languefrancaise.net

définition : guignol

guignol
■ Abri fait de toiles ; tente (utilisée pour supplice du tombeau aux compagnies disciplinaires d'Af. du N.) ; ■ abri souterrain des tranchées

guignol #nom masc.

■ Abri fait de toiles ; tente (utilisée pour supplice du tombeau aux compagnies disciplinaires d'Af. du N.) ; ■ abri souterrain des tranchées

↓ fréquence : 003

Citations
  • 1899 Le lieutenant a réitéré ses ordres. « Tout homme qui restera en arrière de la colonne sera mis au régime cellulaire et campera sous le “guignol” ». source : 1899. Sous la casaque
  • 1899 n'apercevant personne dans la cour, il sortit de son guignol pour aller aux latrines et respirer quelques bouffées d'air pur. Vobert rôdant autour du bordj l'aperçut par une meurtrière, il appela aussitôt deux fusiliers pour servir de témoins et leur fit constater que Lefeuvre n'était plus dans son « guignol ». Vobert le mit immédiatement en prévention de conseil pour être sorti malgré l'ordre formel donné le matin à tous les prisonniers, ordre leur défendant de quitter leur tente sous aucun prétexte. source : 1899. Sous la casaque
  • 1899 Pour les plus petits motifs, il est mis sous le « guignol ». Pour que tu comprennes la cruauté de Vobert, faut que je te dise que le « tombeau » ou « guignol » est une toile de tente pliée en deux sur une superficie d'un peu moins d'un mètre carré, qu'il y fait en moyenne 55° à la méridienne et que la nuit on y grelotte. source : 1899. Sous la casaque
  • 1899 Les marabouts dressent leurs conoïdes de toile sur deux rangées entre lesquelles s'aligne la file des guignols, abris des prisonniers. source : 1899. Sous la casaque

<4 citation(s)>

Compléments