Définition de : goguette

goguette (tableau rapide)
goguette Cabaret pour le peuple, société lyrique
synonyme cabaret
fréquence 013

goguette

n.f.

Définition

Cabaret pour le peuple, société lyrique

Synonyme : cabaret

Citations
1849 Enfin, l'dimanch'… c'est le jour des goguettes ! source : 1849. Madame veuve Larifla / edit
1828 Vous avez déjà été chagriné à cause des goguettes, que vous vous obstinez à tenir dans votre cabaret, malgré la défense qui vous en a été faite source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs / edit
1886 La goguette est morte, tuée par les cafés-concerts source : 1886. Paris oublié / edit
1830 Ils montent dans sa chambre, et là Vidocq lui rappelant combien il avoit été inquiété à cause des goguettes qu'il s'obstinoit à tenir dans son cabaret, ajouta que la police étoit instruite qu'il y avoit tous les dimanches des réunions où l'on chantoit source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2) / edit

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • La goguette est morte, tuée par les cafés-concerts (VIR-PAROUB)
  • Goguette : à l'origine, société chantante dont les membres - goguetiers - se réunissaient dans les cafés pour s'adonner à leur divertissement. Ces lieux devinrent naturellement des goguettes (GIR-BIS)
  • Goguette : lieu chantant, cabaret dansant situé hors des anciennes barrières de Paris où on buvait du guinglet, vin qui faisait guinguer = danser, du vieux mot gigue = jambe ; guinguette vient de ginglet et de gingues (GIR-BIS)
  • Goguette : anciennement, société lyrique (AYN)
  • On appeloit ainsi des réunions chantantes qui se formèrent entre 1815 et 1816 sous les auspices de la police, qui les peupla de ses agens. Beaucoup de patriotes furent pris dans ces espèces de souricières (Froment)
  • De l'anc. franç. gogue « réjouissance », selon P. Guiraud, déverbal de goguer « railler, plaisanter », d'un gallo-roman *gobbicare, rad. gobb-. - Gober, gaber, jabot et aussi gogo (à gogo) (GR)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177958 les cols-bleus, les marins en bordée, aux pantalons gonflés de vent
  • 177957 Les petits soldats et les « gribiers » costauds, qui vous suivent pour une thune
  • 177956 Et puis aussi les vulgaires tapettes de Sébasto et de Montparnasse.
  • 177955 les fils de famille très « smart », les « tantes » élégantes des boulevards et des boîtes de nuit qui viennent faire la retape à Montmartre, après le dancing.
  • 177954 Et puis voici l'Algérien, ce grand sidi qui marche avec sa cour : tout un petit monde de « mon-z-amis », d'apprentis bouchers ou « louchébems » aux joues rouges qui sente
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :