couleur

couleur (tableau rapide)
couleur Mensonge ; fourberie ; arnaque, astuce ; alléchement, tromperie basée sur des apparences mensongères ; □ mentir
synonyme mensonge, insincérité
fréquence 20

couleur

& □ raconter des couleurs

n.f.

Définition

Mensonge ; fourberie ; arnaque, astuce ; alléchement, tromperie basée sur des apparences mensongères ; □ mentir ALL : Lüge / IT : menzogna

registre ancien : 8

Synonyme : mensonge, insincérité

Citations
1826 Écris à ma respectable mère que je suis malade à l'hôpital, et qu'elle m'envoie de l'argent vivement. –Ah ! comme c'est ça ! –C'est une couleur. source : 1826. Les jolis soldats
1844 –Vous vendez votre maison ? –Oui, je… certainement. (À part.) C'est une couleur, mais il l'ignore. source : 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1828 Ah ! te voilà encore avec tes couleurs ; t'as tort, mon fils, c'est de la vieille amadou, ça ne prend pas source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1828 On connaît ces couleurs-là, ramasse tes bucoliques et pas tant de grimaces source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1830 Comment, tu n'aperçois pas la couleur ? faut-il que je te montre le mandat qui te concerne ? tiens le voilà. –Ah ! par exemple, c'est un vrai tour de gueusard ! Monter des coups comme ça à de bons enfans source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2)
1799 –Il faut qu'on vous ait diablement travaillé. –De toutes les façons, de toutes les couleurs, bamboches sur bamboches source : 1799. Cadet Roussel misantrope et Manon repentante, folie en un acte
1836 Toi, qu'j'ai toujours connu' pour un bonn'soeur, / Victoir', prêt'-moi cent sous. –Je n'puis. –En v'là d'une dure. / Tu veux rire… c'est une couleur ! –Non, j'ne puis, André, je te l'jure. source : 1836. L'enfant du faubourg
1836 le carabinier me racontait la campagne en Alger, des couleurs quoi ! que les arbres de ce pays-là ne sont pas en bois, que le ciel n'est pas le même que celui de Courbevoie… source : 1836. L'enfant du faubourg

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B.− Péj. [P. réf. à la couleur en tant qu'elle masque ce qu'elle recouvre] Prétexte, mensonge. Sous prétexte de mariage ou autre couleur (A. France, Bonnard, 1881, p. 482): 23. ... j'aimerais bien être son fils, ô tante Josette! ... j'aurais plus de liberté, mais d'un autre côté, je ne pourrais pas lui raconter les couleurs que je raconte à maman ... ça ne prendrait pas! ... Gyp, M. Fred, 1891, p. 82. (tlfi:couleur) /

Bijvanck compare couleur qui a déjà le sens de mensonge ou fraude dans Charles d'Orléans ; mais SCHW pense qu'il faut séparer colle et couleur : le premier se rattache à coller = frapper tandis que le second est une métaphore simple (SCHW1928, glossaire) / Peindre avec des couleurs trompeuses (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).