¶ connasse

  • connasse
    • ■ (moderne) insulte générale et méprisante contre femme, contre jeune femme, contre femme bête, femme idiote ; péjorativement, femme en général ; ■ (ancien, prost.) femme honnête (pour femme non honnête), vierge (par rapport à prostituée expérimentée)
    • fréquence : 025
    • id : 3821

connasse & conasse ; connasse de ; (connape) n.f.

Définition

■ (moderne) insulte générale et méprisante contre femme, contre jeune femme, contre femme bête, femme idiote ; péjorativement, femme en général ; ■ (ancien, prost.) femme honnête (pour femme non honnête), vierge (par rapport à prostituée expérimentée)

ALL : weibl. Scham, lat. cunnus, (sehr kräftig. Schimpfwort für einen Dummkopf) / ANG : A honest woman
fréquence : 025
registre moderne : 7

synonyme : insulte, imbécile, idiot, bête morphologie : -asse

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1803.

1820 1840 1849 1871 1900 1901 1917 1928 1948 1951 1952 1963 1977 1978 1979 1979 1981 1999 2007 2008 2009 2011 2012 2015 xxxx

Citations

  • 1820 Quelle est donc cette Victoire [jeune femme de 15 ans tout juste intégrée au bordel] ? –Une petite connasse. […] Pucelage à vendre. source : 1820?. L'intrigue au bordel
  • 1820 monsieur, me demande une connasse [jeune vierge] pour lui, une vérole pour l'autre ; il paraît qu'il y a eu oignon, et que c'est monsieur qui l'a gobé… source : 1820?. L'intrigue au bordel
  • 1928 J'veux pâs qu'è reste là, c'est une connasse. Si les bourgeois la voiye avec nous, on va s'faire emballer et j'ai besoin d'pèze ce soir, ch'uis déjà pâs si veinarde ! source : 1928. Police !… [journalisme scientiste]
  • 1979 Ma connasse de soeur réside dans l'aile droite de la baraque source : 1979. Chères soeurettes
  • 1977 Les « joyeux », moi, c'était une décision judiciaire après la « vingt et une ». Aujourd'hui, z'êtes tous de la graine de cave, vous les mômes. Vous pensez qu'à l'épate. Des connasses, vous tirez que le plaisir, et des hommes que la fanfaronnade. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1979 Et ce vieillard qui se faisait foutre un coup de pied au cul devant tout le monde, par cette conasse venue de métropole ! Elle s'en foutait, elle avait demandé son rapatriement. source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.

<6 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Connasse, subst. fém.,vulg. Femme très sotte. Tu veux partir, connasse. Oui, partir, cavaler ailleurs (A. Arnoux, Zulma l'infidèle, 1960, p. 40).− 1re attest. a) 1610 anat. (Beroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, Kalendrier II, 212 ds Hug.) ; b) ca 1810 « femme ou homme bête » appliqué à la femme honnête et à la prostituée inexperte (d'apr. Esn. 1966) ; de con, suff. péj. -asse*. (tlfi:connasse)

  • conasse, connasse n.f. ARG. PROSTIT. "femme honnête" - E, TLF, v.1810 ; FEW (2, 1541a), 1849. conace - ø t. lex. réf. ; absent TLF
    • 1803 - « [...] les filles publiques [...] s'il n'y a que des femmes honnêtes, elles fuyent de même, et disent qu'elles ne veulent pas aller dans tel bal, vu qu'il n'y a que des conaces. » La Mascarade paris., 92-93 (Marchands de nouveautés) - P.E. (bhvf:connasse)
  • 1803, La Mascarade de Paris (Enckell, BHVF) / vers 1810, Esnault, (TLFi) /]

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.