languefrancaise.net

définition : coup de cul

coup de cul
Coup de reins, mouvement du bassin (pénétration, acte sexuel masculin ; mouvement de la femme active pendant la baise)

Citations
  • 1893 il poussa, poussa encore et passant ses deux mains sur mes fesses, il donna un coup de cul vigoureux et je sentis une déchirure source : 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
  • 1800 Le fils du potentat comme celui du savetier, sont l'ouvrage d'un coup de cul, et tel occupe un trône qui doit sa naissance au laquais qui le sert. source : 1800. L'enfant du bordel
  • 1950 Deux coups de cul firent pénétrer la bite jusqu'aux couilles. –Tu me brises l'anus, fit Agnès. source : 1950?. La Nonne
  • 1862 (Répondant aux coups de pine de son amant par autant de coups de cul.) source : 1862. La grisette et l'étudiant
  • 1883 Elle enfonce voluptueusement l'instrument au plus profond de son sein et donne quelques bons coups de fesses qui impriment au membre d'Ange un mouvement de va-et-vient dont le résultat se manifeste promptement. source : 1883. Les fredaines amoureuses d'Ange Dumoutiers
  • 1840 ne le perds pas de vue, et si tu le vois sur le point de décharger, fous-le à la porte d'un coup de cul et feins toi-même de mourir de plaisir. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
  • 1840 En achevant ces mots, comme il bandait encore, il donne un nouveau coup de cul, et pousse sa pointe ; la dame croise les jambes sur ses reins, et riposte en femme aguerrie, et de nouvelles libations de foutre viennent achever leur bonheur source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
  • 1934 Au pas, au trot, au galop, et puis il saute l'obstacle, un coup de cul, encore un autre, pas violent, il la bourre que c'est beau. source : 1934. Guerre
  • 1790 Après une quantité considérable de coups de cul, fortement allongés, le député retira son allumette du vagin de sa sensible conquête source : 1790. Histoires lubriques
  • 1790 c'est de cette façon que j'ai foutu les plus belles femmes, et les courtisannes qui vendent leurs coups de cul au poids de l'or source : 1790. Histoires lubriques
  • 1790 je me présentai en exploiteur hardi, et j'enconnai ma déesse, les coups de cul que j'allongeois avec vigueur et rapidité, faisoient trembler le trône de nos plaisirs ; le mouvement de son croupion, ses élans vigoureux, s'accordoient merveilleusement avec les miens. source : 1790. Histoires lubriques

<11 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1790 1800 1840 1862 1883 1893 1934 1950

Compléments