gober

gober (tableau rapide)
gober Croire, particulièrement croire sans discernement, croire naïvement, être attrapé, être crédule ; □ faire accroire, faire croire un mensonge
synonyme croire, être crédule
date 1650
fréquence 38

gober

& □ faire gober

v.tr.

Définition

Croire, particulièrement croire sans discernement, croire naïvement, être attrapé, être crédule ; □ faire accroire, faire croire un mensonge ALL : glauben

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : croire, être crédule

6791_nous_qui_faisons_gober_les_stupidites.jpg: 417x633, 62k (17 février 2018 à 22h50)

Citations
1842 L'Être suprême ! Ah ! je gobe pas ça, je suis trop bien portant. C'est bon pour les malades et les vieilles femmes source : 1842. Histoire complète de Vidocq et des principaux scélérats qu'il a livrés à la justice d'après les propres documens et mémoires de cet homme extraordinaire
1927 Jamais on ne me fera gober que nous sommes ici chez des voleurs source : 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1904 Ah ! j'ai été stupide !… Je l'ai gobé, le grand air, et je me suis figuré que j'épousais un honnête homme source : 1904. La jungle de Paris
1875 il gobe toutes les bourdes qu'on lui débite source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1980 Le prof, il en croit pas ses yeux, mais il est tellement con, tu lui ferais gober n'importe quoi… source : 1980. Je ne veux plus aller à l'école
2003 sans trop en être persuadés, les Bretons essayent de faire gober aux citadins que l'hiver est doux près des côtes source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
1990 malgré son intelligence est un extraordinaire spectateur naïf, à qui l'on peut à peu près faire gober n'importe quoi source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
1976 Les vieux ! Terrain facile ! Avec l'âge et la sénilité de l'esprit ! Tu pouvais leur faire gober que la guerre avec l'Allemagne n'était pas terminée ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

GOBER, verbe trans. C. Au fig., pop. et fam. [Le suj. désigne une pers.] 1. Croire sans discernement tout ce qui se dit. La petite Besse (...) était d'une simplicité incroyable, elle aurait gobé n'importe quoi (GENEVOIX, Mains vides, 1928, p. 136) : Il peut arriver à tout le monde de se tromper, Mademoiselle Claudine! et je fais mes excuses de mon inadvertance à Mlle Sergent. Mais celle-ci, remise de sa secousse, sent bien que nous ne gobons pas l'explication... COLETTE, Cl. école, 1900, p. 139. Étymol. et Hist. 2. av. 1679 « croire sans examen » (Cardinal de RETZ, OEuvres, éd. Feillet, Gourdault, Chantelauze, t. 3, p. 211) (tlfi:gober) /

  • 1650 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).