cogne

cogne (tableau rapide)
cogne ■ Gendarme, gendarme à pieds, gendarme à cheval ; ■ agent de police, policier, fonctionnaire de police (agent, inspecteur...) ; C.R.S. ; □ gendarmerie, forces de l'ordre ; sous-officier chargé de la surveillance
synonyme gendarme, gendarmerie, policier
date 1800
fréquence 101

cogne

& un cogne ; (cagne ; cogue) ; □ la cogne

n.m., n.f.

Définition

■ Gendarme, gendarme à pieds, gendarme à cheval ; ■ agent de police, policier, fonctionnaire de police (agent, inspecteur...) ; C.R.S. ; □ gendarmerie, forces de l'ordre ; sous-officier chargé de la surveillance ALL : berittener Gendarm, Polizist / ANG : Gendarme / IT : sgherri, gendarmi

registre ancien : 8 registre moderne : 8

Synonyme : gendarme, gendarmerie, policier Morphologie : n/u, a/o

Citations
1867 Au même instant, deux coups de feu retentirent au dehors. Figasse épaouvanté s'écrie : Gare la cogne (Les gendarmes) ! en s'élançant par la fenêtre. –La maison est cernée, dit Henri à Piednoir. Fuyez ! source : 1867. Les Malfaiteurs
1957 Semble pas tellement qui fasse bon moisir auprès d'un type comme Watt qui vient d'en jouer un air et qu'a tous les cognes après. source : 1957?. Dix ans de frigo
1935 Inconsciemment, Chouard avait fini par élever la voix. Le même cogne [c'est un flic] accourut et apostropha l'orateur. –Dites donc, vous, on n'est pas ici à la Bourse du travail. Vos discours communistes, allez les dégoiser dehors. source : 1935. Viande à brûler
1932 Entre les baraques, des petits jeunes hommes, pardessus relevés font leurs prix. Le cogne des moeurs y est aussi, genre détaché, en train de surprendre, mine de rien, l'entrée, près du tabac, du libraire cochon. source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
1829 Si tout le cordon se cavale, toute la cogne sera sur le trimard et nou serons maronnés source : 1829. Mémoires d'un forban philosophe
1875 Ce sont eux qui donnent dans les grandes occasions et font les grosses besognes, aussi la population, qui les appelle les cognes, n'entretient-elle pas toujours avec eux des rapports empreints d'une cordialité irréprochable source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1929 Il fallait que j'aille recherche mes anges au poste, six fois par jour. Les cognes étaient fous source : 1929. Je suis un geux
xxx Raille, griviers et cognes, / Nous ont, pour la cigogne, / En partie tous paumés source : xxx. Chanson morale (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison
1821 j'ai ébobi deux Cognes, sans la grive, je Crompois. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 Si la grive n'etoit point arrivée, les Cognes étoient marrons. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
2011 Il essaie d'engager la conversation avec les cognes. –Vous avez vu la fille ? –Ouais. –Qu'est-ce qu'elle a raconté ? –Elle a décrit Xavier. On attend Rossi pour les interroger tous les deux. source : 2011. La nuit du vigile
1976 Fanfan venait tout juste de partir dans l'au-delà et, dès le lendemain, les cognes [policiers] se pointaient pour lui parler du disparu. Le braquage d'hier allait venir sur le tapis. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Déverbal de cogner (GR)
  • Cagne rassemblé ici avec cogne : orthographe fautive pour ESN ; voir cependant cagne=cheval et les définitions cogne/cagne = gendarme à cheval (gb)
  • noms et surnoms de l'agent de police sont devenus en temps de guerre ceux du gendarme en, en temps de paix, est presque inconnu à Paris (Dauzat1918)
  • 1800 (GR) / Berest 1942-1943 dans Poher /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).