Définition de : cabotin

  • cabotin
    • Comédien nomade < ; comédien, acteur, artiste lyrique/dramatique et spécialement celui qui est peu naturel, qui fait des manières ; personne qui fait l'intéressant, fanfaron, qui ménage ses effets, qui se fait remarquer ; faire le comique, jouer la comédie, exagérer, de façon affectée (souvent en mauvaise part)
    • fréquence : 056
    • id : 8757

cabotin & cabotine (fém.) ; faire le cabotin ; jouer les cabotins n., adj.

Définition

Comédien nomade < ; comédien, acteur, artiste lyrique/dramatique et spécialement celui qui est peu naturel, qui fait des manières ; personne qui fait l'intéressant, fanfaron, qui ménage ses effets, qui se fait remarquer ; faire le comique, jouer la comédie, exagérer, de façon affectée (souvent en mauvaise part)

ANG : a poor comedian
fréquence : 056
registre ancien : 5 registre moderne : 4

synonyme : comédien, acteur, fanfaron usage : Argot du spectacle (théâtre, comédie, chant)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1807.

1807 1839 1847 1857 1860 1866 1867 1876 1880 1882 1884 1884 1886 1889 1892 1894 1896 1899 1899 1899 1899 1900 1901 1901 1902 1904 1904 1908 1908 1914 1916 1916 1917 1917 1918 1927 1930 1937 1937 1938 1939 1947 1947 1952 1953 1955 1956 1960 1963 1964 1977 1978 1979 1979 1981 1987

Citations

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De cabaust = auberge (les comédiens parisiens méprisent leurs confrères ambulants obligés réduits à jouer dans les cabots en province) (Ducange cité par DEL)
  • Les cabotins, qui allaient autrefois de bourg en bourg s'installer sur des tréteaux pour amuser les gens par des pitreries grossières (GEN)
  • Orig. incert., soit nom d'un comédien ambulant sous Louis XIII, soit mot picard, « homme très petit » (fin XVIIIe), du lat. caput « tête » ; soit, d'après Guiraud, à rapprocher du provençal far cabot « saluer », doublet de capoter « faire signe avec la tête » (GR)
  • Aurait été le patronyme d'un comédien ambulant de l'époque de Louis XIII (Montvalon)
  • Peut-être de cabotage, d'après le mot qui désigne les petits voyages que font les navires marchands en allant commercer de port en port (Huart1839)
  • 1807 : comédien ambulant ; 1834 : péj (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.