¶ bigor

bigor & bigorre n.m.

Définition

Artilleur de marine

fréquence : 006
registre ancien : 7

synonyme : soldat, fantassin, artilleur, canonnier morphologie : apocope usage : Argot militaire, Argot des marins et de la marine

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1885.

1918 1918 1919 1988 1998 1998

58167_bigor_artilleur_de_marine_en_1989.jpg: 480x692, 64k (24 septembre 2019 à 22h32)

Citations (aide)

  • 1998 L'une d'elles n'acceptait de fréquenter que les futurs élèves gradés, et exclusivement ceux-là. Et exclusivement ceux de l'infanterie : elle n'aurait jamais frayé avec ceux du régiment d'artillerie coloniale. […] ces « bigors » étaient tous des butors source : 1998. Section Bordel

<1 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Usuel à Brest dès 1885 ; apocope de bigorneau, même sens ; le bigorneau est un mollusque qui s'attache aux roches côtières, l'artilleur de marine en fait autant. Rigaud, Larchey, Delesalle traduisent bigorneau, soldat d'infanterie de marine : c'est un contresens : le fantassin de marine navigue, c'est un marsouin (Esnault1919)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.