languefrancaise.net

définition : piler du poivre (depuis 1833)

piler du poivre
En cavalerie, enfourcher sans étriers un cheval à réactions dures, se faire mal au cul sur un cheval dur, être secoué, au trot sans étriers

piler du poivre (1833) #locution

En cavalerie, enfourcher sans étriers un cheval à réactions dures, se faire mal au cul sur un cheval dur, être secoué, au trot sans étriers

  • usage : courses, hippisme, Saint-Cyr
  • famille : piler du poivre
  • datation : 1845 : Cavalier qui pile (du poivre), que le trot du cheval fait sauter sur sa selle (GR1&2) / Cité dans (TLFi) avec citation, Mérimée, Lettres ctesse de Montijo, 1864 et 1833 «être fatigué par le trot sec de son cheval» (Vidal, Delmart, Caserne, p.356) /

↓ fréquence : 004

Citations
  • 1882 Ajoutez encore que cet exercice vous fait marcher large, parce qu'il détériore d'une façon très sensible ce qui, dans votre individu, se montre rarement à visage découvert. On appelle cela « piler du poivre ». source : 1882. Nos farces à Saumur

<1 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1833 C'est la date à battre.
pour rappel : 1845 : Cavalier qui pile (du poivre), que le trot du cheval fait sauter sur sa selle (GR1&2) / Cité dans (TLFi) avec citation, Mérimée, Lettres ctesse de Montijo, 1864 et 1833 «être fatigué par le trot sec de son cheval» (Vidal, Delmart, Caserne, p.356) /
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1833 1882 1886 1888 1896

Compléments