languefrancaise.net

définition de : craque – depuis 1802 avec Bob, dictionnaire d'argot

craque
Mensonge, menterie, petit mensonge, mystification ; exagération, blague, plaisanterie ; □ mentir, dire des mensonges

craque & crac ; □ dire des craques ; raconter des craques ; conter des craques ; inventer des craques ; ficher une craque (1802) #nom fém.

Mensonge, menterie, petit mensonge, mystification ; exagération, blague, plaisanterie ; □ mentir, dire des mensonges

synonyme mensonge, mentir
famille craq (mensonge)
index Craque
datation 1802 || ◊ sorte d'interject. dont on se sert, lorsqu'une personne dit quelque chose un peu sujet à caution, raconte quelque histoire qui paroît fabuleuse ou impossible, cracq, Le Roux, 1718 ; subst. fém., Land., 1836 (TLFi)
fréquence 024
registre ancien 6
registre actuel 7
liens GLGallicaHathiArchiveULB
historique dernière modification le 2024-02-16 22:45 (+265) r5 (diff)
Citations
  • 1918 J'étais à peu près le seul qui eût pu lui clore le bec péremptoirement mais ses cracs m'amusaient trop pour que je lui fisse un « vanne » aussi désobligeant. source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1953 –C'est des craques, m'sieur… […] –Je ne plaisante jamais, monsieur l'incrédule source : 1953. Allons z'enfants
  • 1851 Quant à jouer volontairement ma tête […] je ne voudrais pas, capitaine, vous faire avaler cette craque-là source : 1851. Le négier de Zanzibar - Voyages, aventures et combats
  • 1937 tous les profiteurs des Régimes, les iniquités, les exploiteurs, les organisants de la « Rareté » ah ! ah ! cette bonne craque ! source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1995 T'es sûr que c'est pas des craques ? –Non, c'est pas des craques. source : 1995. Les pieds-bleus
  • 1976 en racontant des craques à sa mère. Soi-disant qu'il avait trouvé du boulot… Tu parles ! Casser les magases. Oui ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 2008 –Pas en cours ? Encore une prof HS ? –Oui, c'est ma prof d'histoire-géo… –Arrête tes craques, je sais tout, Adam, tu sèches. –Qu'est-ce que tu racontes ? N'importe quoi… source : 2008. Kiffer sa race
  • 1957 Que tu le crois ou pas, il s'est tiré dans une planque à lui et il a pas laissé d'adresse où faire suivre des bafouilles. Le gars a toujours été méfiant. Peut-être pensait que je pourrais le donner. Comme je l'avais prévu Joe Parkers pense que je suis en train de lui conter des craques. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1877 Les premières fois, il établissait des comptes, il inventait des craques, des dix francs pour une souscription, des vingt francs coulés de sa poche par un trou qu'il montrait, des cinquante francs dont il arrosait des dettes imaginaires. source : 1877. L'Assommoir

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Date à battre : 1802

◊ sorte d'interject. dont on se sert, lorsqu'une personne dit quelque chose un peu sujet à caution, raconte quelque histoire qui paroît fabuleuse ou impossible, cracq, Le Roux, 1718 ; subst. fém., Land., 1836 (TLFi)

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1802 1851 1866 1877 1889 1894 1897 1902 1916 1918 1920 1926 1930 1937 1951 1953 1957 1975 1976 1981 1995 1998 2007 2008 2012

Compléments