Définition de : cocufiage

cocufiage (tableau rapide)
cocufiage Tromperie, adultère
synonyme adultère, infidèle
date 1884
fréquence 002

cocufiage

n.m.

Définition

Tromperie, adultère

registre moderne : 5

Synonyme : adultère, infidèle Famille : cocu

Citations
1969 je veux d'abord que nous liquidions en douceur cette petite affaire de cocufiage source : 1969. Les fous de Hong-Kong
1976 Au clitoris qu'elles marchent les soeurs ! Si tu régales bien, elles mordent pour te préserver. Si au cours d'un cocufiage elles trouvent mieux, eh bien tu y es… source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<2 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

cocufiage n.m. non conv. ÉROT. "cocuage" - ø t. lex. réf. ; absent TLF. 1884 - « Maintenant, amiral, qu'sommes su' la chose du cocufiage, faut qu'vous en conte une bien bonne qu'm'est survenue un jour qu'allais voir c'pauv'e commandant [...] » G. Frison, Les Aventures du colonel Ronchonot, 139 (s.l.n.d.) - G.S. (BHVF) .

  • 1884 Frison, trouvé par G.S. (BHVF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).