Définition de : trognon

  • trognon

trognon & petit trognon ; mon trognon ; mon trognon adoré

Définition

Expression affectueuse de tendresse, mot doux : chéri(e), etc., appellatif amoureux

ANG : my cabbage stump (affectionate name to babies)
fréquence : 008
registre ancien : 5 registre moderne : 5

synonyme : terme de familiarité : chéri

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1610.

1894 1900 1903 1904 1911 1916 1920 1951

Citations

  • 1904 Eh bien, trognon, qué' que tu dis de la taule ? source : 1904. La Maison Philibert
  • 1911 tu sais, il y en a de plus moches que moi, va… On n'est pas déjà si mal que ça, à bien voir… Zyeute-moi comme il faut, trognon, pour te rend'compte… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Ce n'étaient pas des giries à la flan comme chez vouzailles, dans le beau monde, des : « Ma petite Loutte en sucre… », « mon coco », « mon trognon » source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1903 Mon trésor, mon coeur, mon bijou, mon amour, ma crotte, mon trognon adoré, ma chatte en or, je t'aime [de femme à femme]. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 Tu sais comme je t'aime, petit trognon, tu ne seras donc pas malheureuse avec moi. Je ne connais que deux choses que tu auras avec moi : c'est l'amour et la bonne « frippe ». source : 1903. Les enracinées

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Vers 1610 comme appellatif, Béroalde de Verville ; 1610 d'après DDL (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.