languefrancaise.net

définition : retourné

retourné
Ému, émotionné ; très heureux ; soucieux

retourné & être retourné

Ému, émotionné ; très heureux ; soucieux

↓ fréquence : 008 | registre moderne : 3

Citations
  • 1952 C'est Mme Lucia qui en est toute retournée. Le péché, ainsi amélioré, lui tord les tripes source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1910 Mon oncle Chapuzot était tellement retourné par cette histoire qu'il faillit en oublier l'heure du train par lequel devait arriver de Paris son fils source : 1910. Contes de l'étape
  • 1995 Ça fait du mal à tout le monde, elle dit, moi-même, j'en suis toute retournée… Il ne répond rien, mais il est tout retourné aussi. source : 1995. Les pieds-bleus
  • 1898 complètement retourné, enthousiasmé par ce religieux souhait. source : 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)
  • 1903 Je ne te dis pas comme je suis heureuse de partir à toi qui restes ; ça te ferait de la peine, mais je suis quasiment retournée. source : 1903. Les enracinées
  • 2008 Je suis revenu ce jour-là au commissariat blanc comme un linge, comme un linceul devrais-je dire. J'étais totalement retourné. source : 2008. Flic dans le 9.3

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1898 1903 1910 1925 1930 1952 1995 2008

Compléments