languefrancaise.net

définition : tête de veau

tête de veau
■ Qui n'a plus ou peu de cheveux, chauve ; ■ (mil.) militaire condamné à une peine de travaux publics : on leur laisse la barbe mais on rase leur tête, condamné aux travaux publics (porte barbe et moustache)

9385.jpg: 700x453, 97k (2012-08-04 02:33)
Citations
  • 1900 Il avait servi dans les zouaves […] Cependant, sa peine avait été commuée en dix ans de travaux publics. Envoyé aux têtes-de-veau (nom donné à ces condamnés, parce qu'ils ont la tête rasée), il avait opéré un sauvetage, qui lui avait valu sa grâce. source : 1900. Mémoires de Rossignol
  • 1960 Touffignac en a après les tifs. Il les exige courts devant et ras derrière. Aucune exemption n'est admise. La tête de veau est obligatoire pour tous. source : 1960. Chass'bi
  • 1899 –Qu'est-ce que c'est que cela, dit-il à Vobert, pourquoi nous amenez-vous des travaux publics ? –Pardon, mon lieutenant, c'est un détachement de la 1re compagnie de discipline, venant de Gafsa, répond Vobert, vexé d'avoir été pris pour un surveillant de « têtes-de-veaux ». source : 1899. Sous la casaque
  • 1890 C'est ce qui les distingue des condamnés aux travaux publics qui, eux, portent la barbe et la moustache, mais qui ont la tête complètement rasée à l'aide d'un rasoir. C'est pour ça qu'on les appelle les Têtes-de-Veaux source : 1890. Biribi
  • 1963 elle nous présente une tête de veau malgré la saison, eh bien, c'est pour pouvoir dire avec vice : –Vous aimez bien la tête de veau, maman ? Ces paroles sont destinées à me vexer dans la personne de mon pauvre Paul qui est complètement chauve. source : 1963. Les perles de Vénus

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1890 1899 1900 1901 1901 1917 1960 1963 1981

Compléments