languefrancaise.net

définition : tapiquer (depuis 1828)

tapiquer
Demeurer, habiter

Citations
  • 1829 Mais que les diables soient avec le passe-port ! il était jaune, et on avait écrit dessus forçat libéré, il fallait montrer cela partout où je passais et le présenter tous les huit jours au maire du village où l'on me forçait de tapiquer [Habiter.]. La belle recommandation ! source : 1829. Le dernier jour d'un condamné
  • 1835 Hélas ! vous autres, puisque ce Seigneur ne veut pas tapiquer avec de braves fanandels comme nous, ôtez-lui sa pelure de marquis, et étendez-le sur ce bon feu qui brûle si clair source : 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin
  • 1828 Ce n'est pas le tout d'avoir le C […] il faut le laver (le vendre). Allume-tu une fourgade (connais-tu une recéleuse) ? –J'en connais bien une, reprit Boisseau ; c'est la daronne de la tôle où je rapique (c'est la maîtresse de l'hôtel garni où je loge). source : 1828. Gazette des tribunaux
  • 1911 Ah ! de la brouillotte à tarter partout, et la boîte à chocolat, et ma viande qui gazouille le refroidi, et de la garnison d'asticots dégueulatifs qui tapiquent dans mes gigots désossés ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1828. Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1828 1829 1835 1844 1846 1894 1901 1911

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments