se manger le nez

se manger le nez Se battre, être en conflit, se disputer, se quereller ; encouragement à se battre
fréquence 33
synonyme battre, se battre, combattre, lutter

se manger le nez

& manger le nez ; se bouffer le nez ; bouffer le nez ; mange-lui le nez

locution

Se battre, être en conflit, se disputer, se quereller ; encouragement à se battre

registre ancien : 8 registre moderne : 8

1955 Allez, allez, on va pas se bouffer le nez entre nous ? Alors non ? Moi, ce que je t'en disais… source : 1955. Mollo sur la joncaille
1871 Nous ne serons pas longtemps sans nous manger le nez avec les Prussiens, heureusement ! et nous leur flanquerons dans la casaque autant de balles que Picard leur a donné de sous. source : 1871. Le Père Duchêne (2)
1871 au lieu de vous tenir prêts à vous manger le nez avec les Allemands, vous songez déjà à enfler vos coffres forts avec l'argent que nous leur avons donné. Tas de mauvais bougres, qui riez des patriotes qui se soûlent avec leurs trente sous ! source : 1871. Le Père Duchêne (3)
1977 Des fois je le [le poney récalcitrant] prenais, je lui bouffais le nez. [sens peu clair (gb)] source : 1977. Une vie de cheval
1887 Jamais les spectateurs ne se mêlaient de la querelle ; comme pour les chiens, ils excitaient les maîtres. Mange-lui le nez, dévisse lui la trompette source : 1887. Paris qui s'efface
1886 ces luttes étaient acharnées ; le suprême du genre, le comble de la force, consistait à manger le nez de l'adversaire source : 1886. Paris oublié
1891 c'étaient pour la plupart des hommes d'une force herculéenne, qui, sous le moindre prétexte se flanquaient « un coup de torchon » et mangeaient volontiers le nez de leur adversaire source : 1891?. Paris-Impur
1952 On s'est bouffé le nez comme des mastiffs. Il a fallu que ce soit moi qui me montre raisonnable source : 1952. Une fille du tonnerre
1842 Oui, je t'arrête ; tu es servi, et si tu bronches, je te mange le nez. Clément, mettez les menottes à monsieur source : 1842. Histoire complète de Vidocq et des principaux scélérats qu'il a livrés à la justice d'après les propres documens et mémoires de cet homme extraordinaire
1955 C'étaient des copains. De bons copains. Des frangins. Même chez les truands, ça arrive. Ils ne sont pas toujours en train de se bouffer mutuellement le nez source : 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement)
1870 Avant six mois ils se mangeront le nez source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1931 je laverai mes mains dans l'sang, et la Suzy, j'y mangerai le nez ! source : 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1915 Vieux, y aurait pas eu l'major, j'y bouffais l'nez à ton client ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 C'est stupide de vouloir se bouffer le nez… Cognons sur les Boches tant que vous voudrez, pour ça, j'en suis, mais je ne peux pas admettre que des poilus en viennent aux mains. source : 1915. Les poilus de la 9e
1888 Du moment que les républicains se mangent le nez entre eux, qui est-ce qui me dit si c'est ceux de là-bas qui gagneront, ou ceux d'ici ? source : 1888. Césarine
1905 c'est-y quand vos dames ont des ennuis qu'on va se bouffer le nez !… C'est le moment qu'y faut s'unir… au contraire… source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
1908 Viens ici que j'te bouffe le nez, eh dégoûtant ! source : 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1928 Amène ta graisse, bouffi, fait Marchand-de-Pattes qui blêmit. On vaut son homme tout mal fichu qu'on est… Il y a longtemps que j'ai envie de te manger le nez, sale bourrique ! source : 1928. La racaille
1928 Mettons qu'on n'a rien eu ensemble et qu'i'n'y a pas de pétard qu'on se mange le nez quand on se rencontrera. Tu vois que j'suis bonne fille… source : 1928. La racaille
1911 C'était chouetto à en écarquiller les esgourdes… Tous les aminches en bavaient, et même ceux qui étaient en train de s'agoniser de sottises, de se bouffer le nez […] y mettaient un bouchon pendant la jactance du frère… source : 1911. Le journal à Nénesse
1933 Seulement, entre eux [les hommes], ils s'aident, tandis que les femmes se bouffent le nez ! source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière

<21 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).