Définition de : tringler

tringler & tringler qqun ; □ se faire tringler v.tr.

Définition

■ Baiser, faire l'amour ; □ se faire baiser ; (■ bander, être en érection)

fréquence : 019
registre ancien : 8 registre moderne : 8

synonyme : baiser, coïter, baise, coït famille : tringl- (sexe masc.) usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1935.

1949 1952 1954 1955 1957 1957 1966 1970 1975 1975 1978 1979 1980 1980 1981 1989 2000 2003 2015

Citations

  • 1970 Durant toute notre vie nous aurions donc continué, elle, de m'ouvrir ses cuisses avec résignation, uniquement par devoir conjugal, moi, de la tringler comme un béotien, soit pour l'engrosser, soit afin de vider égoïstement le trop plein de mes burnes. source : 1970?. Paris passionnément
  • 1957 En ce qui me concerne, elle me fait de l'effet, la garce, et je sens que ça va déborder. Je balance mon clope par la portière, je me rapproche et je lui file un bécot. Et bien, les gars, elle réagit certainement, pas exactement comme si j'étais son frangin. Elle me fout les bras autour du cou, se serre contre la pomme et me roule un de ces patins à faire tringler un macchab. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 2015 tu veux pas la défoncer, la petite blonde ? Je suis sûr qu'elle ne demande qu'à se faire tringler, t'en penses quoi ? source : 2015. Phi Prob
  • 1980 Votre République, moi je la tringle source : 1980. Où c'est que j'ai mis mon flingue
  • 1952 Il n'y a qu'un moyen de lui enlever ses soupçons, c'est de la tringler à lui couper le souffle source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 2003 Même s'il ne l'aimait pas, il aimait la tringler, ça elle en était sûre source : 2003. La pharmacienne
  • 1955 si j'm'étais amusé à filer le parfait amour avec toutes les tourterelles que j'ai tringlées, tu te rends compte… source : 1955. Pas de pitié pour les caves
  • 1949 pour n'y plus penser je me jetais dans la bras de Gisèle. Je la tringlais, fallait voir source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain

<8 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TRINGLER, verbe trans. C. Arg. Posséder sexuellement. Oh! tu sais, des femmes qui aiment se faire tringler, je suis sûre qu'il n'y en a pas une sur cent : c'est un genre qu'elles se donnent, par snobisme (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 95). Étymol. et Hist. 3. 1935 arg. (LACASSAGNE, Arg. « milieu », p. 199) (tlfi:tringler) /

  • Sens cité dans (GR), non daté (citation Beauvoir, les Mandarins, 1954) / 1935 arg. (LACASSAGNE, Arg. « milieu », p. 199) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.