau rapide)
godiche Bête, idiot, nais, embarrassé, emprunté, maladroit, gauche ; femme niaise et maladroite
synonyme niais, pas déluré, imbécile, idiot, bête, recrue, débutant, inexpérimenté
date 1752
fréquence 28

godiche

& se sentir godiche

n., adj.

Définition

Bête, idiot, nais, embarrassé, emprunté, maladroit, gauche ; femme niaise et maladroite ANG : simpleton

registre ancien : 5 registre moderne : 4

Synonyme : niais, pas déluré, imbécile, idiot, bête, recrue, débutant, inexpérimenté Morphologie : -iche, -biche

Citations
1863 Ça me rappellera, à moi vieux roublard [souteneur expérimenté], le temps où je l'avais encore, où j'étais si godiche avec le sexe, où les femmes m'allumaient si facilement, que la première guenon venue qui me mettait la main dessus me f'sait faire bâton pendant quinze jours… Y a-t-il longtemps de ça, bon Dieu ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1954 Je n'osais rien demander à l'auteur du Roi. J'avais peur de paraître godiche source : 1954. Toute ma vie
1849 Ah ça, mais je suis bien godiche !… me laisser un instant intimider par un tas de mioches, mais ça n'a pas le sens commun ! source : 1849. La foire aux idées, journal vaudeville en trois actes
1998 et sa gamine ne manquait certainement pas de lui faire sentir, sans le vouloir probablement, qu'il se débrouillait comme un pied. Il a voulu montrer à sa femme qu'il n'était pas aussi godiche que ça ! source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
1947 Vous me trouvez bête, hein ? Un peu godiche ? source : 1947. Fleur-de-Poisse
1903 Je le vois d'ici au régiment, il doit avoir l'air aussi godiche que quand nous étions ensemble. Il est bête comme une raie et ne comprend rien. Les autres l'avaient surnommé « la Pochetée » et sûrement, il en tenait un sac, et un plein. source : 1903. Les enracinées
1903 Non, mais faut pas te laisser faire comme ça, ma fille, car tu finirais par passer pour une godiche. source : 1903. Les enracinées

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Probablt du rad. de Godon, forme hypocoristique de Claude ou plus vraisemblablt (Guiraud) formé sur le rad. god- (sémantisme « enflé, gavé » d'où « stupide ») → Godet, et godelureau (GR2) /

  • 1752 (nom propre 1734) (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).