languefrancaise.net

prendre la tête à (définition)

prendre la tête à
Négocier avec, refuser un prix ; tanner qqun pour obtenir qqchose

prendre la tête à #locution

Négocier avec, refuser un prix ; tanner qqun pour obtenir qqchose

↓ fréquence : 001

  • 1989 Grand-Michel, viens voir ! Ce vieux crade veut m'sauter pour quatre-vingts balles dans un hôtel à cinquante balles la piaule ! –Tu lui as pris la tête ? –J'arrête pas d'lui prendre la tête, mais y veut rien savoir, c'est quatre-vingts ou rien. –Pourquoi pas soixante-quinze francs cinquante, vieux débris ! source : 1989. Képas
  • 1989 Y peut pas nous faire un képa à cent soixante, ton reubeu ? –J'peux essayer de lui prendre la tête. source : 1989. Képas
  • 1989 C'est de la caille mais tant pis, je peux plus tenir je fonce rue Daguerre, j'attendrai Séverine et je lui prendrai la tête pour qu'elle m'obtienne un crédit auprès du vieil Arabe. source : 1989. Képas

<3 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1989

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments