Définition de : envoyer au diable

envoyer au diable (tableau rapide)
envoyer au diable ■ Éconduire durement, refuser sans ménagement, se désintéresser de qqchose, laisser tomber, abandonner, rejeter qqchose ; ■ formule hostile, de rejet, de condamnation ; ■ projeter au loin ; ■ loin, très loin
synonyme endroit loin, éloigné, isolé, perdu, éconduire
fréquence 034

envoyer au diable

& envoyer à tous les diables ; envoyer à tous les cinq cents diables ; envoyer aux cinq cent mille diables ; foutre aux cinq cent mille diables ; envoyer à tous les mille diables ; envoyer du bord au diable ; donner qqchose à tous les diables ; à tous les diables ; lancer au diable

locution

Définition

■ Éconduire durement, refuser sans ménagement, se désintéresser de qqchose, laisser tomber, abandonner, rejeter qqchose ; ■ formule hostile, de rejet, de condamnation ; ■ projeter au loin ; ■ loin, très loin

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Synonyme : endroit loin, éloigné, isolé, perdu, éconduire Famille : envoyer/aller + éloignement

Citations
1871 au lieu de l'envoyer [le tyran qui s'est fait empereur] aux cinq cent mille diables ou de lui offrir une bonne partie de main-chaude, tu t'empresses d'allumer des centaines de lampions et de faire ribotte pour témoigner ta joie. source : 1871. Le Père Duchêne (2) / edit
1871 Devrait-on pas foutre aux cinq cent mille diables cette sacrée Bourse qui emplit les poches à un tas de feignants qui se servent de l'argent pour rigoler – tandis que nos pauvres bougres n'ont pas seulement de pain à se foutre sous la dent, à eux et à leurs enfants ? source : 1871. Le Père Duchêne (3) / edit
1792 Ils auroient pu vous forcer de le recevoir [papier monnaie : assignats], la Loi l'ordonne. –Je les aurois envoyés à tous les diables. Comment f..., s'en servir dans les marchés lorsqu'il pleut ? Ou le mettre ? Si on n'a pas de quoi rendre ? Si on ne sait pas lire ? source : 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan / edit
1792 nous serions joliment foutus, sans Parlemens, sans Noblesse, sans Clergé, sans Roi, et surtout sans Religion ! Si on les laissoit faire, les bougres enverroient le Royaume à tous les Diables. source : 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan / edit
1932 et puis il nous envoyait à tous les diables, nous qui avions traîné toute la journée derrière le général source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit) / edit
1942 Je vous disais que ces imbécillités sont en nombre suffisant pour m'inciter à refuser de vous suivre et vous envoyer au diable source : 1942. L'ombre du grand mur / edit
1904 dégoûté du métier, il était près de tout envoyer au diable source : 1904. Pepete le bien-aimé / edit
1832 c'est une idée que j'ai eu comme ça, par la raison que je m'embête, et tu sais bien que quand on s'embête on enverrait tout le monde du bord au diable source : 1832. Le négrier - Aventures de mer / edit
1756-1763 (vers) Ne me parlez pas de cette créature, nous voudrions tous qu'elle fût à tous les D[iables] [31/07/1761] source : 1756-1763 (vers). Paris sous Louis XV - Rapports des inspecteurs de police au roi / edit
1922 Violette s'était enfoui le nez dans l'oreiller et envoyait au diable les importuns. source : 1922. Au Lion Tranquille / edit
1921 En même temps, elle envoyait au diable sa chemise. Marie aussi lançait au diable sa chemise. source : 1921. Histoire d'une Marie / edit

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 36179 +Bob +Move +Régénérer

  • 177793 Il ne faut pas demander si la femme ratée envoyoit de bon coeur son vulcain à tous les diables
  • 177792 je n'en puis plus… je me meurs… Donne-moi ta langue… que je la suce… fouts, dépêche… finis, je me pâme… eh ! quoi déjà finir… ah ! de grâce, encore un voyage…
  • 177791 lui dit, en remuant vivement la charnière, ah ! mon ami, quels plaisirs tu me fais éprouver, je n'en puis plus… je me meurs…
  • 177790 est un financier âgé de cinquante ans, qui prit pour femme, femelle, qui en comptoit à peine vingt, ce sont là des jeux de l'amour, c'est une vengeance que ce dieu exerce
  • 177789 Pourtant pour en venir à bout, / Il voulut le mettre en levrette ; / Il importe peu quand on fout, / Mais très-molle étoit sa roupette
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :