scrongneugneu

scrongneugneu (tableau rapide)
scrongneugneu Juron (sacré nom de Dieu) : gronderie, mécontentement (souvent dans contexte militaire)
fréquence 8

scrongneugneu

& scrognegneu ; scrongneugneu ; scrongnieugnieu ! ; scrongnieu ; screugneugneu ; scrongnieugnieu de scrongnieugnieu !

interj./juron

Définition

Juron (sacré nom de Dieu) : gronderie, mécontentement (souvent dans contexte militaire)

registre ancien : 5 registre moderne : 5

Usage : militaire, guerre

36780_scrongneugneu_d_saperlotte.jpg: 800x523, 221k (16 janvier 2020 à 01h59)

Citations
1960 Il a l'air sombrement vache et on l'imagine très bien éructant des : « J'vous fous d'dans moi, scrongneugneu, vous aurez quinze dont huit ». On verra bien à l'usage ce qu'il a dans le ventre. source : 1960. Chass'bi
1993 une chemise blanche et une cravate noire – tolérés mais non réglementaires, scrongneugneu ! source : 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille
xxxx Qui c'est ça, culottes bas, qui vous fichez là / Moutardiez du pape, fermez vos soupapes / Scrognegnieu, tas de foireux / Mille pétar[d]s de bleus source : xxxx. V'là les bleus qui passent, dans Répertoire de romances - chansons et chansonnettes appartenant à Louis Marguerite (mss)
1948 Scrongneugneu ! (Les trois hommes sursautent) source : 1948. Le client du Café du Commerce (Comédie en un acte pour jeunes gens)
1898 Quant aux « scrongnieu » et autres jurements de même acabit, il demeure convenu qu'il s'accoutumera peu à peu à y substituer cette formule absoument anodine : « Peau de grenouille ! » source : 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)
1982 Screugneugneu, la pensée du Grand Charles est bafouée ! source : 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962
1897 Scrongnieu ! s'écrierait le major, j'm'en vais vous conter une histoire rigolotte ! N'étant pas major, je ne jurerai pas ; seulement, je conterai tout de même… source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !)
1897 Scrongnieugnieu de scrongnieugnieu ! s'écria-t-il, mon vase de nuit ! source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !)

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).