languefrancaise.net

définition : emboîter (depuis 1861)

emboîter
Punir, sanctionner, réprimander, emprisonner : mettre en prison, mettre aux arrêts (en prison, en cellule, en boîte) ; emprisonner, arrêter ; être mis en cellule de garde à vue, être arrêté par la police

emboîter & se faire emboîter (1861) #verbe tr.

Punir, sanctionner, réprimander, emprisonner : mettre en prison, mettre aux arrêts (en prison, en cellule, en boîte) ; emprisonner, arrêter ; être mis en cellule de garde à vue, être arrêté par la police

↓ fréquence : 009 | registre ancien : 8

Citations
  • 1935 Comprends, idiot, que nous serons forcés de t'emboîter à la fin source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1922 Une inspection s'annonçait […] aussitôt le général faisait procéder, à la sortie des cafés, des théâtres ou des cinémas, à une « presse » en règle. Des policiers « emboîtaient » tout ce qui paraissait capable de faire un soldat source : 1922. Le pot au noir
  • 1915 Lorsque nous arrivons à la caserne, l'officier qui nous a aidés la veille à « emboîter » les espions nous conduit de nouveau vers eux. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1861 des brigadiers […] emboîter avec préméditation leurs subalternes, des conscrits naïfs, les flagorner audacieusement, les admettre sans vergogne aux épanchements si doux de l'amitié, et le verre à peine vide […] les coller impitoyablement au clou source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1861 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1861 1861 1894 1899 1901 1915 1921 1922 1935 2012

Compléments