Définition de : guigner

guigner (tableau rapide)
guigner Regarder, regarder avec envie, regarder en dessous, convoiter, parfois à la dérobée ; convoiter hostilement, cibler ; faire des oeillades, regarder d'une façon à être remarqué
synonyme regarder, observer, voir, désirer, convoiter, avoir envie
date 1175
fréquence 044

guigner

& guigner qqchose ; guigner qqun

v.tr.

Définition

Regarder, regarder avec envie, regarder en dessous, convoiter, parfois à la dérobée ; convoiter hostilement, cibler ; faire des oeillades, regarder d'une façon à être remarqué ANG : to covet

registre ancien : 3 registre moderne : 4

Synonyme : regarder, observer, voir, désirer, convoiter, avoir envie Famille : guign- (regarder)

Citations
1950 soi-disant pour me rendre service. Canabar devait guigner une commission aux oeufs source : 1950. Ainsi soit-il / edit
1899 L'autre jour, avec Paul, je vois trois hommes qui nous guignaient source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre / edit
1857 –Nonore, tu viens de guigner le restaurateur du coin ! –Laisse donc ! si je lui fais de l'oeil, c'est afin d'en avoir dans sa gargote ! source : 1857. Dictionnaire de la langue bleue ou glossaire franco-parisien, à l'usage des touristes peu familiarisés avec les beautés de l'idiome capitalesque, dans Paris à vol de canard - Impressions de voyage dans les 13 arrondissements de la capitale / edit

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • D'abord « faire signe », puis « faire signe de l'oeil, loucher » ; a aussi le sens de « remuer » dans de nombreux dial. ; d'un francique wingjan « faire signe », par une forme gallo-romaine gwinynare. Cf. all. winken « faire signe » (GR)
  • 1536 ; guignier, v. 1175 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177886 Ceux-là, leur compte était bon. Ils paieraient pour les autres. Toute une racaille composée de poisses et de jolis barbeaux, les marlous de la zone, descendus de Barbès o
  • 177885 Il ne restait plus au rez-de-chaussée que quelques individus de mine louche, à face patibulaire, souteneurs ou chevaliers de la lune, clochards ou « truqueurs » spéciaux,
  • 177884 Appuyés sur le zinc, affectant un air dégagé en attendant leur tour, des gigolos froissaient dans leur poche une carte d'identité graisseuse.
  • 177883 Des mains, pas très rassurées, tendaient des papiers chiffonnés, des livrets militaires en loques.
  • 177882 Et deux ou trois types, feignant de se moucher, aspiraient une dernière prise de « neige » dans leur mouchoir.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :