Définition de : tricoche

  • tricoche
    • Pour un policier, fait de travailler pour une agence privée de renseignements, de mener des enquêtes privées ; activité privée exercée par un policier en plus de ses fonctions officielles (avec port de son arme, consultation des fichiers, etc.)
    • fréquence : 004
    • id : 60267

tricoche & Tricoche ; faire de la Tricoche n.f.

Définition

Pour un policier, fait de travailler pour une agence privée de renseignements, de mener des enquêtes privées ; activité privée exercée par un policier en plus de ses fonctions officielles (avec port de son arme, consultation des fichiers, etc.)

fréquence : 004
registre ancien : 6 registre moderne : 6

usage : Argot de la police

Chronologie

1889 1953 1955 2006

Citations

  • 1955 En somme, vous me demandez une enquête privée !… Mais, vous le savez mieux que moi, en tant que Conseiller Municipal de la ville de Paris, que je n'ai pas le droit de faire ce que nous appelons de la « Tricoche » (1) !… [(1) Tricoche : pour un policier officiel, se livrer à des enquêtes privées.] source : 1955. Un certain Monsieur Jacques
  • 1889 –Ah ! ah ! mon gaillard, vous aussi vous vous en êtes mis […]. –De quoi ? lui demanda Taponnant [ancien policer]. –Tiens, parbleu ! des Tricoches… –C'est-à-dire… –Bon, bon, ne vous en défendez pas. Vous avez bien fait. Il n'y a pas de sot métier. source : 1889. L'ami du commissaire
  • 2006 La « tricoche » […] c'est aussi « filtrer » pour 100 euros les entrées d'une boîte de nuit ou jouer les gorilles à 450 euros la journée pour le compte d'une société privée de sécurité. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 2006 Si des flics s'adonnent à la tricoche, c'est aussi parce que certains d'entre eux travaillent moins de 35 heures par semaines [27 à 29 h/semaine d'ap. Cour des comptes] source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 2006 Si la tricoche de grand-papa est en perte de vitesse, la vente d'informations puisées dans les fichiers de police est, elle, un marché en forte croissance. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1953 Mais oui ! Tu vois… me voilà Tricoche !… La vie, mon vieux… Je n'y arrivais plus avec ma retraite ! Ma fille continue son piano et ça me coûte cher, alors, je me suis décidé : […] j'ai monté cette affaire [d'enquêteur privé] source : 1953. Prosper en croque

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • « Il faut dire que malgré les déboires que quelques-uns d'entre-elles ont eu avec la Justice, les agences de renseignements se sont multipliées dans Paris depuis quelques années. Loyal-Francoeur, neveu et successeur de Tricoche, a fait école et le sort de Morin tué en plein Paris par madame Clovis Hugues qu'il avait odieusement calomniée n'a pas découragé ses congénères. Tricoche trouve d'ailleurs pour son personnel un recrutement facile dans les nombreux agents que chaque année la Préfecture de police met impitoyablement à la retraite à la fleur de l'âge et au moment même où ils pourraient rendre les meilleurs services. » (Grison, L'a. du c.)
  • Vient de la célèbre comédie Tricoche et Cacolet, qui se passe dans un cabinet de Police privée. (1955. Un certain Monsieur Jacques, p. 27)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.