¶ violon

  • violon
    • Cellule de poste de police, de commissariat, de gendarmerie, cellule du corps-de-garde, local de détention, local d'arrêts ; poste (de police), où l'on interroge les suspects ; prison temporaire ; cachot, mitard, prison ; quartier de prison
    • fréquence : 068
    • id : 3614

violon & □ au violon ; mettre au violon ; flanquer au violon ; foutre au violon ; faire fourrer au violon ; faire mettre au violon ; petit violon n.m.

Définition

Cellule de poste de police, de commissariat, de gendarmerie, cellule du corps-de-garde, local de détention, local d'arrêts ; poste (de police), où l'on interroge les suspects ; prison temporaire ; cachot, mitard, prison ; quartier de prison

ALL : Gefängnis / ANG : city-jail / IT : carcere
fréquence : 068
registre ancien : 6 registre moderne : 8

synonyme : cachot, cellule, mitard usage : Argot militaire, Argot de la police

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1790.

1794 1801 1815 1820 1828 1829 1829 1829 1830 1836 1842 1842 1844 1846 1851 1854 1860 1862 1875 1882 1885 1886 1886 1891 1892 1894 1899 1899 1899 1899 1900 1900 1901 1901 1903 1905 1907 1908 1909 1910 1911 1912 1916 1917 1919 1921 1921 1925 1927 1928 1932 1935 1935 1937 1945 1946 1946 1947 1948 1954 1954 1961 1969 1975 1975 1981 2010 xxxx

Citations

<17 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

VIOLON, subst. masc. B. P. anal. (avec la disposition des cordes du violon, la forme de la caisse...) 1. Fam. Prison garnie d'une grille, attenante à un corps de garde ou à un poste de police, où sont enfermées provisoirement les personnes prises en flagrant délit. Votre Nicolas est au violon de la ville, il a presque tué le grand Jérôme du Royal-Allemand avec une cruche (ERCKM.-CHATR., Hist paysan, t. 1, 1870, p. 87). Crainquebille, dont l'arrestation fut maintenue, passa la nuit au violon et fut transféré, le matin, dans le panier à salade, au dépôt (A. FRANCE, Crainquebille, 1904, p. 21). Étymol. et Hist. 3. 1792 pop. violon « petite prison » (Abbé SICARD ds J.-B. BUCHEZ et P.-C. ROUX, Hist. parlementaire de la Révolution fr., t. 18, p. 87) (tlfi:violon)

  • Balzac dit que nommé ainsi parce que on y fait de la musique, on y crie et on y pleure (SAINXIX)
  • Vieux jeu de mot qui date du temps où c'était l'archer qui vous conduisait au violon (VIR) et (VIR-PARIMP)
  • Peut-être par anal. des cordes et des barreaux (GR)
    • Pour la piste de l'analogie des cordes, encore faudrait-il que Violon ait désigné une cellule pourvue de barreaux ; ce qui n'est pas du tout certain. (gb)
  • 1790 d'après ESN (GR) / 1792 pop. violon « petite prison » (Abbé SICARD ds J.-B. BUCHEZ et P.-C. ROUX, Hist. parlementaire de la Révolution fr., t. 18, p. 87) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.