en tenir pour

en tenir pour (tableau rapide)
en tenir pour Aimer, être amoureux, apprécier, tenir à qqun ; être en faveur de, préférer qqchose
synonyme aimer, apprécier, être amoureux
fréquence 17

en tenir pour

& en tenir pour qqun ; en tenir pour qqchose

locution

Aimer, être amoureux, apprécier, tenir à qqun ; être en faveur de, préférer qqchose

registre ancien : 6 registre moderne : 7

1955 pour décider ce qu'on allait faire. Lui, Milou, en tenait toujours pour foncer vite vite à Auteuil. Moi, j'étais moins chaud. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1899 lui donna à entendre qu'elle en tenait encore profondément pour Kehlmark source : 1899. Escal-Vigor
1925 C'est son vieux, l'épicier de la rue Saint-Denis. Il en tient pour cette femme-là source : 1925. La bonne vie
1950 J'en tenais très peu pour le catch, je préférais les laisser tous s'expliquer sans moi, c'était plus sûr source : 1950. Ainsi soit-il
1966 Nous parlâmes « voitures ». Chiron en tenait pour les sans soupapes. Gaillard croyait à une innovation qui semblait dangereuse à Chiron, les soupapes en tête source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
1720 Voyez ce regard tendre, / Ce soûpir, ce sourire ; hé bien sçais-je l'entendre ? / Ah ! vous m'attendrissez, ma foi, j'en tiens déjà source : 1720. Plutus (comédie représentée en 1720), dans Théâtre de Monsieur Le Grand, comédien du Roy
1997 la cousine Paulette, en tenait plutôt pour Tino Rossi source : 1997. L'aveu différé
1911 À moins que tu aies la prétentionniche qu'elle en tienne pour ta frime toquarde… source : 1911. Le journal à Nénesse

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).