baccantes

baccantes Moustaches, moustache ; (barbe, la barbe, favoris)

baccantes

& baccante ; bacchantes ; bacchante ; la bacchante ; bacante ; bacantes ; bacchante ; bacchantes en guidon de vélo ; (bacchante de phoque)

n.f.

Moustaches, moustache ; (barbe, la barbe, favoris)

date : 1875 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 40

Synonyme : favoris (rouflaquettes), moustache

Usage : général, anatomie

4633.jpg: 359x480, 26k (17 juillet 2011 à 15h17)

1935 À cette époque, la moustache était conquérante. Mes 'bacchantes' me donnaient un air sérieux, et je cachais mon âge 1935. Moi, le Dab, souteneur !
1950 Dégonflé ! que s'égosillait un vieux dab avec des bacchantes 1950. Ainsi soit-il
1952 Voyant qu'il ne tirerait rien d'un complot si bien monté, il a disparu dans la nuit, en grognant, de derrière sa petite bacchante 1952. Mon taxi et moi
1918 un curé qui croyait que j'étais de la partie parce que je ne porte pas de baccantes 1918. Loin de la rifflette
1956 Il lisse ses bacchantes d'un air contristé… 1956. Fais gaffe à tes os

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

BACANTE(S), BACCHANTES, subst. fém. Pop., le plus souvent au plur. Moustache : 1. Depuis que j'allais en classe, mon père s'intéressait à mes succès, à mes progrès et il comptait davantage dans ma vie. Il me semblait d'une espèce plus rare que le reste des hommes. En cette époque de barbes et de bacchantes, son visage glabre, aux mimiques expressives, étonnait : ... S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 28. Rem. Les dict. gén., sans doute par souci étymol., écrivent habituellement bacchantes; l'orth. bacantes est plus usuelle ds les dict. d'argot. ÉTYMOL. ET HIST. 1. 1875-6 arg. (RABASSE, [Notes de policier communiquées à Larchey] ds SAIN. Sources Arg., p. 53 : Bacchantes [Les], les favoris, la barbe); 2. 1901 (A. BRUANT, Dict. fr.-arg., p. 327 : moustache, Bacchantes). Peut-être appellation facétieuse p. allus. à la chevelure longue et flottante des bacchantes. L'étymon proposé pour le sens 1 par ESN. : all. Backe « joue » est vraisemblable du point de vue sém. mais fait difficulté du point de vue morphol.; celui de L. RIGAUD, Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 21; fr. bâche (mot à mot ,,celles qui couvrent``) est peu vraisemblable. BBG. ESN. 1966 (s.v. bacantes). ESN. Poilu 1919 (s.v. bacante). FRANCE Suppl. 1907. LARCH. 1880. LA RUE 1954. LE BRETON 1960. SANDRY-CARR. 1963. SANDRY-CARR. Th. 1963. TIMM. 1892. (TLFi) /

Il y en a qui écrivent bacchantes mais c'est baccante qui est juste (VIR) / Réminiscence de l'all. Backe, joue, variante de bouche, bec (TIM cité par DEL) / Terme burlesque (SAIN-TRANCH) / De l'all. Backe «joue», avec infl. de bacchante = femme lubrique, avinée ou bruyante (GR) / Peut-être appellation facétieuse p. allus. à la chevelure longue et flottante des bacchantes. L'étymon proposé pour favoris, barbe par ESN. : all. Backe « joue » est vraisemblable du point de vue sém. mais fait difficulté du point de vue morphol. ; celui de RIG., Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 21 ; fr. bâche (mot à mot ,,celles qui couvrent``) est peu vraisemblable (TLFi) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).