gadoue

gadoue Terme de mépris c/ femme : femme de rien, prostituée, femme légère ; terme de mépris pour ce qui est vil et bas
fréquence 11
synonyme prostituée, prostitué

gadoue

& gadou

n.f.

Terme de mépris c/ femme : femme de rien, prostituée, femme légère ; terme de mépris pour ce qui est vil et bas

registre ancien : 8

Usage : prostitution

1884 Morue ! avec des bosses comme ça ! répliquait la gadoue, étalant par un cambrement de reins ses mamelles énormes source : 1884. Le Boul' Mich'
1870 ça l'embête de faire le ramage sentimental à des gadous source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1870 Il avise une gadou qu'il a eue dans le temps et qui travaille dans les allumettes source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1911 S'il y a un gonce sur la basse qui pouvait croire de ne jamais embarber dans la confrérie, c'est bibi… Midi !… […] Elle ne m'a, peut-être, pas mis beaucoup de boiserie sur mon plafond, mais c'était de la bonne qualité… Ah ! la gadoue !… la cagne ! source : 1911. Le journal à Nénesse
1903 Je voudrais qu'elle m'apporte mon corsage rose et ma jupe beige, car tu comprends, je ne veux pas rentrer chez nous frusquée comme une gadoue. source : 1903. Les enracinées
1903 C'est surtout à « Fonfonse » que j'en veux et à cette gadoue de Florentine et à Émilienne aussi. source : 1903. Les enracinées
1903 je m'en fiche encore. On peut dire de moi ce qu'on voudra, me traiter de gadoue, de traînée, de tout ce qu'on voudra, ça ne me fait pas plus d'effet que sur mes croquenots. source : 1903. Les enracinées

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).