¶ bastringue

bastringue & faire un bastringue ; faire du bastringue n.m.

Définition de bastringue

■ Bruit, tapage ; ■ agitation, activité anormale, désordre, chaos, bazar ; situation (ou lieu?) chaotique

fréquence : 016 registre ancien : 7

synonyme de bastringue : bruit, vacarme, tapage, désordre, mettre en désordre

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1829 1889 1894 1897 1904 1919 1920 1926 1930 1949 1949 1951 1954 1954 1957 1981

Citations (aide)

  • 1897 On gueulait : « Sang impur ! » on faisait du potin ! Au Château-d'Eau, chahut, bastringue ! source : 1897. Hors les lois
  • 1949 Fallait un drôle de braillage, des vociférations affreuses pour que le bastringue des ferrures couvre pas toutes les paroles. source : 1949. Casse-pipe
  • 1949 sur les quatre heures il [ va revenir ] se ramène et ce coup-là il rentre dans le bastringue. C'est son habitude ! Il fouille partout… source : 1949. Casse-pipe (variantes)
  • 1954 Ouf, j'en peux plus. Que je souffle donc un peu. Oh la la, quel bastringue ! source : 1954. Toute ma vie
  • 1954 Oh ! P'tit-Jules ! qu'est-ce que c'est que ce bastringue ? Il y a déjà une petite Renault de la préfecture qui est passée, tout à l'heure. Ce n'est pas une rafle, pourtant ! source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1904 à la vue de tout ce monde qui était là, à cause de lui, il leva ses deux bras avec un air d'effarement, et, jovial, il lança d'une forte voix de ténor, au timbre un peu rude : –En voilà un bastringue !… en voilà ! source : 1904. Les robes noires
  • 1957 Le flingage de Benoît en pleine rue a déclenché tout le bastringue source : 1957. Carnaval à cinq
  • 1889 Dis-donc, bleu ! vas-tu bientôt nous laisser dormir, depuis une heure que tu fais un bastringue du diable ? source : 1889. Le soldat Chapuzot
  • 1829 je vas reprendre ma femme et lui pardonner. […] Aussitôt dit, aussitôt fait. Mais le bastringue recommença bientôt, et je fus encore un mois sans la revoir source : 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome quatrième)

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. P. ext. a) Vacarme, tapage. Faire du bastringue (Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.]; A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1866, p. 25); bagarre : 4. Je m'arc-boutais le dos au mur! ... La soupière en guise de fronde! ... Prêt à bloquer l'agresseur! ... Je poursuivais mon raisonnement. Au premier geste un petit peu drôle, c'est moi qui déclenchais le bastringue! Je visais mon fias en pleine bouille! ... Mais dans la plupart des endroits cette attitude fort résolue suffisait à me préserver ... faisait réfléchir l'amateur... Céline, Mort à crédit,1936, p. 507. 1866 p. ext. « dispute » et « vacarme » (tlfi:bastringue) /

  • 1866 boucan, tapage (GR2, TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.