violon

violon Cellule de poste de police, de commissariat, de gendarmerie, cellule du corps-de-garde, local de détention, local d'arrêts ; poste (de police), où l'on interroge les suspects ; cachot, mitard, prison
date 1790
fréquence 64
synonyme cachot, cellule, mitard

violon

& au violon ; mettre au violon ; flanquer au violon ; foutre au violon ; faire fourrer au violon ; faire mettre au violon ; petit violon

n.m.

Cellule de poste de police, de commissariat, de gendarmerie, cellule du corps-de-garde, local de détention, local d'arrêts ; poste (de police), où l'on interroge les suspects ; cachot, mitard, prison ALL : Gefängnis / ANG : city-jail / IT : carcere

registre ancien : 6 registre moderne : 6

Usage : militaire, guerre, police

1900 Dans plusieurs villages, je ne trouvais pas à me coucher. J'étais obligé de demander au garde-champêtre l'autorisation de dormir dans le violon de la mairie, avec les vagabonds de passage. source : 1900. Mémoires de Rossignol
1820 M. Duguichet, montrant sa plaque. Messieurs, vous allez me suivre au violon. –Au violon ! –Au violon ! et nous ne sommes pas d'accord… –Monsieur l'Exempt, un moment, il faut s'entendre. source : 1820?. L'intrigue au bordel
1961 Si encore ces interpellations et conduites au violon ou à Saint-Lazare rimaient à quelque chose… source : 1961. L'hydre aux mille têtes
1961 En fait de café, je fus conduite au poste. Il était 21 heures… Dans le « violon » du commissariat, je ne devais pas tarder à comprendre. Plusieurs autres femmes se trouvaient dans mon cas, « emballées » pour la même cause. source : 1961. L'hydre aux mille têtes
1795 On appelle violon à Paris, une prison que chaque section a dans son enceinte, pour enfermer ceux qu'on arrête la nuit, & ceux qui sont le lendemain transférés dans une maison d'arrêt. source : 1795 (an III). Almanach des prisons
1842 le rapport ?… (Il lit.) « Le sieur Blaireau est condamné à six heures de violon, pour avoir déserté sa faction. » source : 1842. Une faction de nuit (esquisse mêlée de couplets)
1969 Les enquêtes les plus courantes concernent les affaires de « violons » : paires de gifles, coups de pied au derrière, passage à tabac source : 1969. Les flics
1801 Allons, tu vas voir qu'on va lui faire des complimens, quand il méritoit d'être au violon source : 1801. Canardin, ou les amours du quai de la volaille, comédie du gros genre, en deux actes, en prose
1925 un flic me dit : ouste, au violon source : 1925. Mon anisette
1875 Ils connaissent bien le chemin de la fourrière et du violon source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1875 où sont les cochers ? Au violon sans doute pour tapage nocture source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1875 À presque tous les postes sont annexés des violons, sortes de prisons provisoires destinées à garder momentanément les malfaiteurs, et qui sont au nombre de deux, l'un pour les femmes et l'autre pour les hommes source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1829 l'ayant fait mettre au petit violon dans sa cour, où il attend les ordres de votre Exc. source : 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome troisième)
1836 –D'où viens-tu ? –Ah ! d'où je viens ? voilà ! à l'heure qu'il est, je sors du logement économe et peu agréable que l'ordre public m'a donné cette nuit, et qu'on nomme le violon. –On t'a arrêté ? –Comme tu dis source : 1836. L'enfant du faubourg
1836 Pour la moindre des choses, / On te flanque au violon source : 1836. L'enfant du faubourg
1844 une fontaine, et à quelques pas de cette fontaine, un chenil qualifié de violon, destiné à séquestrer, dans l'occasion le cavalier ou le fantassin qui se serait montré récalcitrant envers un supérieur, ou qui se serait enivré source : 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire

<16 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

VIOLON, subst. masc. B. P. anal. (avec la disposition des cordes du violon, la forme de la caisse...) 1. Fam. Prison garnie d'une grille, attenante à un corps de garde ou à un poste de police, où sont enfermées provisoirement les personnes prises en flagrant délit. Votre Nicolas est au violon de la ville, il a presque tué le grand Jérôme du Royal-Allemand avec une cruche (ERCKM.-CHATR., Hist paysan, t. 1, 1870, p. 87). Crainquebille, dont l'arrestation fut maintenue, passa la nuit au violon et fut transféré, le matin, dans le panier à salade, au dépôt (A. FRANCE, Crainquebille, 1904, p. 21). Étymol. et Hist. 3. 1792 pop. violon « petite prison » (Abbé SICARD ds J.-B. BUCHEZ et P.-C. ROUX, Hist. parlementaire de la Révolution fr., t. 18, p. 87) (tlfi:violon) /

Balzac dit que nommé ainsi parce que on y fait de la musique, on y crie et on y pleure (SAINXIX) / Vieux jeu de mot qui date du temps où c'était l'archer qui vous conduisait au violon (VIR) et (VIR-PARIMP) / Peut-être par anal. des cordes et des barreaux (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).