en écraser

en écraser (tableau rapide)
en écraser Dormir, dormir profondément
synonyme sommeil, sieste, dormir, se coucher
date 1908
fréquence 61

en écraser

& (écraser)

Définition

Dormir, dormir profondément ANG : to sleep

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : sommeil, sieste, dormir, se coucher

4635.jpg: 425x650, 89k (11 janvier 2013 à 00h40)

Citations
1955 Un matin j'étais pagé à me taper mon café-crème, croissants, Nelly, ma nana, à côté de moi encore en train d'en écraser lourdement, lorsque le bigophone se met à sonner. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1925 quelle idée de s'annoncer toujours à l'heure où les honnêtes gens en écrasent ! source : 1925. La bonne vie
1932 Aujourd'hui, tu peux te la briser, je vais en écraser dans mon plumard source : 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1918 on a été à Deauville, on en a écrasé sur les plages mondaines source : 1918. Loin de la rifflette
1917 –Réveillez donc Riboulet, sinon il ronflera bien jusqu'à demain. Un soldat s'arrêtant devant Riboulet, constata avec admiration : –Bon Dieu ! Ce qu'il « en écrase » ! source : 1917. La guerre en masques
1918 et la nuit, au lieu d'en « écraser », errait sur les routes source : 1918. Loin de la rifflette
1929 Tu vas pouvoir en écraser un bon coup source : 1929. Je suis un geux
1982 J'écartai le rideau. Le bonhomme en écrasait dur. source : 1982. Autorut du soleil
1916 Je rabats sur mes yeux ma calote de campagne ; je m'étire en bâillant. On a chaud ; on est bien ; on va « en écraser ». À demain, les Boches ! source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
1915 Pis c'roupillon ! C'que j'écrasais ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

ÉCRASER, verbe trans. 3. Au fig. [En parlant d'une pers., d'une partie du corps, ou d'un animal] D. Arg. ou pop. 1. En écraser; écraser de la paille, des punaises. Dormir profondément. Le môme il en écrasait dur... Je l'enferme dans le dortoir à clef (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 329). Étymol. et Hist. 4. 1908 en écraser « dormir profondément » (d'apr. ESN.) (tlfi:écraser) /

Écraser les puces de son lit (SAIN-TRANCH) / Sous-entendu : des punaises (Depras) / Des oreillers ? ou bien souvenir d'écraser un grain càd le faire péter, donc faire du bruit, donc ronfler ? (AYN) / Écraser du sucre (Dech1918) / Plutôt : de la paille ? (gb) / càd écraser les puces ou les punaises ; date d'au moins dix ans (erreur de Sainéan qui le croit nouveau) (Dauzat1917MdF) / argot de la capitale, avant la guerre (notes d'un jeune sergent parisien, tué en 14) ; écraser les puces, ou les punaises, au moins dix ans (erreur Sainéan) (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

  • 1908 (GR) / Début XXe,ou fin XIXe (probablement avant 1908) (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).